Critiques Cinéma

MARRY ME (Critique)

SYNOPSIS: Kat Valdez, une star de la scène musicale forme un couple hyper glamour avec sa future moitié, le jeune chanteur prodige Bastian. Alors que leur duo Marry Me cartonne au box-office, les amoureux ont prévu de se dire oui pour la vie devant un parterre de fans déchainés, lors d’une cérémonie retransmise en multiplexe. Dans la foule, Charlie Gilbert, un professeur de maths divorcé, qui chaperonne sa fille Lou accompagné de sa meilleure amie, assiste bien malgré lui à l’évènement. Mais quand Kat apprend quelques secondes avant la cérémonie que Bastian l’a trompée avec sa propre assistante, sa vie entière est remise en question. Elle entre alors sur scène, bouleversée, et c’est au moment où tout est sur le point de s’écrouler aux yeux de tous qu’elle se raccroche in extremis au visage d’un inconnu dans la foule. Si celui qu’elle connaissait a pu la trahir peut-être qu’un inconnu pourra la sauver. Suivant cette impulsion folle, elle décide d’épouser cet inconnu qui n’est autre que Charlie. Contre toute attente, ce qui avait commencé sur un coup de tête va se transformer en une véritable histoire d’amour. Mais deux personnes issues d’univers si différents peuvent-elles dépasser leurs préjugés et trouver un terrain d’entente, quand tout semble vouloir les séparer ? 

Pretty Woman, Dirty Dancing, Frankie et Johnny…Cette époque semble bien lointaine, celle où les comédies romantiques, avec en tête d’affiche des actrices et acteurs populaires envahissaient nos salles. Depuis une ou deux décennies elles se font de plus en plus en rares sur le grand écran. Certes, elles n’ont évidemment pas disparues mais, depuis que les rois et reines de la grande époque en la matière (Hugh Grant, Sandra Bullock, Julia Roberts, Jennifer Aniston…) ont déserté le genre pour s’aventurer vers d’autre horizons, peu de grands noms semblent vouloir prendre la relève pour en faire à leur tour leur spécialité au cinéma. Il faut bien reconnaitre que la recette standardisée des années 1990-2000 a fortement perdu de sa saveur au fil des années, le genre a été décliné à l’infini jusqu’à devenir un format industriel sans saveur, ou tout est automatisé et il y a juste les visages qui diffèrent entre les différents films.

En cherchant à produire toujours plus de contenu facile et à moindre frais, les plateformes de streaming se sont désormais accaparées le genre. Semaine après semaine ils viennent grossir leurs catalogues sans que, parfois, on ne puisse dire ce qui les différencie vraiment l’une de l’autre, il y a heureusement toujours quelques petites pépites qui sortent du lot. De fait, avec son couple de vedettes matures (Jennifer Lopez et Owen Wilson) prêts à envahir les salles de cinéma pour emballer nos petits cœurs, Marry Me fait aujourd’hui un peu figure de dinosaure dans le genre de la comédie romantique, comme une sorte de fantôme surgi tout droit du passé et basé sur ses ingrédients les plus basiques pour nous en rappeler ses heures de gloire. Et, de ce point de vue, on peut dire que le film atteint agréablement cet objectif. C’est une réalisation de Kat Coiro plutôt habituée aux séries et qui s’attaquera notamment à She-Hulk. Le scénario a été écrit par John Rogers (II) (Transformers, Catwoman), Tami Sagher (How I Met Your Mother) et Harper Dill (Mindy Project).


L’histoire proposée est des plus classiques mais réellement efficace. Elle n’est pas sans rappeler Coup de foudre à Notting Hill où la star Julia Roberts tombait amoureuse d’un libraire (Hugh Grant). Dans Marry Me, ce sera une chanteuse mondialement connue et un professeur de math. Il est toujours plaisant de voir le mélange de deux mondes que tout oppose, surtout quand il y a une romance derrière tout cela. C’est donc le genre d’histoire d’amour qu’on aime voir. Alors oui, ce n’est pas un chef-d’œuvre mais ça regorge vraiment de beaux sentiments. Marry Me est le premier des deux films centrés sur le mariage dans lesquels Jennifer Lopez joue cette année, Shotgun Wedding devant sortir lui fin 2022. Dans cette adaptation du roman Marry Me de Bobby Crosby, elle incarne le rôle de Kat Valdez, une pop star au sommet de la célébrité. Tout lui réussit sur le plan artistique, coté cœur elle est sur le point d’épouser son fiancé tout aussi célèbre, Bastian (Maluma). Tout cela se déroulant dans le strass et les paillettes, les deux fiancées vont se marier lors d’une cérémonie combinée avec un concert en direct. Malheureusement, juste avant qu’ils ne prononcent leurs vœux sur scène, elle découvre des images de lui en train de la tromper et elle décide alors, contre toute attente d’épouser un inconnu du public, son regard se tournant alors vers un homme nommé Charlie Gilbert (Owen Wilson), qui assiste au concert avec sa fille. 


Kat et Charlie commencent alors à se fréquenter pour assurer la promotion publicitaire de celle-ci, avec John Bradley et Michelle Buteau en tant que manager et assistant de Kat, et Sarah Silverman et Chloé Coleman de l’autre côté en tant qu’amie et fille de Charlie. Mais il n’y a jamais de dissimulation sur le fait qu’ils s’aiment et qu’ils aiment passer du temps ensemble. Lorsque des doutes surgissent, comme un passage obligé dans les comédies romantiques, contrairement à la plupart de celle-ci, ils ne portent pas sur des gestes mal interprétés ou des malentendus, mais plutôt sur la compatibilité de leurs modes de vie. Charlie est un enseignant de l’école publique qui entraîne le club de math et se couche à 20 heures. Kat, quant à elle, travaille constamment pour soutenir sa carrière dans un monde qui valorise la jeunesse et la célébrité. Mais, pourtant, c’est indéniable, un semblant de magie opère ! On s’aperçoit très vite que les sourires et l’émotion sont toujours présents lorsque les éternels yeux rêveurs d’Owen Wilson croisent ceux d’une Jennifer Lopez forcément à l’aise dans ses habits de star de la musique. On se laisse prendre une énième fois au jeu grâce à la bonne humeur et au charme de l’ensemble, et ce même si le versant humoristique de Marry Me aurait gagné à être plus consistant, notamment du côté des seconds rôles (Sarah Silverman fait dans le soft et John Bradley West est ici un peu sous-utilisé, seule la petite Chloé Coleman se démarque du lot). Du côté de la bande son, celle-ci donne une certaine force au film, ce qui n’est pas étonnant avec Jennifer Lopez et Maluma en têtes d’affiche. Marry Me est un film doucement charmant qui plaide au moins pour que le genre reçoive une nouvelle injection, de nouvelles idées et un duo de stars. La forme et le scénario de base peuvent paraitre absurde et sans surprises car tout est prévisible mais d’une manière ou d’une autre entre la direction de Kat Coiro et l’alchimie de son duo, Marry Me réussit à convaincre comme étant une comédie romantique arrachée à l’or de l’époque du début des années 2000. Tant qu’on laissera sa mécanique entre de bonnes mains, la comédie romantique américaine aura encore de beaux jours devant elle.

Titre Original: MARRY ME
 

Réalisé par: Kat Coiro

Casting : Jennifer Lopez, Owen Wilson, John Bradley (II) …

Genre: Comédie, Romance

Date de sortie : 09 Février 2022

Distribué par: Universal Pictures International France

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s