L'oeil de @Cityhunternicky

L’œil de @Cityhunternicky – Hunter X Hunter (Séries)

SYNOPSIS: Le jeune Gon vit sur une petite île avec sa tante. Abandonné par son père qui est un Hunter, à la fois un aventurier et un chasseur de primes, Gon décide à l’âge de 12 ans de partir pour devenir un Hunter. Cela ne sera pas chose aisée, il devra passer une suite de tests et examens en compagnie de milliers d’autres prétendants au titre de Hunter. Il sera aidé par de nouvelles connaissances qui aspirent au même but que lui tel que Kurapika, Leorio et Killua. 

Hunter X Hunter nous raconte l’histoire de Gon, un habitant d’une petite île qui cherche son père, un hunter, qui l’a abandonné peu après sa naissance. Hunter X Hunter est de ces mangas qui ont réussi à créer leur propre univers, et celui-ci est à la fois riche et très varié. Pour cette œuvre, Yoshihiro Togashi a créé des continents, une monnaie, une langue, des lieux spéciaux, des animaux uniques et même une élite guerrière avec les hunters. Tous les détails sont là pour que l’on soit plongé dans ce monde qui se garde tout de même de parler “vie quotidienne des gens normaux”. Mais comme on s’en fiche des gens normaux, cela ne pose pas de réel problème … Ce qui est bien avec les deux versions de la série, c’est qu’elles respectent vraiment beaucoup le manga et sa trame. Si le premier animé n’arrivait à suivre l’histoire qu’à grands renforts d’OAV, le reboot s’autorise cependant de faire quelques écarts par omission, mais ces détails ne sont pas essentiels et vous ne vous en apercevrez vraiment que si vous avez lu le manga avec attention. La trame principale est respectée à la lettre et aucun écart ne sera à déplorer.

Niveau animation, les séries soignent leurs combats et un niveau de détails des personnages assez élevé. Le reboot est meilleur que la première version, avec des dessins plus soignés et une coloration moins fantaisiste, mais les deux souffrent cependant d’une animation des paysages et des arrières-plans très succincte. La faute peut-être au scénario qui ne les incorpore que trop peu, ou à une envie de ne pas avoir à trop s’embêter. Enfin, cela ne se remarque pas trop car on apprécie plus facilement les gros plans d’une action plutôt que de vouloir scruter les paysages.

En créant son propre univers, c’est surtout de la cohérence et une volonté d’impliquer le lecteur dans les défis que l’on retrouve ici. On se fait happer par l’histoire et même si on en aimerait plus parfois, c’est assez subtil pour que l’on passe un très bon moment lors des périodes d’apprentissage qui ponctuent deux combats. Impressionnants et ingénieux, ceux-ci ont l’ampleur de tout shonen. On retrouvera la référence commune aux auras d’énergie de Dragon Ball, mais le reste du système est assez détaillé pour ressortir son originalité.

Pour conclure, Hunter X Hunter est de ces mangas et animés qui ont une histoire si originale et détaillée que vous les parcourrez avec plaisir et attention. Le reboot (version 2011) est une meilleure façon de découvrir la série que la première version, mais le manga d’origine est de toute façon la meilleure porte d’entrée de cette œuvre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s