Critiques Cinéma

LETTRE D’UNE INCONNUE (Critique)


SYNOPSIS: Vienne 1900. Quelques heures avant l’aube et sur le point d’affronter en duel un adversaire, un mari trompé, qu’il a d’ailleurs l’intention de fuir, Stefan Brand, ex-pianiste célèbre, homme à femmes, reçoit une longue missive d’une inconnue, Lisa Berndle. Démarre alors en flashback le récit émouvant et douloureux d’une passion d’une femme pour un homme à son insu, une passion si absolue qu’elle semble irréelle, et pourtant…

Max Ophuls fait partie de ces cinéastes méconnus de nos jours qui étaient derrière la caméra des années 30 aux années 50 avec une bonne vingtaine de films au compteur, ceux-ci étant rarement évoqués, en dehors de quelques discussions de cinéphiles. La sortie d’une version restaurée en 4K de son film Lettre d’une inconnue permet de mettre la lumière sur ce réalisateur. Adapté d’une nouvelle de Stefan Zweig avec quelques libertés par rapport au support d’origine, le film raconte les trois rencontres entre Lisa, incarnée par Joan Fontaine, et un Stefan, sous les traits de Louis Jourdan, à trois moments différents de leur vie, au travers d’une lettre envoyée narrant l’importance de ces moments partagés et l’impact qu’ils ont pu avoir sur elle.

 


Cette narration, à la première personne, permet de s’attacher à la protagoniste, et de comprendre plus facilement comment elle a pu évoluer entre chaque période. Des périodes marquées par des ellipses importantes mais qui découlent de manière naturelle par la voix de Joan Fontaine, qui incarne avec brio Lisa à trois âges différents et surtout, trois variations d’une même femme. La prestation de Louis Jourdan, bien moins présente, présente moins de nuances, mais parvient à nous toucher lors de la dernière rencontre à l’opéra, en montrant toute la fragilité de son personnage. Cette fragilité est particulièrement mise en perspective au travers d’un clair-obscur saisissant, marquant le travail incroyable sur la photographie de Franz Planer.


Au-delà de cette gestion du noir et blanc, la réalisation est brillante, et appuyée par un montage performant, en avance sur son temps par rapport aux autres films de la même époque. Les transitions entre les différents plans, tout comme certains effets de mise en scène pourraient faire de cette œuvre un film bien plus contemporain que les 70 ans d’âge qu’il accuse ne pourraient laisser paraître, le tout mené malgré tout avec une certaine forme de sobriété qui révèle les talents pas suffisamment reconnus de ce metteur en scène. Ajoutons une maîtrise du rythme excellente qui permet de ne pas faire traîner l’intrigue en longueur, tout en savourant les dernières minutes qui fendent le cœur. Cette maîtrise, ajoutée au style narratif permet facilement de comprendre les différentes évolutions qui se sont déroulées entre chaque ellipse. Un travail technique valorisé via une restauration parfaite, faite à partir des pellicules d’origine, qui ne voit aucun plan présenter la moindre aspérité.

 

Titre Original: LETTER FROM AN UNKNOWN WOMAN

Réalisé par: Max Ophuls

Casting : Joan Fontaine, Louis Jourdan, Mady Christians…

Genre: Drame, Romance

Sortie le: 5 Novembre1948

Date de reprise: 9 Février 2022

Distribué par: Les Bookmakers / La Rabbia

EXCELLENT

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s