Critiques Cinéma

TOUT S’EST BIEN PASSÉ (Critique)

SYNOPSIS: Emmanuèle, romancière épanouie dans sa vie privée et professionnelle, se précipite à l’hôpital, son père André vient de faire un AVC. Fantasque, aimant passionnément la vie mais diminué, il demande à sa fille de l’aider à en finir. Avec l’aide de sa sœur Pascale, elle va devoir choisir : accepter la volonté de son père ou le convaincre de changer d’avis. 

Comme il en a l’habitude, François Ozon alterne les genres et les humeurs avec virtuosité. Un an après un Été 85 gorgé de chaleur et de soleil malgré sa noirceur, le revoici à la manœuvre avec l’adaptation d’un livre d’Emmanuèle Bernheim, Tout s’est bien passé, sur le difficile sujet de la fin de vie et du droit à mourir dans la dignité.  L’autrice, disparue en 2017, avait travaillé avec Ozon sur Sous le sable, Swimming pool, 5X2 et Ricky et là le réalisateur adapte un récit personnel, dans lequel elle avait raconté l’AVC subi par son père et ses conséquences. Un sujet casse-gueule s’il en est mais on l’a vu avec Grâce à Dieu notamment, Ozon n’a pas peur d’embrasser des sujets de société inflammables sans perdre de sa personnalité et de sa singularité. Si la tentation d’y aller avec des pincettes et la crainte de tomber dans le pathos sont là dès que ce type d’histoire est portée à l’écran, on connait la force d’Ozon pour éviter les chausse-trappes et les facilités mais aussi la cruauté dont il sait se parer pour faire évoluer ses personnages.

Pour raconter la volonté radicale de cet homme pour raccourcir ses derniers jours, Ozon s’emploie à décrire les mécanismes qui l’animent et le choc qu’il occasionne à ses filles avant qu’elles ne décident de l’accompagner sur ce chemin difficile et sinueux. Sur un ton très éloigné du par exemple déchirant Quelques heures de printemps de Stéphane Brizé, François Ozon fait tutoyer la cruauté et l’émotion qui irriguent toute son œuvre pour signer un film pas exempt d’humour et qui arrive dans son dernier tiers à accrocher l’émotion qu’il tente de diffuser tout du long. Malgré son thème central, Tout s’est bien passé n’est jamais une œuvre privée de lumière et qui tente par tous les moyens de vous plonger dans le noir, là où l’espoir n’est même plus une option.

Pour partager cette histoire, Ozon a eu recours à un tandem magistral avec qui il travaille pour la première fois et à qui il offre deux rôles formidables. Sophie Marceau revient avec un personnage magnifique et une interprétation toute en finesse où elle déploie un éventail d’émotions. La comédienne y expose sa nature avec brio, toujours aussi belle et libre, pleine d’une sensibilité et d’une justesse bouleversante. Sa complicité avec Géraldine Pailhas qui joue sa sœur est patente mais Ozon donne clairement à Sophie Marceau le beau rôle. Mais c’est André Dussollier qui se taille la part du lion avec ce vieil homme acariâtre qui veut en finir sans être diminuer aux yeux des autres. Le comédien se lâche sans craindre d’en faire trop dans tous les compartiments du jeu. Qu’il soit dans l’emphase ou dans la mesure, qu’il pleure ou qu’il assène des phrases blessantes, il est littéralement prodigieux, tantôt drôle, tantôt émouvant, tantôt agaçant. Il ne laisse jamais le pathos s’installer avec la complicité d’un François Ozon dont le but n’est pas de tirer les larmes mais de distiller ses jets d’acide et d’affection qui forment son ADN.  Avec Tout s’est bien passé, Ozon réussit un film sur le fil entre la cruauté et l’émotion qui traversent son œuvre. André Dussollier est formidable et Sophie Marceau explore un large spectre d’émotions avec virtuosité. Un beau film qui interroge l’intime de chacun face au vertige.

Titre Original: TOUT S’EST BIEN PASSE

Réalisé par: François Ozon

Casting : Sophie Marceau, André Dussollier, Géraldine Pailhas…

Genre: Comédie dramatique, Drame

Sortie le: 22 Septembre 2021

Distribué par : Diaphana Distribution

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s