Critiques Cinéma

HER (Critique)

5 STARS CHEF D'OEUVRE

her affiche

Le tweet de sortie de projo:

tweet her

SYNOPSIS: Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Et oui, ça arrive encore parfois, des films que vous prenez en pleine face, comme une déferlante, des films qui charrient à la fois de l’émotion et du sens, des films sincères qui racontent tout à la fois les maux de notre société et qui mettent des mots sur nos doutes, nos peurs, nos angoisses, nos rêves, nos illusions, des films qui vous vrillent le cœur et qui vous emportent, qui vous laissent pantelant, qui font écho à vos vies avec une puissance et une résonance qui surprend. Des films dont VOUS êtes le héros ordinaire pris dans les méandres des sentiments. On devrait être habitué, avoir le cuir tanné, mais non on continue de se laisser prendre, on continue de croire au cinéma, à la vie et à l’amour. Sous ses allures minimalistes de fable gentillette qui ne dit pas grand chose Her est un film immense qui est bien loin de son apparence première et qui parle avec une précision et une acuité que peu ont atteints de la solitude dans les grande mégalopoles et de notre dépendance aux nouvelles technologies, à une époque où les êtres humains pour échanger  ou aimer rivalisent de sms et de mails.

HER 2

Spike Jonze réussi la gageure de nous faire croire à l’incroyable en le faisant passer pour une réalité tout à fait plausible. Et on l’assimile tant et si bien dès le départ, que pas un seul instant, l’histoire qui se déroule nos yeux ne nous semble impossible. Si Spike Jonze, cinéaste à l’audace et à l’inventivité incroyables explore le sentiment amoureux dans toute sa dimension, il le fait avec une tendresse et une subtilité que les histoires d’amour plus ancrées dans une réalité quotidienne n’atteignent que rarement. En gardant constamment cette délicatesse en ligne de mire et sans jamais verser dans quelque chose de scabreux, Her est l’incarnation même de la perfection en parvenant à maintenir tout du long un équilibre précaire dont on ne donnait pourtant pas très cher au départ. Ce qui est fou c’est que ça marche et que le récit s’emballe au rythme de nos cœurs, en laissant libre cours à une émotion folle qui monte crescendo, telle une relation sentimentale se muant petit à petit en amour pur et véritable.

HER 3

Le scénario parvient à faire co-exister à la fois le deuil d’un amour terrestre et l’épanouissement d’une relation avec une intelligence artificielle. On est à la lisière de la science-fiction mais on reste malgré tout ancré dans un récit très contemporain et c’est sans doute ce qui fait que l’identification fonctionne à plein, que l’on est écrasé de mélancolie comme l’est Théodore, que l’on est séduit par la sensualité de la voix de Samantha, que l’on se sent porté sur les cimes lorsque leur complicité mutuelle atteint une harmonie quasi parfaite et que leur histoire devient la quintessence de la relation amoureuse. Toute la panoplie de l’engouement sentimental est ainsi passée à la moulinette d’un regard empreint de douceur et le ridicule qui aurait pu faire s’effondrer tout le projet n’arrive jamais pour gâcher ce petit miracle de pudeur. Porté qui plus est par une bande originale plus qu’inspirée convoquant aussi bien Arcade Fire que Karen O qui compose la chanson originale du film, The Moon Song, Her déploie des trésors de sensibilité grâce auxquels on finit forcément exsangue sur son siège, écrasé par une tornade d’émotions.

her 1

Le film doit évidemment énormément à la prestation singulière et à nouveau complètement incroyable de Joaquin Phoenix. Rivalisant de douceur et de tendresse, son jeu atteint des sommets dans la variété infinie de sentiments qu’il charrie. Il s’avère tantôt bouleversant en homme perdu, tantôt touchant en amoureux conquis et prouve si besoin était qu’il est l’un des comédiens les plus talentueux au monde. Lui répondant en usant exclusivement de sa voix, la prestation de Scarlett Johansonn n’en est pas moins époustouflante, la comédienne usant de ses cordes vocales pour infléchir une sensation ou appuyer un ressenti. Elle le fait brillamment et aucun spectateur ne devrait résister à son charme dévastateur. Autour de ce duo virtuel bien plus réel que ne le seront jamais de nombreux couples, Amy Adams, Rooney Mara ou encore Olivia Wilde nous gratifient d’autant de prestations qui donnent du corps et de la vie à un récit sublimé par la mise en scène impériale de Spike Jonze.  Rien n’est mielleux ou dégoulinant dans Her, tout semble vrai, intense et fort, et Spike Jonze ne cède jamais aux sirènes de la facilité qui pourtant lui tendaient les bras. Il raconte les méandres de la vie, ses coups de cœur et ses coups de blues, la solitude écrasante et l’hyper connexion dont nous sommes otages consentants. Il parle amour platonique et amour physique, alchimie des cœurs et du libre cours laissé à l’imagination de nos âmes esseulées. Il se glisse dans les interstices de nos pensées intimes et y déploie sa science de l’observation et du détail qui font au final du film une sucrerie douce-amère dont le goût et le parfum restent en bouche pour longtemps. Une love-story bouleversante qui entre d’emblée dans l’histoire du cinéma par la grande porte. Celle du cœur.

her affiche miniTitre Original: HER

Réalisé par: Spike Jonze

Casting: Joaquin Phoenix, Scarlette Johansonn, Amy Adams,

Rooney Mara, Olivia Wilde, Chris Pratt…

Genre: Drame, Romance, Science fiction

Sortie le: 19 Mars 2014

Distribué par : Wild Bunch Distribution

5 STARS CHEF D'OEUVRECHEF-D’OEUVRE

Publicités

5 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s