Critiques Cinéma

ANT-MAN (Critique)

3 STARS BIEN

ant man affiche

SYNOPSIS : Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

Trois mois après le triomphe colossal de Avengers L’Ere d’Ultron et malgré les critiques mitigées qui escortèrent la sortie du film, les studios Marvel remettent le couvert pour clore une phase 2 qui lui fit faire tomber à nouveau les records. Et comme l’été dernier avec Les gardiens de la Galaxie, c’est un nouveau héros qui fait son apparition sur les écrans et qui vient s’ajouter aux Iron Man et autres Captain America. Ant-Man, l’homme fourmi est donc le nouveau super-héros sur lesquels les décideurs comptent capitaliser. Plombé par des problèmes de production catalysés surtout autour du désistement de Edgar Wright qui abandonna le projet pour « désaccords créatifs » alors qu’il l’avait accompagné durant une dizaine d’années, Ant-Man ne se présentait donc pas sous les meilleures auspices. Remplacé par Peyton Reed, réalisateur sans génie de La Rupture ou de Yes Man (ça ne s’invente pas), le script fut repris par l’acteur principal du film, Paul Rudd  et par le scénariste et réalisateur Adam McKay habituel collaborateur de Will Ferrell, qu’on imaginait mal sur ce type de récit. Alors que vaut donc le résultat? Ant-Man, sans être parfait s’en tire avec les honneurs et clairement, même si la surprise n’est pas vraiment au rendez-vous, le capital sympathie de l’ensemble finit par l’emporter. Car avec une gestation aussi contrariée, avouons que l’attente autour du film était sérieusement redescendue. Finalement le rendu final permet de faire passer la pilule et bien qu’on ait à faire à un film hybride (certaines intentions d’Edgar Wright semblent clairement subsister tout comme son nom au générique), on passe un bon moment avec un film bien plus léger que ne l’était le second Avengers.

ant man 1

Cela n’en fait pas pour autant un film inoubliable, et même s’il est sympathique il manque singulièrement de saveur. Certes Ant-Man recycle une formule désormais éprouvée mais le fait avec ce sens de l’auto dérision et cette malice qui faisaient merveille dans Les Gardiens de la Galaxie et qui ici aussi, mais dans une moindre mesure, favorise la réussite du film. Mais en s’intégrant dans le Marvel Cinematic Universe, le film ne peut dès lors plus se targuer des intentions indépendantes qu’Edgar Wright souhaitait insuffler lorsqu’il était à la barre. C’est le problème d’un studio qui bride les intentions artistiques pour faire rentrer dans un carcan pré-établi toute velléité pour se différencier et qui du coup se retrouve trop souvent avec des films plus ou moins réussis mais vidés de la moindre originalité. Du coup, même si ça marche plutôt bien, il n’en reste pas moins que certaines lacunes persistent: Un méchant trop caricatural interprété par un Corey Stoll qui surjoue, un humour comme souvent trop présent au détriment d’enjeux dramatiques qui pourraient nous faire nous inquiéter pour notre héros, un fan service certes sympathique mais arrivant souvent comme un cheveu sur la soupe… Ant-Man peut malgré tout se targuer de deux ou trois séquences vraiment réussies, inventives et pleines d’humour à l’image de cette découverte des différentes races de fourmis ou de ce combat au milieu de jouets d’enfant. Les effets visuels sont tous très convaincants et le passage à la miniaturisation fonctionne parfaitement.  En s’inscrivant également dans la tradition du film de casse hollywoodien par une intrigue parallèle où évolue une bande de bras cassés, dont un Michael Peña réjouissant, ça finit par passer grâce à des gags efficaces. Au niveau du casting, Paul Rudd est the right man at the right place, hyper convaincant dans tous les compartiments du jeu. Michael Douglas, sans forcer son talent réussit une prestation passe partout, loin d’être honteuse mais qui ne restera pas dans les annales non plus. Evangeline Lilly est moins à la fête avec un rôle sans réelle saveur, plus faire valoir émotionnel et sentimental que véritable personnage bien caractérisé. La mise en scène de Peyton Reed sans fioritures il est vrai, n’en est pas moins dépourvue de personnalité, mais chez Marvel on préfère la sécurité avec des réalisateurs aux ordres  plutôt que de laisser officier de vrais artistes. Alors oui Ant-Man nous fait passer un bon moment mais à force de nous refourguer sa recette aseptisée le studio risque de finir par lasser ses plus fervents défenseurs, même si tant que les chiffres lui donneront raison, il n’y a aucune raison pour que ça change.

ant man affiche

Titre Original: ANT-MAN

Réalisé par: Peyton Reed

Casting: Paul Rudd, Michael Douglas, Evangeline Lilly,

Michael Peña, Corey Stoll, Bobby Cannavale  …

Genre: Action, Science Fiction

Sortie le: 14 juillet 2015

Distribué par: The Walt Disney Company France

3 STARS BIENBIEN

Publicités

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s