Critiques Cinéma

BARBECUE (Critique)

3 STARS BIEN

barbecue affiche

Le tweet de sortie de projo:

tweet barbecue

SYNOPSIS: Pour ses 50 ans, Antoine a reçu un cadeau original : un infarctus. A partir de maintenant, il va devoir « faire attention ». Or, Antoine a passé sa vie entière à faire attention : attention à sa santé, à ce qu’il mangeait, attention à sa famille, à accepter les travers de ses amis, et à avaler de trop nombreuses couleuvres… Désormais, il va adopter un nouveau régime. Mais en voulant changer sa vie, on change forcément celle des autres…

Dans l’ère morose du cinéma français – nouvelle tribune assassine de Vincent Maraval (épaulé par son pote Michel Hazanavicius) sur le fonctionnement du septième art off-screen et le manque de vraies écoles de scénaristes, cérémonie des César hypnotique, bashant honteusement l’un des meilleurs films français de l’année (La Vie d’Adèle, CQFD), enchaînement indénombrable de bouses critiques (Jamais le premier soir, Fiston, Supercondriaque, Babysitting …) – Barbecue, la nouvelle comédie de Eric Lavaine (Poltergay, Incognito, Bienvenue à Bord …), ferait presque office de bon samaritain. Au générique, une ribambelle d’acteurs de la A-list d’Arthur, les humoristes Franck Dubosc, Jérôme Commandeur et Florence Foresti, le nouvellement bankable Guillaume de Tonquédec, ainsi que les confirmés Lambert Wilson et Lionel Abelanski.

barbecue 1Eric Lavaine n’est pas connu pour faire dans la dentelle : ses comédies, souvent lourdingues, vulgaires et parsemées de situations pas vraiment cocasses, sont peu recommandables avouons-le (Poltergay, Bienvenue à Bord, Protéger & Servir). Pourtant, l’homme a réalisé un véritable coup d’éclat avec Incognito, satire hilarante et particulièrement bien écrite, qui réunissait l’improbable mais épatant trio d’acteurs Franck Dubosc / Bénabar / Jocelyn Quivrin. Son nouveau bébé, Barbecue, se situe à mi-chemin entre ces deux sphères. L’idée est très simple : une bande d’amis, des vacances dans la région des Cévennes, des apéros, une piscine, des banquets … bref un « film de potes » parmi tant d’autres, rien de bien nouveau à l’horizon niveau scénario ou mise en scène. Pis encore, Barbecue atteint péniblement les « qualités » d’un téléfilm TF1, sans vrai enjeu ou prise de risques. Mais pour peu que l’on accepte cette donnée, il n’est pas interdit de se laisser porter par cette réunion accueillante et force est de reconnaître qu’Eric Lavaine est un dialoguiste génial.

barbecue 2Le bonhomme délaisse (enfin) les gags balourds au profit d’une science des dialogues indéniable. Ainsi, les vannes et les boutades font souvent mouche. Mais si cette comédie de potes fonctionne, c’est aussi et surtout car la bande face à nous recèle d’un capital sympathie incroyable. Franck Dubosc est prodigieux en mari fraîchement séparé et jaloux de tout. Regards de chien battu, voix rocailleuse, le comique s’en donne à cœur joie. Mais contrairement à Bienvenue à bord, précédente comédie de Lavaine où il gouvernait hélas seul le paquebot, Dubosc est ici accompagné par des pairs de talent. À commencer par sa compagne dans le film, Florence Foresti, qui est ici vraiment hilarante. Lambert Wilson, en grande forme également, enchaîne les répliques tordantes avec le cynisme qu’on lui connaît. Son personnage est à vrai dire central dans l’aventure. Victime d’une crise cardiaque, il décide de se venger des tours cruels du destin en vivant librement et pleinement son existence et en se focalisant sur l’essentiel : les amis, la famille, la bonne bouffe, le repos … quitte à être un peu franc avec tout le monde et se les mettre tous à dos.

barbecue 3Le propos impitoyable sur « l’hypocrisie obséquieuse entre amis de longue date » sent le réchauffé (les films d’Yves Robert, Les Petits mouchoirs, Le Cœur des hommes, Le Prénom …), mais Lambert Wilson rehausse l’ensemble en permettant à Barbecue de tenir confortablement le cap de la comédie vivante et pugnace. La déception côté casting vient de Guillaume de Tonquédec qui nous ressert la sauce Le Prénom. Pas désagréable en soi, mais sa prestation du quadra candide fleure bon le déjà vu.Une belle brochette de comédiens servant des joutes verbales impayables suffisent à ce 5ème film de Eric Lavaine pour flotter largement au-dessus des nanars auxquels il nous avait habitué. Barbecue n’est certainement pas la comédie de l’année, mais on y rit franchement et ça, c’est déjà pas mal.

barbecue affiche miniTitre Original: BARBECUE

Réalisé par: ERIC LAVAINE

Casting: Lambert Wilson, Franck Dubosc, Florence Foresti,

Guillaume de Tonquédec, Lionel Abelanski, Sophie Duez…

Genre: Comédie

Sortie le: 30 Avril 2014

Distribué par : Studiocanal

3 STARS BIENBIEN

 

 

Publicités

4 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s