Critiques Cinéma

PROJECT POWER (Critique)

SYNOPSIS: Qu’êtes-vous prêt à risquer pour cinq minutes de pouvoirs extraordinaires ?
Dans les rues de La Nouvelle-Orléans, la rumeur commence à circuler à propos d’une pilule mystérieuse qui libère des super-pouvoirs différents selon chaque personne. Le problème ? Impossible de savoir ce qui va se passer avant de l’avaler. Si certains se voient armés d’une peau à l’épreuve des balles, deviennent invisibles ou reçoivent une force surhumaine, d’autres subissent une réaction mortelle. Mais lorsque la pilule fait dangereusement exploser le crime en ville, un flic s’associe avec une jeune dealeuse et un ancien soldat motivé par une vengeance secrète pour combattre le pouvoir par le pouvoir, espérant que la pilule leur permettra de traquer et d’arrêter ceux qui l’ont inventée. 

La nouvelle production ciné signée Netflix est arrivée sur nos écrans le 14 Août. La crise sanitaire du Covid-19 a laissé des marques, les cinémas peinent encore à faire des chiffres corrects et les grosses productions de divertissement estival ont presque toutes été décalées à des dates de sorties ultérieures. Alors, ce Project Power arrive à point, là où le public adepte de ce genre d’actioner peine beaucoup à trouver son bonheur en salles en ce moment. Project Power raconte un futur proche où la nouvelle drogue à la mode est une pilule conférant à la personne qui l’ingère des super-pouvoirs, si elle ne cause pas sa mort directement… On suit donc trois personnages : Robin, une adolescente dealeuse, Art, un ancien militaire et Franck, un policier. Amenés par les circonstances à travailler ensemble, ils vont tenter de remonter vers les personnes qui sont à l’origine de ce produit mystérieux.



Le film, réalisé par le duo Ariel Schulman et Henry Joost, coche assez bien les cases du film d’action dopé à l’adrénaline, et explore des idées et concepts très intéressants et dans ce cas, plutôt originaux. Cependant, à de multiples reprises, le film n’explore qu’en surface ses idées, préférant se concentrer sur sa trame principale et sur l’action plutôt que de développer de vraies concepts singuliers. Et c’est particulièrement dommage, car le film est plutôt riche en jolies trouvailles, que ce soit dans l’histoire, dans ses visuels ou dans sa mise en scène. On suit donc cette intrigue linéaire se dérouler naturellement et sans trop de vague. Project Power est alors un film d’action mené tambour battant à un rythme effréné qui mise sur des scènes d’action visuellement très propres, et propose avant tout du spectacle. L’univers dont on nous pose les bases donne fortement envie d’en voir plus, et il s’avère qu’on finit par rester sur notre faim et la cruelle envie d’en voir davantage. Même s’il manque d’imagination au niveau de sa mise en scène, Project Power bénéficie du charme de son casting. En tête d’affiche, Jamie Foxx, Dominique Fishback et le trop rare Joseph Gordon-Levitt forment un trio attachant et servent des personnages colorés et intéressants. Même s’ils apportent leurs personnages sont trop peu développés, les comédiens possèdent un tel capital sympathie qu’on se laisse prendre au jeu assez vite.



Mais au final, Project Power ne va jamais plus loin que ce qu’il prétend être, à savoir un film d’action de plus, calibré pour être un divertissement riche en action. Ce qui est dommage, c’est que toutes les éventuelles idées que le film aborde passent finalement un peu à la trappe tant le côté humain et émotionnel du récit est laissé de côté. Mais malgré ça, le film possède de solides scènes d’action, parfois soutenues par des effets visuels convaincants. S’il ne parvient pas à être plus qu’un énième actioner dopé à l’adrénaline et aux explosions, ce Project Power permettra au spectateur en manque d’action de se faire son quota de baston et de super-pouvoirs. En ancrant son histoire dans un contexte proche de la rue, et donc à volonté plus réaliste qu’une superproduction de chez Marvel par exemple, les réalisateurs prennent le partie de monter un récit différent, conférant à un film policier voguant entre enquêtes, crimes et trafic de drogue une bonne dose de superpouvoirs. Project Power reste donc un objet filmique qui ne restera probablement pas dans les mémoires, mais suffisamment divertissant pour faire passer un bon moment au spectateur venant chercher sa dose d’action.

Titre Original: PROJECT POWER

Réalisé par: Henry Joost, Ariel Schulman

Casting : Jamie Foxx, Joseph Gordon-Levitt, Dominique Fishback…

Genre: Science fiction, Thriller, Action

Date de sortie : 14 août  2020

Distribué par: Netflix France

BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s