Critiques Cinéma

PROJET ALMANAC (Critique)

3 STARS BIEN

projet almanac afficheSYNOPSIS: Et si vous aviez une seconde chance… Que feriez-vous ? Que changeriez-vous ? Jusqu’où iriez-vous ? Quatre adolescents font une découverte qui va changer leur vie : une machine aux possibilités infinies… mais aux conséquences parfois irréversibles. Serez-vous prêts à vivre et revivre l’expérience de votre vie ?

Le voyage dans le temps est une thématique éternelle au cinéma, qui depuis quelques temps revient sur le devant de la scène (X-Men days of the future past, Interstellar ou, dans un registre plus anecdotique, Bis). Derrière cela, la possibilité de pouvoir changer les choses, de se donner une seconde chance est le moteur du scénario. C’est d’ailleurs le moteur de Projet Almanac, qui, de prime abord, semble pouvoir offrir un terreau fertile à ce fantasme de corriger les occasions manquées, en le plongeant au cœur de l’adolescence, là où les personnages sont les plus sensibles à la peur de rater une opportunité. Les premières minutes du film sont assez surprenantes. La mise en place de l’histoire prend du temps, laissant présager une exploration poussée des thématiques, tandis que le personnage principal, David Raskin (Jonny Weston, que l’on a vu dans Chasing Mavericks), petit génie geek, intrigue par le mélange de confiance en lui qu’il dégage lorsqu’il s’agit de jouer au petit génie, et l’inévitable angoisse qu’il ressent dès qu’il s’agit de séduire sa belle. On se surprend même à ne pas trop subir le « found footage », principe remis au goût du jour par Le Projet Blair Witch, et depuis détourné et usé jusqu’à la corde par des films comme Projet X ou Echo. Mais dès que l’on plonge dans l’action et que le rythme s’accélère,le film se perd dans un fouillis de plans brouillons et de situations convenues. Les images sont souvent beaucoup trop agitées (c’est Michael Bay qui produit, rappelons-le) et l’enchaînement de l’action parfois peu claire. Surtout, manque la rigueur qu’impose un mécanisme narratif (le voyage dans le temps) qui en nécessite énormément. Si la saga des Retour vers le futur reste LA référence contemporaine du genre, c’est bien parce qu’elle est irréprochable dans sa logique mathématique, et qu’aucun détail n’est laissé au hasard.
PROJET ALMANAC 1
On sacrifie ici le fond sur la forme, en poussant les personnages à réaliser leurs fantasmes d’adolescent : réussir une interro, conclure avec la fille de ses rêves, devenir une star du lycée, gagner au loto.. Plutôt que de se concentrer sur les thèmes et scènes qui auraient pu élever le niveau, bâclées, voire ignorées. Le film flirte avec le sombre sans jamais y tomber, et prend des raccourcis pour mieux satisfaire son public-cible. Du coup, il rate l’opportunité d’être un film qui marquera les esprits, pour devenir un objet marketé pour les teenagers, pas inintéressant, mais anecdotique. A noter tout de même, c’est le second film de l’année, après Les Nouveaux Héros de Disney, qui met à l’honneur les petits génies de l’informatique et de la bricole. Reste à espérer que la génération des 12-18 ans, à qui s’adresse le film, en prenne bonne note, et nous bricolera des machines à remonter le temps, certes, mais surtout des films un peu plus passionnant que celui-là.
projet almanac afficheTitre Original: PROJECT ALMANAC

Réalisé par: DEAN ISRAELITE

Casting: Jonny Weston, Sofia Black D’Elia, Michelle DeFraites,

Allen Evangelista, Virginia Gardner, Sam Lerner

Genre: Science Fiction

Sortie le: 25 Février 2015

Distribué par: Paramount Pictures France

3 STARS BIENBIEN

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s