Critiques Cinéma

96 HEURES (Critique)

3 STARS BIEN

96 heures affiche

Le tweet de sortie de projo:

tweet 96 HEURES

SYNOPSIS: Carré est le patron de la BRB (Brigade de Répression du Banditisme). 3 ans plus tôt, il a fait tomber un grand truand, Kancel. Aujourd’hui, à la faveur d’une extraction, Kancel kidnappe le flic. Il a 96 heures pour lui soutirer une seule information : savoir qui l’a balancé.

Le film de genre est une denrée devenue rare dans un paysage cinématographique français qui préfère les recettes éprouvées, au plaisir brut que le spectateur peut prendre dans des histoires, peut-être pas toujours révolutionnaires mais qui respectent le genre dans lequel elles s’inscrivent. Pour un Olivier Marchal dont le talent a dépoussiéré de fond en comble le polar à l’ancienne en y insufflant une flamboyante modernité, ils sont peu à creuser le sillon d’un genre qui était au fil des années devenu moribond. Frédéric Schoendoerffer s’y emploie depuis son premier film en 2000, Scènes de crimes, en passant par Agents Secrets, Truands ou encore la série Braquo. En technicien hors pair, issu d’une lignée renommée, il s’échine à chaque fois à porter des projets originaux sur lesquels il peut laisser son talent s’exprimer sans vergogne avec la complicité de comédiens talentueux.

96 heures 4

Après entre autres Charles Berling et André Dussollier, Philippe Caubère et Benoit Magimel, Vincent Cassel et Monica Bellucci, c’est au tour de Gérard Lanvin et Niels Arestrup de se faire face sous la caméra scalpel de Schoendoerffer et de se livrer à un face à face sous haute tension. Les deux comédiens qui n’ont plus rien à prouver livrent chacun une performance intense et ne tombent jamais dans la surenchère. Entre un Gérard Lanvin, grand flic, qui sait avancer ses coups d’échec avec subtilité malgré la menace qui pèse sur lui et un Niels Arestrup, truand de la pire espèce mais au caractère trouble et qui du coup dévoile une part d’humanité inattendue, le combat psychologique entre les deux hommes est la grande réussite de 96 Heures. Pourtant le film a ses limites comme celui de n’être qu’un polar de facture classique, qui n’apportera pas au genre un renouveau quelconque, car il peine par intermittences à accrocher réellement, la faute à un rythme et une tension qui retombent et s’essoufflent.

96 heures 5

Hormis ces quelques défauts et l’interprétation approximative de certains rôles secondaires moins solides que les têtes d’affiche, 96 Heures parvient malgré tout à nous placer dans chacun des camps alternativement , c’est à dire à la fois en captivité par le regard d’un Lanvin aux nerfs solides mais dont l’impuissance caractérisée implique une tension teintée d’inquiétude, puis par le regard d’un Arestrup, froid et calculateur, et qui n’hésite pas à mettre sa famille en danger pour arriver à ses fins. Du coup cela nous place également dans la peau du prédateur et on se retrouve plongé dans une garde vue inversée. On savoure les échanges entre les deux acteurs, leur manière de se faire face et de s’opposer avec l’élégance des grands.

96 heures 6

Frédéric Schoendoerffer filme au plus près des visages et scrute ses acteurs avec une intensité qui envahit le cadre. Sa mise en scène reste discrète et fait la part belle aux performances, mais le metteur en scène sait instiller une tension palpable. Les dialogues claquent mais ne s’avèrent pas trop grandiloquents contrairement à ce qu’on aurait pu craindre. Cautions féminines à ce film très masculin, Laura Smet et Sylvie Testud, font le job, surtout la seconde, excellente en fliquette inexpérimentée mais pleine d’instinct. Peut-être pas d’une finesse de premier ordre, et même s’il donne parfois la sensation de ne pas être très éloigné d’un téléfilm haut de gamme, 96 Heures a suffisamment d’atouts pour qu’on se laisse embarquer dans ce duel dont on ne ressort pas indemne, comme secoué par la garde à vue.

96 heures affiche miniTitre Original: 96 HEURES

Réalisé par: FREDERIC SCHOENDOERFFER

Casting: Gérard Lanvin, Niels Arestrup, Laura Smet,

Sylvie Testud, Anne Consigny, Slimane Dazi…

Genre: Thriller

Sortie le: 23 Avril 2014

Distribué par : ARP Sélection

3 STARS BIENBIEN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s