Les kifs de Cliff

Tip/Top (Classement) Les Kifs de Cliff (Guest: WILDGUNSLINGER)

Une sélection de films choisie par votre serviteur ou un invité et ce afin de construire un top sans début ni fin, sans hiérarchie, dicté uniquement par l’envie et permettant de livrer en vrac les plaisirs coupables ou non qui ont forgés notre cinéphilie. Forcément subjectifs et ne reflétant qu’une vision parcellaire et personnelle, l’exercice du classement est souvent l’occasion de confrontations enflammées entre cinéphiles. Entre les pour et les contre, les absences inexcusables, les oublis ou le choix de certains titres qui feront hurler les puristes, chacun a son avis, souvent bien tranché… Voici mes kifs, nos kifs,  que nous livrons à la vindicte populaire…

Dans cet épisode:

LES KIFS DE CLIFF

 EPISODE 4

                  SPECIAL GUEST-STAR : WILDGUNSLINGER de PODSAC.NET
podsac
http://podsac.net/ :Podsac.net est un site consacré au cinéma, regroupant l’actualité du podcast Podsac, le Podcast Sérieusement Accro au Cinéma, l’actualité cinéma avec des critiques et des focus sur des films inédits ou oubliés.

Heat

(1995) Michael Mann

1548020_573412329417857_679281687_o

SYNOPSIS: La bande de Neil McCauley à laquelle est venu se greffer Waingro, une nouvelle recrue, attaque un fourgon blindé pour s’emparer d’une somme importante en obligations. Cependant, ce dernier tue froidement l’un des convoyeurs et Chris Shiherlis se retrouve obligé de « terminer le travail ». Neil tente d’éliminer Waingro, mais celui-ci parvient à s’échapper. Parallèlement, le lieutenant Vincent Hanna mène l’enquête…

Le polar ultime, porté par un casting au sommet de son art. Michael Mann réussit à utiliser de façon optimale l’énergie d‘Al Pacino et le charisme de Robert de Niro, tout en explorant les personnages des deux camps de façon équilibrée. Ici, pas de manichéisme, une tension palpable tout le long des 3 heures d’un film qu’on pourrait revoir chaque semaine, une fusillade entrée dans la légende du 7e art. Michael Mann, Al Pacino et Robert de Niro ne feront plus jamais mieux après Heat.

Jaws

(1975) Steven Spielberg

jaws

SYNOPSIS: A quelques jours du début de la saison estivale, les habitants de la petite station balnéaire d’Amity sont mis en émoi par la découverte sur le littoral du corps atrocement mutilé d’une jeune vacancière. Pour Martin Brody, le chef de la police, il ne fait aucun doute que la jeune fille a été victime d’un requin. Il décide alors d’interdire l’accès des plages mais se heurte à l’hostilité du maire uniquement intéressé par l’afflux des touristes. Pendant ce temps, le requin continue à semer la terreur le long des côtes et à dévorer les baigneurs…

Pour son 2e long-métrage, Steven Spielberg place la barre très haut, en réalisant l’un des films les plus effrayants et marquants de l’histoire. De l’utilisation de la musique à celle, réduite pour des raisons de budget, du requin, tout est pensé dans les moindres détails pour un rendu parfait. Depuis 1975, les films de squale se sont multipliés, sans jamais atteindre le niveau de Jaws. Loin de là.

Alien, le huitième passager

(1979) Ridley Scott

alien_ver2

SYNOPSIS: Le vaisseau commercial Nostromo et son équipage, sept hommes et femmes, rentrent sur Terre avec une importante cargaison de minerai. Mais lors d’un arrêt forcé sur une planète déserte, l’officier Kane se fait agresser par une forme de vie inconnue, une arachnide qui étouffe son visage.
Après que le docteur de bord lui retire le spécimen, l’équipage retrouve le sourire et dîne ensemble. Jusqu’à ce que Kane, pris de convulsions, voit son abdomen perforé par un corps étranger vivant, qui s’échappe dans les couloirs du vaisseau..

Avec Alien, Ridley Scott réalise un thriller/slasher de l’espace emblématique. Point de départ d’une franchise qui ne fera que se détériorer au fil des opus, le film du réalisateur Anglais fait référence. Intelligent dans sa gestion des décors, des mouvements de caméra et de l’horreur, Alien fait encore sensation aujourd’hui, même sur grand écran. Un modèle du genre, d’une efficacité redoutable.

Se7en

(1995) David Fincher

seven_ver2

SYNOPSIS: Pour conclure sa carrière, l’inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe à sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c’est ainsi que se fait appeler l’assassin, a decidé de nettoyer la societé des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept pechés capitaux: la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère.

David Fincher fait son entrée dans la cour des grands avec son second long-métrage, après un Alien 3 de commande. Doté d’un duo d’acteurs fantastique (Brad Pitt et Morgan Freeman), la première force du film est son scénario, machiavélique et proposant un twist mémorable. Ce thriller est également réalisé de main de maître, avec une élégance et une finesse remarquables.

Les bêtes du Sud sauvage

(2012) Benh Zeitlin

beasts_of_the_southern_wild

SYNOPSIS: Hushpuppy, 6 ans, vit dans le bayou avec son père.
Brusquement, la nature s’emballe, la température monte, les glaciers fondent, libérant une armée d’aurochs. Avec la montée des eaux, l’irruption des aurochs et la santé de son père qui décline, Hushpuppy décide de partir à la recherche de sa mère disparue.

Premier long-métrage de Benh Zeitlin, Les bêtes du Sud sauvage est fait avec le cœur. Inclassable, brut et poignant, ce film est une véritable odyssée, de laquelle on ne ressort pas indemne. Il révèle le talent démentiel de Quvenzhané Wallis, interprète de la petite Hushpuppy, qui vous touchera immanquablement, de bout en bout. Rarement un film n’aura procuré d’émotions aussi fortes.

A suivre…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s