Critiques Cinéma

ROCKY II : LA REVANCHE (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

ROCKY 2 AFFICHE

SYNOPSIS: Après avoir fait trembler le champion Apollo Creed, Rocky Balboa obtient le droit de l’affronter à nouveau. Apollo Creed ne supporte en effet pas d’avoir été ainsi bousculé…

Sorti en 1979, soit trois ans après le succès planétaire du premier film, Rocky II reprend le fil de l’histoire exactement là où Rocky s’était arrêté. Après sa défaite face à Apollo Creed et un petit passage à l’hôpital, Rocky Balboa connaît l’euphorie brève de la gloire et du porte-monnaie bien rempli. Mais Apollo lui, est sorti du ring avec un goût amer dans la bouche. Le film aborde le thème de la gloire éphémère cher à son créateur qui après le succès du premier volet avait eu bien du mal à remplir les salles (Fist et La Taverne de l’Enfer n’avaient pas vraiment séduit le public). Le pauvre Rocky est donc, un peu comme Stallone, bien vite oublié de ses fans, et ce sera donc parce qu’Apollo Creed a la rancune tenace que l’étalon Italien reviendra sur le ring. Deuxième film de ce que Stallone avait imaginé comme une trilogie, Rocky II reprend quasiment tous les moment-clés du premier film. Montage d’entraînement sur fond de musique très seventies, establishing shots de Philadelphie, des enjeux qui montent rapidement et un scénario qui ne lâche pas son héros. Un héros au profil de looser qui déborde d’amour et de bonnes intentions en dépit de (ou peut-être bien à cause de) son manque d’éloquence. Le spectateur sait de quoi Rocky est capable, et si la nouveauté n’est plus au rendez-vous, le cœur lui, est toujours là. Stallone, tout en muscles et mâchoires, porte le film sur la longueur, et il est indéniable que le succès de la franchise repose sur la personnalité du titan. Les enjeux sont considérables cette fois-ci, d’autant que la dette d’honneur a bien grandi depuis le premier film. On est passé du statut de « Cendrillon du ring » qui faisait un peu figure de thème central dans le premier film, à celui de héros des pauvres gens, et les problèmes financiers de Rocky résonnent plutôt bien avec l’actualité.

rocky 2 1

Certes, le film peut paraître un peu daté au public d’aujourd’hui, avec sa photographie légèrement fade et une réalisation qui ne virevolte pas beaucoup, mais il est indéniable que le résultat ne manque pas de charme. Carl Weathers, qui joue Apollo Creed est intense à souhait, et la tension du dernier acte doit beaucoup à sa performance survoltée et à son adresse physique. Même un néophyte des sports de combats peut se rendre compte très vite que Creed est bien meilleur boxeur que Rocky, mais l’on sait tous que la technique sans cœur ne suffit pas toujours. Talia Shire est toujours aussi jolie avec ses grands yeux inquiets qui ne lâchent pas son homme, et c’est sans doute avec elle que le spectateur s’identifie le plus : rivée à l’écran à se ronger les sangs et soutenant de tout cœur. La formule a beau être classique, elle est incroyablement efficace et administre juste la bonne dose d’adrénaline pour qu’on en redemande, encore et encore. Si public tombait sous le charme lors du premier film, avec Rocky II, c’est désormais bien plus ; c’est une question de loyauté.

ROCKY 2 AFFICHE

Titre Original: ROCKY II

Réalisé par: Sylvester Stallone

Casting : Sylvester Stallone, Talia Shire, Burt Young,

Carl Weathers, Burgess Meredith, Joe Spinell …

Genre: Action, Drame

Sortie le: 29 février 1980

Distribué par:

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s