Evénements/Festivals

I BELIEVE I CANNES FLY (JOURNAL DE BORD) EPISODE 7

Se lever à 6h30 pour voir un film est un concept que peu peuvent comprendre mais que je vis quotidiennement depuis maintenant plus de 5 jours. Phrase poseuse certes, mais pourtant sincère, je suis ravi de pouvoir découvrir Foxcatcher ce matin, le troisième long-métrage de Bennett Miller, l’auteur des multi-acclamés Truman Capote et Le Stratège. Le premier a valu une statuette au regretté Philip Seymour Hoffman, le second a été récompensé par moult prix lors de la célèbre Awards Season en 2011. Cette fois, Steve Carell, Channing Tatum, Mark Ruffalo au générique. Combinaison improbable.

foxcatcher affiche

Moins fatigué que la veille, je tiens le coup. Avis mitigé sur celui-ci, mais pas vraiment le temps d’y réfléchir, je fonce dans la file d’attente pour Cold in July, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs quelques bornes plus loin. Et voilà, premier raté, j’arrive trop tard. Un rendez-vous manqué mais tant pis, je me « console » avec Maps To The Stars, le Cronenberg cru 2014, attendu comme un pamphlet anti-Hollywood. Là encore, avis partagé. Film étrange. Sortie de projo sous la saucée, un temps humide gagne la croisette. C’est frais, ça fait du bien, mais je redoute déjà les 2h d’attente sous la pluie pour pouvoir assister à la projo du très attendu Bird People, sélectionné à Un Certain Regard.

maps to the stars affiche cold_in_july_ver2 bird people affiche

Il ne faut pas traîner. 15 sushis avalés en un temps record ce midi, je vais me poster pour Bird People. Il pleut mais c’est tenable : j’ai un parapluie (merci Eva). Entré dans la salle, installation sur un siège du balcon. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que déboulent devant l’écran Pascale Ferran (la réalisatrice), Anaïs Demoustier et Josh Charles (les acteurs principaux), ainsi que l’équipe technique du long-métrage. Thierry Frémaux, le délégué générale, rappelle au passage que le comédien Pascal Grégory et les cinéastes François Ozon, Noémie Lvovsky, Rebecca Zlotowski, Laurent Cantet et Luc Dardenne sont dans la salle pour accueillir Bird People.

BIRD PEOPLE CANNESPas complètement emballé par la magie et le lyrisme du film, mais de nombreuses et très belles idées.Retour àl’appart, let’s suit up. Direction plage Magnum. magnum.pi_Et oui, chers lecteurs, j’ai la chance d’avoir obtenu des pass pour une soirée privée pour fêter les 35 ans d’existence du distributeur Metropolitan Filmexport. Grosse teuf en prévision. Je boucle ces lignes à l’instant.To be continued …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s