Critiques Cinéma

WOLVERINE, LE COMBAT DE L’IMMORTEL (Critique)

1,5 STARS ASSEZ MAUVAIS

WOLVERINE AFFICHE

Le tweet de sortie de projo:

Tweet wolverine

SYNOPSIS: Wolverine, le personnage le plus emblématique de l’univers des X-Men, est entraîné dans une aventure ultime au cœur du Japon contemporain. Plongé dans un monde qu’il ne connaît pas, il doit faire face au seul ennemi de son envergure, dans une bataille à la vie à la mort. Vulnérable pour la première fois et poussé au bout de ses limites physiques et émotionnelles, Wolverine affrontera non seulement l’acier mortel du samouraï mais aussi les questions liées à sa propre immortalité.

Si le premier film centré autour de Wolverine en 2009 était un désastre absolu, le personnage emblématique de l’univers des X-Men, méritait bien une seconde chance. Et en choisissant le chevronné James Mangold pour réaliser ce second volet des aventures du mutant griffu, on y croyait vraiment, on se disait que le metteur en scène de Copland et de Walk the Line, arriverait forcément à transcender son récit par un regard personnel et qu’il ne se lancerait dans l’aventure que doté d’un solide scénario et libre de faire son film sans que le studio ne lui impose une version édulcorée. Las, il faut croire que le studio n’a pas appris la leçon du film précédent et Wolverine, Le combat de l’Immortel est une cruelle déception, à la hauteur de notre attente. Et si ce second film est néanmoins plus réussi, ce n’est qu’un écran de fumée pour masquer une entreprise douteuse qui au final laisse un goût amer.

WOLVERINE 1

Car ce Wolverine, Le combat de l’Immortel, s’il est efficace à certains moments n’est qu’un produit dénué d’âme comme l’usine à prémâcher hollywoodienne nous en sert à tour de bras. Dieu sait que Wolverine est un personnage fascinant mais jamais il n’atteint cette dimension mythologique qu’il pourrait avoir s’il était traité avec un tant soit peu d’égards. Et ce n’est malheureusement le cas qu’en de trop rares occasions. Il y a bien une longue scène de combat contre des ninjas pour relever une sauce sans saveur, un Japon un peu irréel et assez beau bien que paraissant extrêmement fantasmé, mais tout le reste se noie sous des effets numériques exécrables et une lenteur qui empêche clairement toute excitation ou enthousiasme. Et la 3D censée apporter un minimum de profondeur ne sert ici strictement à rien, sinon à plomber un peu plus le portefeuille du spectateur.

WOLVERINE 2

En plus de tout ça, le scénario en fait des caisses sur le trauma qui affecte notre héros concernant son amour perdu, Jean Grey, et ces séquences qui n’apportent pas grand chose ne sont même pas traversées par la plus élémentaire des émotions. Tout ça entrecoupé de scènes étirées en longueur, bavardes et qui ne font pas avancer le récit. On peut reconnaitre à James Mangold une certaine lisibilité dans son découpage de ses séquences d’action, mais celles-ci sont plombées par une laideur incroyable pour un blockbuster de cette trempe. Du coup, il n’y a plus grand chose à se mettre sous la dent et l’on se demande encore ce que le personnage aurait pu donner sans toute cette aseptisation et ce manque évident de profondeur sacrifiée sur l’autel d’une production d’une banalité confondante.

WOLVERINE 3

Reste un Hugh Jackman qui connait son rôle sur le bout des griffes mais qui semble faire le minimum syndical en se demandant parfois ce qu’il est venu faire dans cette galère. Toutes les composantes de Wolverine, la bestialité, la souffrance, le poids de son passé et qui en font un personnage à la fois torturé et très intéressant  à développer ne se traduisent jamais dans les faits par une montée de tension ou d’adrénaline. Les personnages secondaires aussi ne présentent qu’un intérêt limité, résultat Wolverine, Le combat de l’Immortel, est traversé d’un vide sidéral entre deux ou trois scènes qui se veulent gentiment badass. Et si la séquence post-générique promet des jours meilleurs, elle ne fait pas oublier ce film anecdotique qui n’apportera rien à la légende d’un personnage mythique.

WOLVERINE AFFICHE MINITitre original: THE WOLVERINE

Réalisé par: James Mangold

Casting: Hugh Jackman, Famke Jansenn, Tao Okamoto,

Hiroyuki Sanada, Will Yun Lee, Hal Yamanouchi…

Genre: Action, Fantastique

Sortie le: 24/07/2013

Distribué par : Twentieth Century Fox France

1,5 STARS ASSEZ MAUVAISASSEZ MAUVAIS

7 réponses »

  1. Je partage ton avis, grosse déception et je mets ce film au même niveau que le précédent: sympathique à suivre mais bourré de défauts et de fautes visuelles impardonnables à ce niveau (les CGI du combat final).

  2. tu connais déjà mon avis pour l’avoir vu chez WGS 😉
    perso, je n’ai pas spécialement été déçu contrairement à toi car je n’en attendais rien du tout. Si l’histoire originale a été transformée, cela ne m’a pas plus gêné que ça, car je me doutais que le corps de l’intrigue serait violé. Une vipère anodine, un samourai d’argent bling bling, bon bah c’est pas grave… Je me suis amusé, ça m’a fait rire (parfois) et j’ai aimé le japon et son Gaijin ! ^^
    bref, à revoir en BR pour bouffer une grosse pizza devant ! :p

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s