Critiques Cinéma

GOODNIGHT MOMMY (Critique)

SYNOPSIS: Lorsque des frères jumeaux arrivent à la maison et trouvent leur mère perturbée avec le visage couvert de bandages chirurgicaux, ils commencent à soupçonner que la femme sous la bande de gaze pourrait ne pas être leur mère. 

Le 16 septembre 2022, Prime video sort son tout nouveau film d’horreur psychologique : Goodnight Mommy. Évidemment, on ne peut s’empêcher de reconnaitre ce titre, puisqu’il s’agit du même (à l’exception de la virgule qui a disparu) que le film autrichien des réalisateurs Veronika Franz et Severin Fiala, sorti en 2014 qui est également connu sous le nom de Ich seh, Ich seh (en allemand). Ce remake, va donc conserver le même scénario, en nous faisant découvrir les frères jumeaux Elias et Lukas, déposé par leur père (Peter Hermann) pour rester avec leur célèbre mère (interprétée par Naomi Watts), une actrice en convalescence dans la maison de campagne isolée de tout. A leurs arrivées ils ne trouvent pas leur mère mais une maison vide. Mais celle-ci va bientôt émerger, les garçons vont alors un peu paniquer en la découvrant couverte d’un étrange masque chirurgical sur le visage, sa tête étant enveloppée de bandages, ne laissant apparaitre que ses yeux. Elle leur assure qu’il n’y a rien à craindre et qu’elle vient de subir une petite intervention pour lui permettre de repartir de l’avant et d’effectuer un nouveau départ. Alors qu’ils passent du temps avec la mère (son nom n’est pas mentionné), ses actions et son comportement mettent le doute et la suspicion dans l’esprit des jumeaux. Ils remarquent beaucoup de changement dans le comportement de leur soi-disant mère. Comme par exemple le fait qu’elle se soit mise à fumer, qu’elle établit des règles strictes et refuse de chanter leur chanson préférée au coucher, elle est également prompte à des colères violentes. Beaucoup de choses que leur mère (auparavant) chaleureuse et attentionnée ne ferait jamais. Ils se demandent si elle a changé ou si c’est simplement leur longue séparation qui l’a fait cesser de les aimer.



Après plusieurs tentatives pour demander de l’aide extérieur, ils décident de prendre les choses en mains pour percer le mystère et rassemblent leurs courages pour l’espionner. En se rendant compte que leurs soupçons pourraient être fondés, ils sont convaincus que la femme avec laquelle ils vivent n’est pas leur mère et vont tenter pendant plusieurs jours d’identifier la femme derrière le masque. Mais la vérité sur son identité est bien plus effrayante qu’ils n’auraient jamais pu l’imaginer… Le film prend place dans pendant la plupart du temps que dure le film dans l’enceinte de la spacieuse maison familiale, un endroit assez troublant et très sombre. La plupart des scènes misent sur la lenteur en limitant, voir en supprimant la parole, ce qui amène les frères Crovetti (interprètes de Lukas et Elias) à effectuer des performances « en temps réel » rendant assez effrayantes leurs réactions. Comme toujours lorsqu’il s’agit d’un remake, ou d’une adaptation, la comparaison est de mise. Ici on constate tout de suite qu’on est loin de l’atmosphère d’effroi qui entourait le film original, il n’y pas autant esthétique et d’élégance, l’horreur n’est pas aussi féroce.



Les cinéastes semblent plus intéressés à en faire un drame psychologique en montrant la violation de la confiance sacrée entre une mère et ses enfants. Le côté horreur est (un petit peu) mis de côté avec moins de frayeurs, la tension et le suspense sont en quelques sortet, un peu sacrifiés. C’est un choix qui peu s’entendre mais qui n’est pas très captivant. Cependant, il convient de signaler que contrairement à l’original, les cinéastes de ce remake plongent plus profondément vers le personnage de la mère, et cela donne une tournure intéressante. Le scénario de Kyle Warren nous offre des performances beaucoup moins viscérales, bien que celle de Naomi Watts est impeccable. Elle est pourtant couverte de bandages pendant presque tout le film, mais est capable de livrer une performance qui ne laissera personne de marbre, impressionnante et effrayante à la fois.


Elias et Lukas, interprétés par les jumeaux identiques Cameron et Nicholas Crovetti (les fils et petits-fils de Nicole Kidman et Meryl Streep dans Big Little Lies) sont très convaincants comme évoqué plus haut, ils misent sur le côté réaliste de leurs émotions… Tourné pendant 23 jours dans une maison de Bedminster, le nouveau film de Matt Sobel apporte de la fraicheur et parie sur une mise en scène quelque peu différente, en mettant de côté l’horreur au profit du drame psychologique.

Titre original: GOODNIGHT MOMMY

Réalisé par:  Matt Sobel

Casting : Naomi Watts, Cameron Crovetti, Nicholas Crovetti …

Genre:  Epouvante-Horreur, Drame, Thriller

Sortie le: 16 Septembre 2022

Distribué par : Amazon Prime Video France

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s