Critiques

THE GREAT (Critique Saison 2) Un bijou…

SYNOPSIS: Dans cette deuxième saison de la série “The Great,” Catherine (Elle Fanning) s’empare enfin du trône de Russie ! Mais elle va vite comprendre que détrôner son mari n’était que le début… Catherine doit maintenant faire face aux réalités de la “libération” d’un pays qui ne veut pas l’être. Pour tenter de faire passer la Russie au siècle des Lumières, elle devra se battre contre sa propre cour et ses proches, dont sa propre mère (interprétée par Gillian Anderson). Elle devra aussi se battre contre son coeur alors qu’elle essaie de gérer sa relation avec Peter (Nicholas Hoult). En définitive, Catherine va apprendre que pour changer un pays, il faut se laisser changer par celui-ci, que la frontière est mince entre idéalisme et illusion, et que devenir La Grande Catherine va lui demander plus qu’elle ne l’aurait imaginé.

Vraie bonne surprise de l’an dernier signée Hulu, The Great revient ce mois-ci pour une deuxième saison aussi royale que la première. Au programme : une grossesse mouvementée, l’avenir de la Russie, un couple qui se déteste cordialement… Et une mère bien intéressée par le pouvoir de sa fille. Toujours chapeautée par Tony McNamara, d’après sa pièce du même nom, The Great reprend quelque temps après les événements de la saison 1. L’amant de Catherine n’est toujours pas réapparu, Peter a compris l’amour (tordu, admettons) qu’il porte à sa femme… Et Catherine elle-même doit gérer sa soif de pouvoir avec l’arrivée imminente de son bébé. Dans un palais royal scindé de toutes parts pour illustrer le champ de bataille qu’est devenu le couple royal, plus que jamais, les coups tordus et les clashs font rage pour savoir qui règnera sur la Russie – mais au fond, y’a t-il quelqu’un qui mériterait de la diriger ? Prenant toujours autant de distance avec l’Histoire, The Great continue de défiler les intrigues délirantes sur fond de musique contemporaine et avec un langage décidément bien moderne. Emmenée une fois de plus par un couple savoureux, la série souffrirait peut-être, justement, de trop bichonner ses personnages principaux, négligeant quelque peu les secondaires. La seule exception est divine : longtemps annoncée par la promotion massive de cette saison, Gillian Anderson offre des apparitions remarquables dans la peau de la mère de Catherine. Avec son flegme et sa mesquinerie incroyables, Anderson arrive à tirer son épingle du jeu dans ce qui est, justement, un jeu de massacre. Elle se permet au passage l’une des plus hilarantes scènes de la saison – on n’en dira évidemment pas plus, la conséquence étant assez importante à l’arrivée.


Malgré ses intrigues parfois en dents-de-scie, The Great a pour elle l’avantage d’avoir deux des meilleurs acteurs en activité. Aussi idiot et inconséquent que d’habitude, le Peter de Nicholas Hoult trouve tout de même une épaisseur inattendue avec l’arrivée de son enfant et ses sentiments amoureux, de quoi lui offrir encore plus à jouer que la saison précédente. En face, Elle Fanning et son personnage prennent en confiance ce que Catherine perd en naïveté, notamment avec la présence de sa mère. Mettre les deux ensemble dans la même pièce ? Le cocktail (molotov, parfois) est explosif, et le binôme réussit à nous faire ressentir le trouble de leur relation. Veulent-ils se détruire, s’unir au lit ou bien les deux ? Il n’y a pas forcément de bonne ou de mauvaise réponse et la série se plaît à les rapprocher pour mieux les désunir.


Et puis, forte d’une mise en scène toujours aussi dynamique et d’un montage aux petits oignons, la reconstitution de l’époque est encore une fois magnifique – costumes, coiffures et décors sont tous sublimes. Vous l’aurez compris, malgré quelques faiblesses scénaristiques, cette nouvelle fournée de The Great passe l’épreuve parfois redoutée des deuxièmes saisons avec succès. Confiante en ses enjeux, drôle, toujours moderne et redoutablement interprétée, cette réécriture de l’histoire de Russie se révèle toujours aussi jouissive – même en abusant parfois de sa liberté outrancière. Un bijou à rattraper pendant vos vacances de Noël.

Crédits: Starzplay

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s