Critiques

PROFILAGE SAISON 5 (Critique Episodes 11 & 12)

5 STARS CHEF D'OEUVRE

PROFILAGE S5a

SYNOPSIS POUR TOUJOURS: Hyppolite est sur le point de se marier avec Jessica dans une église de campagne. Alors que tout le monde attend la mariée, celle-ci « plante » Hyppolite par téléphone à la dernière minute. Sur un coup de tête, Fred fait alors une proposition à Hyppolite : ils sont faits l’un pour l’autre et ils le savent, c’est elle qu’il doit épouser ! L’équipe au complet assiste donc au mariage d’Hyppolite et Fred. Mais à l’issue de la cérémonie, Fred se fait sauvagement poignarder ! Trente-six heures auparavant, Chloé, Rocher et Fred arrivent dans un cimetière. Au cours de l’enterrement de sa femme, un mari fou de détresse a réussi à ouvrir le cercueil et découvert qu’à la place du corps, se trouve un mannequin en plastique. S’agit-il d’un trafic d’organes, de nécrophilie ? L’équipe s’engage tête baissée dans cette enquête, sans imaginer un instant qu’elle va les mener au bord du gouffre…

SYNOPSIS A JAMAIS: Chloé et Rocher sont parvenus à identifier le coupable de la disparition des cinq jeunes femmes et de l’attaque sauvage de Fred. Ils vont alors s’embarquer dans une traque tendue et dangereuse. Le piège se referme peu à peu sur eux : Rocher voit son secret découvert tandis que Chloé, sans accès à ses médicaments, vit sous la menace permanente d’une violente crise psychotique…

On l’a dit la saison 5 de Profilage nous a beaucoup plu (Critique des 10 premiers épisodes ici et émission spéciale consacrée à la série par la fine équipe de Season One dont votre serviteur, ). Après la diffusion ce jeudi 4 décembre du double épisode qui clôt cette saison 5, il était temps que nous donnions notre avis sur cet épilogue. On le fait très en détail dans le bonus de Season One consacré à ce final ci-dessous et complété par une interview de Fanny Robert et Sophie Lebarbier les deux scénaristes de la série. Et on va aussi le faire plus succinctement ici en évitant les spoilers.

PROFILAGE 5B

Ce double épisode est une véritable réussite disons le d’emblée. D’une noirceur à nulle autre pareille, poussant les curseurs au maximum, comme rarement dans la fiction française, laissant chacun des personnages principaux dans une situation dramatique en fin de saison, les auteures ont bien assimilé l’art délicat du cliffhanger. Si la saison avait démarré sur une note plus légère, on retrouve le ton noir de la fin de saison 4 qui nous avait valu de nombreuses palpitations. Pour en arriver à cette issue complètement improbable, deux épisodes à la tension palpable n’auront pas été de trop. Le glissement de Chloé dans les retranchements de sa maladie, la disparition de Fred, la main mise de Roze sur Rocher, la déstabilisation d’Hyppolite, toutes les cartes sont rebattues et nul doute que l’évolution de la série va être induite par ce qui se passe. Notons l’interprétation remarquable de Eric Berger, en tueur froid et machiavélique qui n’a rien à envier à Hannibal Lecter et les prestations impressionnantes de Odile Vuillemin et de Raphaël Ferret dans des registres sur lesquels on ne les attendait pas forcément. Rappelons que Profilage est une fiction de prime time de TF1 et que la chaine n’est guère habituée à s’immiscer sur des chemins aussi tortueux et ténébreux. De l’action, de la tension, des péripéties inattendues, rares sont les séries françaises à oser autant et à sortir des sentiers battus pour laisser le public exsangue et avoir un tel pouvoir addictif sur le télespectateur. Car une chose est sure, on voudrait être plus vieux d’un an pour voir comment Sophie Lebarbier et Fanny Robert vont retomber sur leurs pattes. D’autant plus que la nouvelle du jour en dehors de la diffusion de cette fin de saison c’est l’annonce faite par Odile Vuillemin dans les colonnes du Parisien, de son départ de la série à l’issue de la saison 6 actuellement en tournage. La série y survivra t-elle? Nul doute que Fanny Robert et Sophie Lebarbier sauront relever le challenge et nous  amener encore plus au bord du gouffre comme elles l’ont magnifiquement réussi en fin de saison 4 et plus encore en fin de saison 5. Même si la tâche sera rude, Profilage n’a pas fini de nous délivrer ses mystères.

Le dossier spécial de Season One: http://www.season1.fr/de-laudace-encore-de-laudace-toujours-de-laudace/

Publicités

1 réponse »

  1. J’ai tellement hâte de voir la suite. Je me demande aussi ce que ça va donner sans Odile Vuillemin. Mais je dois avouer que je suis tombée amoureuse du commandant Rocher dès son arrivée dans la saison 3. Donc, tant qu’il est encore là, je crois que je continuerais à regarder. J’avais espéré un rapprochement entre la rousse et le commandant, mais manifestement ça n’est pas une série policière pour les midinettes. J’avais aussi espéré un happy end pour Hippolyte et Fred, mais, je le répète, ça n’est pas pour les midinettes. J’ai l’impression qu’en vieillissant je commence à apprécier les séries plus sombres. En tout cas, chapeau TF1 pour cette série franco-française qui n’a rien à envier à toutes les autres !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s