Critiques Cinéma

LA PLANETE DES SINGES : L’AFFRONTEMENT (Critique)

4,5 STARS TOP NIVEAU

LA PLANETE DES SINGE L'AFFRONTEMENT AFFICHE

Le tweet de sortie de projo:

tweet la planete des singes l'affrontement

SYNOPSIS: Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

Dans le jeu des suites et des reboots, le numéro 2 est toujours celui attendu au coin du bois. Si d’aventure le premier épisode d’une possible franchise est une réussite, la critique est prompte à la qualifier d’excellente surprise et d’y associer aussitôt la notion de chance. La planète des singes: Les origines qui avait totalement relancé la célébrissime série en 2011 après un intermède raté signé Tim Burton, avait eu les faveurs de tout le monde grâce à un script ultra malin, une distribution de qualité et des effets spéciaux bluffants. Autant dire que ce second volet arrive avec une pression que n’avait pas son prédécesseur, car en trois ans, non seulement la technologie a fait un bond spectaculaire en avant, mais la promesse d’un affrontement entre les singes et les humains faisait saliver.

LA PLANETE DES SINGE L'AFFRONTEMENT 1

Alors que le film original plaçait Charlton Heston au cœur du récit, avec les années, les singes et plus particulièrement le personnage de César, ont gagné une place prépondérante. Ce qui est bien symptomatique d’une époque où les effets spéciaux et plus particulièrement la performance capture sont parvenus à détrôner la place de l’acteur qui, lorsqu’il ne joue pas les utilités, voit sa présence largement mise en péril. Ce qui évidemment fait aussi réfléchir sur une industrie de plus en plus tournée vers la technologie et beaucoup moins encline à peaufiner le travail d’écriture. Hors et c’est là que le film de Matt Reeves (Cloverfield) vient renverser cette théorie, c’est que, non seulement le scénario est extrêmement travaillé, mais qu’en plus la technologie ne sert plus seulement les images, mais également l’interprétation. Car derrière le travail titanesque mis en œuvre afin que l’on ne doute pas un instant de la part d’humanité des singes, il y a le jeu sans failles de comédiens chevronnés dont le fabuleux Andy Serkis, qui, rendons à César ce qui lui appartient, est tout bonnement stupéfiant.

LA PLANETE DES SINGE L'AFFRONTEMENT 2

L’histoire de ce second volet se passe dix ans plus tard, lorsque les singes, qui vivent dans la forêt en pensant que la race humaine a totalement disparue, croisent un groupe d’humains. Une rencontre qui très vite vire à l’affrontement. D’abord latent, mu par l’ignorance et la peur, jusqu’à devenir frontal, cet affrontement va très vite faire ressortir les qualités et les défauts de chacun et les alliances se faire jour. César étant clairement l’élément central de la saga, la majorité des enjeux dramatiques tournent autour de lui, de sa famille, de ses alliés et des dissidents qui choisissent d’en découdre. Sans être une suite lambda, La planète des singes : L’affrontement est le prolongement de la série à une autre époque, les problématiques sont différentes du premier film et l’histoire, assez classique en apparence parvient à être transcendée par la mise en scène virtuose de Matt Reeves qui sait gérer ses temps faibles et ses temps forts harmonieusement et qui parvient par moment à conférer à ses scènes une dimension épique renforcée par le thème majestueux signé Michael Giacchino.

LA PLANETE DES SINGE L'AFFRONTEMENT 3

Les humains ont beau être en retrait, ils sont campés par de solides comédiens au premier rang desquels on trouve Jason Clarke et la trop peu utilisée Keri Russell. Gary Oldman campe lui le vieux sage qui dirige cette bande de survivants et si son personnage n’est pas le plus intéressant du film, son interprétation est comme toujours assez réussie. Au delà d’être un film sur la tolérance, La planète des singes: L’affrontement parle avec subtilité de l’acceptation des autres et parvient même à faire passer de nombreuses émotions sans jamais en rajouter. S’il fallait trouver des défauts au film, ce serait de parfois faire ralentir l’action en prévision du véritable affrontement qui devrait avoir lieu dans le troisième volet dont se chargera également Matt Reeves. Ce qui n’empêche nullement les scènes de combat impressionnantes, un bad guy de haut vol, de l’amour, de l’amitié, de la trahison, de la tension, bref tous les ingrédients d’une saga efficace et qui place la performance capture à un niveau artistique jamais atteint. Une réussite exemplaire, un film au poil !

LA PLANETE DES SINGE L'AFFRONTEMENT AFFICHE MINI

 Titre Original: DAWN OF THE PLANET OF THE APES

Réalisé par: MATT REEVES

Casting: Andy Serkis, Jason Clarke, Keri Russell,

Gary Oldman, Judy Greer, Kirk Acevado...

Genre: Science Fiction, Action

Sortie le: 30 juillet 2014

Distribué par: Twentieth Century Fox France

4,5 STARS TOP NIVEAUTOP NIVEAU

Publicités

5 réponses »

  1. J’en sors et je dois dire que j’ai été agréablement surpris. Après un 1er volet mou et peu intéressant, celui-ci tient ses promesses et fait la part belle à l’action attendue, malgré quelques longueurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s