Critiques

LOOKING (Critique Saison 1) UN MIRACLE DE SENSIBILITE

4,5 STARS TOP NIVEAU

looking

Le tweet d’après visionnage:

tweet looking

SYNOPSIS: Les amours, les joies et les peines de trois amis gays à San Francisco. Entre regrets, valses hésitations et autres impulsions du moment, Patrick, Agustin et Dom partagent leurs déceptions, leurs rêves, leurs désirs, la vie en somme.

Vous le connaissez vous aussi ce moment délicat où votre gorge et votre cœur se serrent à l’instant de quitter ceux auxquels vous vous êtes attachés des semaines durant et à qui vous devez dire au revoir pour un temps infini. Chose qui vous semble tout bonnement insurmontable mais que le calendrier de diffusion des chaînes américaines vous impose avec une régularité de métronome. Et dire que la séparation d’avec les héros de Looking, l’une des nouvelles séries de HBO de ce début 2014, fut un crève-cœur, relève du doux euphémisme. Il aura suffit de huit petits épisodes, pour que les réserves nées d’un pilote moins fin et délicat que les sept segments suivants, soient levées pour de bon et pour que nos âmes de midinette soient renversés. Looking est une série délicate et précieuse qui s’apprivoise, et qui, au-delà des apparences, nées d’un statut de série niche, se révèle d’une totale liberté de ton et bénéficie d’une subtilité d’écriture assez bluffante. Car Looking transcende la communauté dont elle parle pour s’adresser à tous. Une gageure pas forcément facile à relever mais dont les auteurs s’acquittent avec brio. Looking c’est vous, c’est nous, des hommes et des femmes qui se débattent entre leurs amis, leurs amours et leurs jobs dans les méandres d’existences ancrées dans une réalité contemporaine (la peur de l’engagement, la fugacité des sentiments, la crise économique…). Parvenant à retranscrire tout cela et bien plus encore, la série créée par Michael Lannan, est un miroir tendu aux trentenaires de tous bord et de toute nationalité, car chacun transposera sa propre réalité dans les différents évènements et atermoiements auxquels les personnages font face. Au delà de sa qualité d’écriture et de son évolution narrative vraiment très fine et subtile, la série bénéficie d’une interprétation admirable. Jonathan Groff parvient très vite à susciter l’empathie pour son personnage, Patrick, auquel il confère une sensibilité extrême magnifiquement retranscrite et à de nombreuses reprises, par des expressions faciales qui font passer une gamme infinie de sensations . Autour de lui, le casting est parfait, même si légèrement en retrait de son personnage principal, mais chacun avec sa propre chaleur amène de la vie et de l’émotion, dessinant au final une formidable mosaïque de la valse des sentiments contemporains. Que ce soit Murray Bartlett ou Frankie Alvarez, Raul Castillo ou Russell Tovey, Lauren Weedman ou le toujours magnifique Scott Bakula, le talent de toute la distribution contribue à la qualité et l’homogénéité du projet. A la fois intelligente et subtile et sans jamais tomber dans le sur-jeu voire la surenchère émotionnelle, Looking impose un humour des plus fins qui s’inscrit en filigrane au long de huit épisodes qui filent à la vitesse de l’éclair. Sans appuyer sur des thématiques attendues, la série se concentre surtout sur les questionnements et bouleversements émotionnels d’un groupe d’amis que l’on voudrait à tour de rôle, que l’on soit homo ou hétéro, prendre dans ses bras, juste pour les remercier de si remarquablement parler de nous. Looking est l’illustration parfaite que, quand on s’intéresse aux pulsations de notre quotidien et que l’on parvient à le restituer, on peut faire de grandes et belles oeuvres. Attendre un an pour voir ce que Patrick, Dom, Agustín et les autres vont vivre de nouveau va être tout simplement interminable. Ne passez pas à côté de cette pépite.

Je dédicace cet article à Miss Bobby sans qui je n’aurais pas poursuivi la série au-delà du pilote! Je lui dois beaucoup et je l’attends de pied ferme pour la saison 2! Son blog est à visiter ici et ses articles consacrés à Looking, ici et !

looking affiche miniTitre Original : LOOKING

Créée par Michael Lannan

Casting: Jonathan Groff, Murray Bartlett, Frankie Alvarez, Raul Castillo

Russell Tovey, Lauren Weedman,Scott Bakula

Genre: Comédie dramatique

Saison 1 de 8 épisodes

Diffusée sur HBO

4,5 STARS TOP NIVEAUTOP NIVEAU

Publicités

3 réponses »

  1. Je suis conquis également. Avec The L Word, la seule série traitant d’homosexualité avec intelligence et finesse.
    Mais comme tu l’expliques, le sujet est rapidement transcendé.
    Dommage que la saison soit si courte. Pour être franc, je ne pensais même pas avoir déjà vu le finale….

  2. Comme j’aime à la répéter, la nénette hétéro que je suis ce sent beaucoup plus proche de Patrick que de toutes les nanas de Girls réunies !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s