Critiques Cinéma

RADIOACTIVE (Critique)

SYNOPSIS: Paris, fin du 19ème siècle. Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d’une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale. Mais après un tragique accident, Marie doit continuer ses recherches seule et faire face aux conséquences de ses découvertes sur le monde moderne…

Un proverbe idiot dit que « derrière chaque grand homme se cache une femme ».  Idiot, si le terme peut paraître un peu fort, n’en désigne pas moins cette tendance agaçante à créditer les femmes pour avoir « aidé » aux succès de leurs époux, relayées à l’arrière-plan, dans la cuisine avec les enfants. Dans une société patriarcale où le mérite a tendance à être incombé aux hommes plutôt qu’aux femmes, chaque année nous apporte ce lot d’exemples frustrants. Et le cinéma n’est pas en reste, désireux depuis quelque temps de réécrire l’Histoire telle qu’on nous la raconte, pour mieux y réhabiliter les grandes figures féminines de chaque époque dont le travail a été effacé au détriment de leurs partenaires masculins. Dernier exemple en date : celui de la grande Marie Curie dans le biopic de Marjane Satrapi, Radioactive. Pierre et Marie Curie, sont probablement le plus grand couple de scientifiques ayant existé. Français pour lui, polonaise pour elle, leurs origines ne destinaient en rien leur rencontre, mais ce sera leur amour de la science et de la découverte qui les unira, pour le meilleur… comme pour le pire.


Car dès l’introduction, le film nous prévient : les recherches de Curie auront mené à sa perte. Et si, une fois n’est pas coutume, l’idée de commencer par la fin permet de mieux contextualiser la situation, l’écriture derrière ne suit pas du tout… Et c’est un véritable problème. Il faut savoir que Jack Thorne, l’homme au scénario de Radioactive, est au départ un dramaturge. Si vous aviez détesté Harry Potter et l’Enfant Maudit, il en partage le crédit avec JK Rowling. C’est également lui au scénario de Star Wars IX, et récemment de la décevante adaptation pour la BBC d’A la Croisée des Mondes. C’est un auteur prolifique et respecté par ses pairs et la profession mais très irrégulier, et Radioactive en paye lourdement le prix puisque son écriture, plate, sans relief et réécrivant joyeusement l’histoire, plombe une entreprise pourtant pleine de bonnes idées.



On perçoit pourtant tout le potentiel du film lors d’une ou deux scènes, comme ce joli dialogue entre les futurs époux Curie devant une représentation colorée de Loïe Fuller. Sam Riley et surtout Rosamund Pike sont formidables dans la peau des scientifiques et leur alchimie permet au film d’avoir un équilibre précaire pendant ses deux premiers tiers. Sauf qu’ensuite, malheureusement, l’Histoire reprend ses droits. Et c’est lorsque le personnage de Riley disparaît fatalement que l’on se rend compte que le script faisait tout reposer sur son couple principal, et non sur Marie Curie, pourtant au cœur du projet. Un comble pour une œuvre affirmant que l’équilibre entre les époux Curie reposait justement sur leur égalité d’intelligence. Au final ce sera fatalement l’homme qu’on retiendra le plus, même si contrairement à ce que dit le film, Marie Curie a bel et bien accompagné Pierre Curie pour récupérer leur prix Nobel. Ce type de réécriture agace prodigieusement, car si le film veut affirmer le tempérament et l’intelligence sans failles de son héroïne, Thorne ne semble pas avoir compris sa psychologie et nous en propose à la place une femme davantage dans la lignée d’un antipathique Mark Zuckerberg. Comme si jusqu’au bout, il fallait nous la rendre mal-aimable, là où les tragédies et même les découvertes de sa vie l’ont au contraire impactée et fragilisée jusqu’au bout. Alors que peut-on retenir de Radioactive ? Que Marjane Satrapi fait de son mieux avec ses outils, avec la palette de couleurs existante, et ce vert qui contamine toutes les scènes où le polonium est utilisé. Que Rosamund Pike peut définitivement donner vie à n’importe quel personnage et qu’elle sera exceptionnelle, comme à son habitude. Mais c’est la déception qui domine à la sortie du film qui loupe le coche de ses intentions, pas aidé par un scénario catastrophique et un montage brutal qui fait s’enchaîner les scènes sans qu’on ait le temps de respirer ou de réfléchir à ce que l’on regarde. Marie Curie méritait mieux que ce biopic qui se contente de cocher chaque case de sa vie sans aucune plus-value émotionnelle.

Titre Original: RADIOACTIVE

Réalisé par: Marjane Satrapi

Casting : Rosamund Pike, Sam Riley, Aneurin Barnard …

Genre: Romance,Biopic, Drame

Sortie le: 11 mars 2020

Distribué par: StudioCanal

PAS GÉNIAL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s