Critiques

EXPRESS (Critique Saison 1 Épisodes 1×01 – 1×03) Petite aventure pas désagréable…

SYNOPSIS: La série “Expressraconte l’histoire d’une psychologue criminelle, Barbara (Maggie Civantos, déjà aperçue dans « Les Demoiselles du Téléphone »), et de sa famille, après avoir été victime de l’une des formes les plus récentes et les plus virulentes de crime violent : les enlèvements express. Dans un monde où tout va si vite que la capacité des gens à comprendre et à réagir a été perturbée de manière inédite, un groupe de personnes sait que la peur peut être exploitée pour le profit. Travaillant désormais comme négociatrice dans des affaires similaires à la sienne, Barbara s’est donnée pour mission de comprendre pourquoi cela lui est arrivé et de découvrir qui sont les personnes qui ont menacé sa vie et sa famille.

Nouvelle venue espagnole sur la plateforme Starzplay chapeautée par le showrunner Iván Escobar, Express prend la forme d’une uchronie. Dans une Espagne post-pandémie qui voit une nouvelle tendance criminelle émerger – les kidnappings « express » – la série nous fait suivre Bárbara, psychologue criminelle œuvrant sur les négociations policières et capable de cerner en un coup d’œil un interlocuteur. Toujours traumatisée par son propre enlèvement express, par un drame intervenu lors de sa dernière intervention et par la relation compliquée qu’elle entretient avec ses deux filles, Bárbara suit des thérapies pour elle et pour son ex-mari, quand elle est recrutée par une société d’assurance pour gérer les affaires de kidnapping express à vitesse express. Bárbara rassemble une équipe hétéroclite d’experts (un hacker, une pilote de drone, une oreille extraordinaire et un ancien criminel) pour résoudre ses situations en un temps record.

Prenant le terme « express » comme crédo pour justifier son rythme soutenu et les envolées de montage en jumpcut qui introduisent la voix off de la série (voix off correspondant aux thérapies de la protagoniste), Express reste une série policière avant tout, trouvant également un goût pour les technologies futuristes. Dans leur QG, les cartes et les suspects apparaissent en hologrammes et réagissent en quelques secondes à la tournure de la situation. Jouant avec un futur très proche (nous sommes dans un monde tout juste sorti d’une pandémie – qu’on suppose sans grand doute être celle du covid que nous traversons actuellement), Express assume son aspect too much, favorisant quelques grosses ficelles narratives par les arguments des instruments technologiques ultra pointus et par les talents chirurgicaux de nos protagonistes – l’une étant capable de calculer via les sons d’un téléphone le volume de la voiture dans lequel se trouvent les interlocuteurs, l’autre ayant accès en un claquement de doigt aux plus improbables caméras de surveillance possible. Sans grande surprise, La Casa des Papel et son rythme survolté sont passés par là, Express se nourrissant de cette énergie espagnole toujours surprenante pour soutenir son intrigue bien moins policière que ce que le pitch le laisse penser.

Car Express parle surtout de ses personnages, Bárbara en tête de liste via ses problèmes familiaux, post-traumatiques et professionnels – elle est décrite par ses collègues comme impulsive et inconsciente – qui habille l’histoire de la série. Sa nouvelle équipe agissant illégalement dans le plus grand secret, la confrontation avec la section criminelle de la police (dont fait partie son ex-mari) est inéluctable, occasionnant le cœur même de la série. Si Express reste très en surface sur toutes ses questions et jamais particulièrement originale dans la tournure de ses intrigues, elle reste assez singulièrement attachante dans la façon dont est racontée cette cavalcade entre les lois (a-t-on le droit de se faire justice tout seul dans le but de sauver quelqu’un ?). Le casting (Maggie Civantos, Vicente Romero, Loreto Mauleón, Esteban Meloni, Alba Planas) compose sans complexité la petite équipe de membres « que tout oppose et qui vont se retrouver liés par les évènements traversés ». Il faudra donc attendre la suite des épisodes pour voir ce que ces personnages vont devenir, et si certains encore très stéréotypés vont réussir à exister d’autant plus.

Petite aventure pas désagréable à travers le concept du « kidnapping express » et de ses conséquences sociales à échelle de victimes et de grosses corporations, Express marche sur des terres connues depuis belles lurettes mais sait se montrer attachante dans ce qu’elle fait de ses personnages et de l’intrigue policière qu’elle met en place. Menée tambour battant par un montage saccadé qui fait palpiter la série autant que nos cerveaux, cette nouvelle série espagnole sans grande prétention a encore à prouver sa valeur même si elle mérite gentiment un coup d’œil express.

Crédits: STARZPLAY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s