Critiques

LES PETITS MEURTRES D’AGATHA CHRISTIE (Critique Saison 3 Épisode Mourir sur scène) Le meilleur épisode de cette toute jeune saison 3…


Pendant la tournée des stars de variété Nelly & Sky, un guitariste meurt, écrasé par un projecteur. C’est Sky qui était visé, comme le prouve rapidement une deuxième tentative de meurtre. Pour protéger la vedette, Gréco impose Beretta comme guitariste pour les prochains concerts… Un gros challenge pour l’inspecteur… Rose découvre, horrifiée, que le meurtrier pourrait bien être… un de ses patients! En effet, Rico, musicien très perturbé psychologiquement, est persuadé que Sky lui a volé une chanson et a juré de se venger….

Nous voilà plongés dans les tumultes du show-biz ! Question décor, cet épisode rattrape largement le coup du Vallon : tourné au Colisée, au théâtre de Roubaix, Mourir sur scène parvient à capter, à travers une scénographie étudiée, tout l’esprit de la variété française des 70’s (on cite quand-même Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, excusez du peu !). En (bon) habitué des lieux, Nicolas Picard-Dreyfuss nous propulse dans les coulisses à hauts risques de la tournée événement d’un duo star, probablement inspiré par les deux monstres sacrés susnommés, formé par Nelly (Solange Frejean) et Sky (Louka Meliava). Et on croit d’emblée à leur groupe, en immersion avec les musiciens de la tournée fictive, accrédités par plusieurs titres qui sonnent bien… et mitraillés en bonne et due forme par l’excellent Stéphane Debac. Le clou du spectacle, c’est bien évidemment Beretta (Arthur Dupont) et ses riffs, le flic irascible radicalement métamorphosé en bête de scène par l’espiègle Rose (Chloé Chaudoye), qui poursuit sa thérapie comportementale avec la tête brûlée de la brigade… et ses gaffes en cascade.

Pour changer, la psychothérapeute encore en rodage protège encore un suspect. Mais, cette fois, il s’agit d’un patient, Rico, interprété par l’inclassable Thomas VDB. Une situation qui va devenir de plus en plus embarrassante au fil de l’épisode… mais pas autant que les lendemains de fête de la commissaire Gréco (Emilie Gavois-Kahn), qui se retrouve dans de beaux draps, et littéralement ! L’occasion d’une succession de quiproquos absolument exquis entre elle et le toujours gauchement énamouré Blum (Benoît Moret), qui multiplie les blancs dans le texte et maitrise la compréhension sélective comme personne. Pour un peu, si on n’était pas occupés à rire, on aurait presque de la peine… Pendant ce temps, le divisionnaire Legoff (Quentin Baillot) remet son leadership inexistant en question, et erre telle une âme en peine dans le commissariat à la recherche d’un signe… mais lequel ?


Si les petits tracas professionnels de Gréco et Bellecour amusent, on ne s’éclate jamais autant qu’en suivant Beretta dans ses aventures scéniques, à la reconquête de son adolescence turbulente. Mais l’excellent point pour cet épisode, c’est l’importance de l’intrigue criminelle, qui retrouve enfin sa place centrale, et majeure. Faux-semblants, bribes de pistes en pagaille, on a adoré (enfin) mener l’enquête avec passion, captivés par les enjeux populaires de la menace qui plane sur le chanteur iconique Sky, dans une histoire librement inspirée de l’œuvre de notre Agatha Christie chérie, avec un scénario signé Eliane Montane et Thomas Mansuy. On attend cependant encore plus, bien plus pour les personnages féminins de cette saison, et particulièrement pour Gréco, trop étriquée dans son carcan de femme forte, première commissaire de France. On veut voir ce qu’il y a sous le capot. Et on ne partira pas avant d’avoir obtenu satisfaction ! A nos yeux, le meilleur épisode de cette toute jeune saison 3.

Crédits: France 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s