Critiques Cinéma

NOS FUTURS (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

nos futurs

SYNOPSIS: Deux amis d’enfance, qui s’étaient perdus de vue depuis le lycée, se retrouvent et partent en quête de leurs souvenirs…

Le cinéma de Rémi Bezançon a toujours été ponctué de moments gracieux et sincères, à la sensibilité lunaire. Ma vie en l’air, Le premier jour du reste de ta vie, Un heureux événement … tous ou presque (Zarafa, film d’animation à part dans la filmographie du cinéaste) débordent de scènes attendrissantes, impressionnent par leur maturité et baignent dans une forme de nostalgie touchante et communicative. Nos Futurs (ou No Futur), son nouveau long métrage dont le titre fait clairement écho au mouvement punk de la fin des années 80, ne déroge pas à la règle, s’inscrivant dans une continuité directe sur le plan thématique. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, Nos Futurs marque la troisième collaboration entre le cinéaste français et l’acteur Pio Marmaï, après les succès du Premier jour du reste de ta vie (film qui l’a révélé) et Un heureux événement. Le reste du casting est composé pour la plupart de comédiens issus de la grande famille Canal + avec Kyan Khojandi, héros de la série culte Bref, Camille Cottin de la pastille Connasse, et Laurence Arné, nymphomane débridée dans Workingirls. Enfin, à leurs côtés, saluons la présence de Pierre Rochefort (fils de) et surtout de Mélanie Bernier (pétillante dernièrement dans la comédie romantique Un peu, beaucoup, aveuglément). Le récit, simple mais efficace, rappelle quelque part celui du premier essai du metteur en scène, l’excellent Ma Vie en l’air, au moins dans la façon qu’a Bezançon de sublimer la génération rebelle et libre des 25-35 ans, et de raconter l’histoire d’une amitié. « Deux amis d’enfance (Rochefort et Marmaï), qui s’étaient perdus de vue depuis le lycée, se retrouvent et partent en quête de leurs souvenirs » nous dit le pitch. En narrant l’histoire de ces deux adulescents qui replongent dans l’insouciance de leur jeunesse et de leurs anciennes connaissances avec lesquels ils veulent organiser une fête, Rémi Bezançon renoue avec ses chimères de prédilection (les déboires sentimentaux, les responsabilités, le refus de grandir, le deuil, la famille et la filiation, le temps qui file à toute vitesse, la peur de mourir…) avec une fibre nostalgico-régressive louable, livrant sans doute son film le plus sincère et personnel à ce jour. On devine aisément que road-trip et la fête ne sont au fond que prétextes à explorer l’enfance et surtout le lien intime qui unit les deux jeunes hommes. A ce titre, Nos Futurs apparaît réellement convaincant, romanesque et assez fort sur le plan émotionnel.

nos futurs 1

C’est sans doute pour cette raison que les vannes manquent parfois un peu de pep’s, semblant déconnectées du reste. Certaines font mouche évidemment, notamment lorsque Bezançon cite ouvertement tout un tas d’œuvres cultes (Mad Max, Dumb & Dumber, Titanic, Star Wars, Le Parrain, Le Roi Lion, Americana de Offspring…), mais cette tendance est assez rare et d’autres gags paraissent beaucoup plus basiques (l’exploitation du postulat de la teuf à vrai dire). Bezançon, bien qu’il n’ait jamais peur du cliché et de la fantaisie (le Clos du cigalou, le Minitel, le Python dans la Seine…), a cette fois du mal à transcender son récit via l’humour. Si Nos Futurs peine à convaincre totalement, c’est aussi à cause d’un manque de rythme (le film met du temps à décoller), d’une prévisibilité certaine (qui diminue l’impact émotionnel et la force du twist final) et d’une mise en scène moins inspirée qu’à l’accoutumée, martelée à renforts de champs-contre-champs bateaux et d’une absence de prise de risques. Enfin, on déplore une grande faute de casting : Pierre Rochefort est fade et critiquable dans son approche du spleen du protagoniste qu’il incarne, là où Vincent Elbaz, dans la peau du même personnage (Yann Kerbec), faisait état d’un jeu naturel et persuasif dans Ma Vie en l’Air. Fort heureusement, Pio Marmaï est irrésistible, de même que Kyan Khojandi, Mélanie Bernier ou encore Camille Cottin, l’ensemble formant une troupe d’acteurs complices. Nos Futurs, cinquième effort cinématographique de Rémi Bezançon, est sans doute le moins bon film LIVE du cinéaste, mais demeure malgré tout très plaisant et regardable grâce aux thèmes abordés. On espère toutefois un renouvellement avec sa sixième mouture.

nos futurs

Titre Original: NOS FUTURS

Réalisé par: Rémi Bezançon

Casting: Pio Marmaï, Pierre Rochefort, Mélanie Bernier,

Laurence Arné, Kyan Khojandi, Camille Cottin…

Genre: Comédie dramatique

Sortie le: 22 juillet 2015

Distribué par: Gaumont Distribution

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s