Summer Fever 2020

SUMMER FEVER 2020 : Une sélection cinéma préparée par la rédaction – Épisode 4

Durant tout l’été la rédaction va vous accompagner avec des sélections de films à voir et à revoir, des découvertes à faire, des curiosités à explorer, des films doudous à savourer, des blockbusters, des séries B voire même des nanars pour s’éclater… Un été cinéma même chez soi, pour que cette année particulière reste aussi celle de la célébration de cet art qu’on dit 7ème mais qui reste le premier dans nos cœurs.

IDENTITY (2003)

SYNOPSIS: Surpris par un orage, dix étrangers – une ancienne star de la télé et son chauffeur, un policier qui escorte un tueur, une call-girl, deux jeunes mariés, un couple avec un enfant – se retrouvent par hasard au Golden Palm Hotel, un motel situé en plein désert. Au cours de la nuit, ils se font assassiner les uns après les autres. Pour les survivants, c’est le début d’un terrible cauchemar, chacun soupçonnant l’autre. Peu à peu, ils s’aperçoivent qu’ils ont tous quelque chose en commun. Ils vont devoir chercher, dans la personnalité et la vie de chacun, le mobile du tueur et par déduction trouver l’assassin.  

10 personnes qui ne se connaissent pas se retrouvent bloqués ensemble par une tempête dans un motel au bord d’une route. Tout s’enclenchera quand une série de meurtres mystérieux les poussera à chercher parmi eux l’identité du tueur. A travers cette exploration du Slasher Movie et de ses codes, James Mangold livre avec Identity une relecture aiguisée du genre, en le liant au thriller psychologique. Le résultat est un film poisseux, aux allures de film noir, doté d’un scénario impeccable où les rebondissements imprévisibles sont légion. La tension monte crescendo pour être à son paroxysme quand la vérité est révélée. Un vrai tour de force scénaristique d’une efficacité folle.

HAUTE TENSION (2003)

SYNOPSIS: Marie, une étudiante de vingt ans, révise ses examens dans la ferme isolée des parents de sa meilleure amie. En l’espace d’une nuit, un tueur, qui ignore son existence, assassine à tour de rôle les membres de cette famille… 

Prenez Philippe Nahon, donnez lui un couteau, et faites le poursuivre inlassablement Cécile de France et Maïwenn : Vous obtenez Haute Tension, le premier film du réalisateur français Alexandre Aja. Cruel, Violent, sans concession : Haute Tension est un survival viscéral et imprévisible qui va très loin, jusqu’à une conclusion audacieuse qui n’a pas manqué de faire parler. Premier coup de poing d’Aja qui fait mal et qui booste encore aujourd’hui le Genre en France.

YOUR NAME (2016)

SYNOPSIS: Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité… Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ? 

Your Name est une fable ô combien poétique et digne des plus belles histoires jamais contées. L’histoire de deux personnes vivant de part et d’autre du Japon, liées entre elles par une mystérieuse étoile filante. Mitsuha et Taki, sans jamais s’être rencontrés, se connaissent, et finissent fatalement par s’aimer. Ce conte japonais d’une pureté sublime et d’une beauté visuelle impeccable frappe par son aspect tragique, par sa bande-originale magnifique, mais aussi par sa magie qui relie tous ces éléments entre eux et fait naître des torrents d’émotions qui emportent tout sur leur passage.

PATERSON (2016)

SYNOPSIS: Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes, de William Carlos Williams à Allen Ginsberg, aujourd’hui en décrépitude. Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas… 

Paterson, c’est l’histoire d’un rien. Jim Jarmusch y raconte le quotidien de Paterson, vivant à Paterson dans le New Jersey, un chauffeur de bus qui se révèle poète pendant son temps libre. On suit sa vie le temps d’une semaine. Sa vie qui se répète sensiblement chaque jour. Ce rien qui constitue l’histoire du film, c’est tout. Paterson est une jolie fable hors du temps empreint d’une poésie qui teinte le récit. Et l’émotion ainsi délivrée avec justesse et délicatesse permet au spectateur de trouver ce charme caché à l’intérieur de cette mécanique. Adam Driver et Golshifteh Farahani apportent ce charme qui rend l’expérience si unique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s