Critiques Cinéma

LES ENQUÊTES DU DEPARTEMENT V: PROFANATION (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

LES ENQUETES DU DEPARTEMENT V PROFANATION AFFICHE

SYNOPSIS: En 1994, un double-meurtre défraye la chronique. Malgré les soupçons qui pèsent sur un groupe de pensionnaires d’un internat, la police classe l’affaire, faute de preuve…
Jusqu’à l’intervention, plus de 20 ans après, du Département V : l’inspecteur Carl Mørck, et Assad, son assistant d’origine syrienne, spécialisés dans les crimes non résolus.
Ensemble, ils rouvrent l’affaire qui les amène à enquêter sur un des notables les plus puissants du Danemark.

Profanation c’est la suite de Miséricorde dont Cinemoustache a parlé ici . On retrouve les deux inspecteurs danois dans une enquête assez tortueuse et surtout drôle comme un hiver danois sans chauffage. Ce deuxième film est sorti un an après le premier et son succès au box-office dans son pays d’origine semble nous promettre que l’on va revoir les deux inspecteurs régulièrement. Dans la lignée de Miséricorde, Profanation est un polar classique baigné dans une ambiance toute nordique que ce soit dans la lumière ou le style âpre de mise en scène. En effet, n’espérez pas voir des images de soleil éclatant ou des chemises à fleurs, les personnages subissent plus la pluie et le froid qu’autre chose. Par rapport à Miséricorde toutefois, les personnages étant déjà connus, le film tourne beaucoup plus autour de l’affaire que de l’évolution de ces derniers. L’ajout d’une jeune secrétaire permet quand même de les représenter rapidement mais très vite on plonge dans une affaire non élucidée, sordide évidemment. Et finalement c’est au cœur de cette affaire que le plus intéressant surgit.

profanation 1

En effet c’est le portrait d’une jeune femme et une histoire passionnelle qui nous est contée et avec beaucoup de force, grâce en partie aux acteurs et surtout aux actrices. Impossible d’être plus précis sans dévoiler une partie de l’intrigue ce qui serait dommage. Sachez que tous les ingrédients sont là, scènes chocs, stress et sursaut. Bref, du classique efficace, bien joué, malin et dans une esthétique travaillée autant dans l’image que dans la musique et dans le son, on aurait bien tort de bouder son plaisir. Si Miséricorde n’était visible qu’en e-cinema (appellation par Wild Bunch d’un mode de sortie exclusivement en V.O.D et S.V.O.D comme expliqué dans la critique de Miséricorde), Profanation va sortir en salles. Le film le mérite et il sera intéressant de voir si les deux épisodes de cette saga vont pouvoir émuler les spectateurs de l’un à aller voir l’autre. Il est d’ailleurs assez amusant de voir dans cette « saga » une forme quasi hybride entre cinéma et série (on pense à True Detective, Broadchurch, Cold Case, etc…) alors qu’au cours d’un échange avec l’équipe de Wild Bunch, ceux-ci ont avoué ne pas avoir du tout penser à cela. A vos écharpes, gants et parapluie et « Gå efter det »

LES ENQUETES DU DEPARTEMENT V PROFANATION AFFICHE

Titre Original:FASANDRAEBERNE

Réalisé par: Mikkel Norgaard

Casting: Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Pilou Asbaek,

David Dencik, Danica Curcic, Sarah-Sofie Boussnina…

Genre: Thriller

Sortie le: 8 avril 2015

Distribué par: Wild Bunch Distribution

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s