Critique DVD

KABOUL KITCHEN SAISON 2 (Critique DVD)

3,5 STARS TRES BIEN

kaboul kitchen dvd

Le tweet d’après visionnage:

TWEET KABOUL KITCHEN SAISON 2

SYNOPSIS: Jacky, otage des talibans, est une torture pour ses geôliers. Ils finissent par le brader auprès des autorités françaises et l’aident à « s’enfuir ». Mais Jacky refuse d’être rapatrié par la DGSE et s’engage à voir un psy militaire (surtout quand il découvre que c’est une psy militaire). Ses raisons de vivre sont à Kaboul : sa fille et son resto. Ou plutôt son resto et sa fille. Le premier a été détruit par les émeutiers (fin de la saison 1). La seconde, Sophie, travaille dans l’ONG du vieil ennemi de Jacky, Paul Braque. Ce dernier lui a autrefois piqué la femme de sa vie et tourne aujourd’hui autour de sa fille. Bref, Jacky est sur tous les fronts. Sa priorité, contre l’avis général, est de reconstruire le Kaboul Kitchen. Il est fauché, il doit s’associer. Le choix va vite se révéler limité : la CIA, dont il ne veut pas entendre parler, ou le colonel Amanullah, dont il ne veut plus entendre parler. Il aura les deux (Amanullah est l’homme de paille de la CIA). Jacky devient donc agent secret. En quelque sorte. Un « facilitateur ». Son resto voit passer du monde. On lui confie des missions simples. Mais ces missions simples deviennent, allez savoir pourquoi, très vite très compliquées. Et c’est de pire en pire. Il devient agent double quand la DGSE se rappelle à lui. Agent triple quand Amanullah décide de faire la nique à ceux qui l’ont soutenu. Jacky finit par se faire des noeuds. Et comme chaque fois qu’il pense avoir trouvé des solutions à ses problèmes, les solutions deviennent de plus gros problèmes sans solutions. Lui qui voulait à tout prix rester à Kaboul n’a plus qu’une envie : partir très vite, très loin. Abandonner ses raisons de vivre pour simplement survivre.

Deux ans après une première saison réussie dans un genre toujours casse-gueule de par chez nous (le dramédie), Kaboul Kitchen revient en force avec une saison 2 encore plus maîtrisée et drôle, qui fait la part belle à deux grands numéros d’acteurs de la part de Gilbert Melki et de Simon Abkarian. Devenue feuilletonnante et sachant ménager ses rebondissements, la série acquiert une belle maturité grâce notamment à une qualité d’écriture accrue. On retrouve tous les personnages de la saison 1 mais la série passe clairement un cap. La partie comédie réserve d’innombrables fous rires dus pour beaucoup au duo Melki/Abkarian, mais à mi-parcours, Kaboul Kitchen surprend en versant un peu plus vers des situations dramatiques qui ne sont pas traitées par dessus la jambe et bénéficient de vraies bonnes idées. A la différence de la saison 1, la relation entre Jacky et sa fille Sophie n’est plus du tout l’élément central narratif et devient ici beaucoup plus anecdotique. Tous les personnages secondaires (Habib, Axel, Lala…) existent et sont bien caractérisés mais leur traitement est cette fois en deçà des compères antagonistes que sont Jacky et le colonel Amanullah. Ce dernier, campé par un Simon Abkarian impérial se dévoile sous un jour nouveau. Si sa maitrise de la langue française reste toujours aussi approximative et nous offre des expressions d’une drôlerie infinie (« Lala c’est ma fille, le pruneau de mes yeux »), il s’avère aussi dangereux que froid et sanguinaire. Le comédien passe d’un état à l’autre dans une même scène avec une étonnante maestria. Melki a aussi des scènes vraiment très drôles à jouer et le comédien s’avère par moments irrésistible, même s’il reste sur une tonalité de jeu identique avec beaucoup d’emphase. Le plaisir d’assister aux joutes verbales entre les deux acteurs est vraiment l’une des raisons de la réussite de ces 12 nouveaux épisodes. Il faut saluer l’initiative des scénaristes d’avoir conçus des situations dramatiques qui tiennent la route et les féliciter pour la tension qui monte crescendo durant la saison. Kaboul Kitchen transforme l’essai après une première saison prometteuse et confirme le poids des créations originales Canal Plus dans la fiction télévisée française, sa diversité et sa modernité.

Supplément DVD: Secrets de cuisine (50′)

kaboul kitchen DVD mini

KABOUL KITCHEN SAISON 2

Casting: Gilbert Melki, Simon Abkarian, Stéphanie Pasterkamp,

Karina Testa, Benjamin Bellecour, Faycal Azizi

Genre: Comédie

Disponible en coffret DVD depuis le 7 février 2014 chez Studiocanal

3,5 STARS TRES BIENTRES BIEN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s