Critiques Cinéma

WHILE WE’RE YOUNG (Critique)

3 STARS BIEN

WHILE AFFICHE

SYNOPSIS: Josh et Cornelia Srebnick, la quarantaine, sont mariés et heureux en ménage. Ils n’ont pas réussi à avoir d’enfants mais s’en accommodent. Alors que Josh s’acharne sur le montage de son nouveau documentaire, il devient évident que l’inspiration n’est pas au rendez-vous. Il lui manque quelque chose… La rencontre de Jamie et Darby, un jeune couple aussi libre que spontané, apporte à Josh une bouffée d’oxygène et ouvre une porte vers le passé et la jeunesse qu’il aurait aimé avoir. Rapidement, Josh et Cornelia délaissent les amis de leur âge pour fréquenter ces jeunes cools, branchés et désinhibés… Josh avoue à Jamie qu’avant de le connaître, il n’éprouvait plus que nostalgie et désintérêt. Cette relation entre deux couples ayant vingt ans d’écart peut-elle apporter un autre souffle ?

Estampillé nouveau Woody Allen, Noah Baumbach poursuit une jolie carrière dont la plus belle réussite s’appelait Frances Ha, son précédent opus. Grâce à son attachante personnalité et son talent, il est parvenu à trouver son propre souffle, s’affranchissant ainsi de l’ombre tutélaire écrasante du petit cinéaste à lunettes new-yorkais. Le voici de retour aujourd’hui avec un casting rutilant mené par Ben Stiller qu’il avait dirigé dans l’excellent Greenberg. Autour de l’acteur rien moins que Naomi Watts, Amanda Seyfried et Adam Driver pour un récit qui évoque la vie de couple, les conséquences de vieillir ensemble dans une relation routinière alors que le monde dans lequel on vit est avide de spontanéité et célèbre la jeunesse. En faisant se confronter un couple sans enfant mais déjà installé à un autre d’hipsters bohème, Noah Baumbach tend à la fois le miroir chimérique d’une jeunesse retrouvée en même temps qu’il met en scène des jeunes gens qui se réalisent dans les vestiges du passé. Ce choc des cultures amène le réalisateur à dessiné en creux la cartographie des générations pour mieux en tirer une réflexion sur le temps qui passe, les rêves qui se flétrissent et l’illusion que c’est en restant jeune que tout reste encore possible. Sans cynisme aucun et même avec une candeur qui frise l’immaturité, le personnage interprété par Ben Stiller catalyse ce fossé qui sépare l’adulte réfléchi et installé de celui qu’il se rêverait encore d’être, toujours ambitieux et libéré des contraintes de son statut.

while 1

Si l’on voit ce dont Noah Baumbach a voulu parler, si l’on est séduit par ses dialogues souvent brillants, le film manque quelque peu de substance et se pare parfois de situations caricaturales pour souligner un propos qui se suffisait à lui-même. Ce manque de subtilité n’est heureusement pas l’apanage d’un auteur qui sait croquer les situations quotidiennes avec acuité, aidé par un quatuor de comédiens au diapason de cette comédie, à la fois tendre et douce-amère. On pourra peut-être regretter que le potentiel mélodramatique de certaines scènes ne soit pas suffisamment accentué ni pour autant que le versant comique ne fasse rire aux éclats. Mais finalement ce qui est le plus surprenant et le plus décevant avec While we’re young c’est le regard relativement binaire porté par le cinéaste comme, s’il avait une vision manichéenne et biaisée de l’opposition entre les générations. Cela atténue la portée de son discours et ne permet pas de gratter sous le vernis du divertissement pour y déceler des intentions plus profondes. Du coup, même si l’on passe un excellent moment on reste un poil trop en surface. Une fois ce constat effectué, reste un film très sympathique dans lequel Ben Stiller est à nouveau impeccable et où Naomi Watts est belle à tomber tout en dévoilant un pan de sa personnalité qu’elle met moins souvent à l’honneur. Dans le rôle le plus ingrat sur le papier, Adam Driver livre une prestation extrêmement convaincante et l’on comprend pourquoi tous les réalisateurs se l’arrachent. Son incursion dans l’univers Star Wars sera l’une des curiosités de l’hiver. Il forme avec Amanda Seyfried un couple plein de fraîcheur et de pep’s, définition qui colle bien à ce film auquel l’été va comme un gant.

WHILE AFFICHE

Titre Original: WHILE WE’RE YOUNG

Réalisé par: Noah Baumbach

Casting: Ben Stiller, Naomi Watts, Adam Driver,

Amanda Seyfried, Charles Grodin, Adam Horovitz…

Genre: Comédie dramatique

Sortie le: 22 juillet 2015

Distribué par: Mars Distribution

3 STARS BIENBIEN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s