Critiques Cinéma

LA FAMILLE ADDAMS (Critique)

SYNOPSIS: La famille Addams, qui vivait jusque-là retranchée dans leur demeure, juchée en haut d’une colline brumeuse du New Jersey, se prépare à recevoir des membres éloignés encore plus étranges qu’eux à l’occasion de la Mazurka de Pugsley. Une cérémonie aux allures de rite de passage qui doit se dérouler devant la famille au complet et où le jeune garçon doit prouver qu’il est prêt à devenir un véritable mâle Addams. Mais ils ne savent pas que leur voisine du bas de la colline — la décoratrice d’intérieur et animatrice de télévision aux dents longues Margaux Needler — est en train de mettre sur pied un quartier préfabriqué, tout en couleurs pop et en perfection. Quand le brouillard se lève, révélant la demeure des Addams, la sombre bâtisse semble se dresser entre la jeune ambitieuse et son rêve de vendre toutes les maisons du quartier pour devenir la personnalité la plus plébiscitée que la télévision ait jamais créée. Alors que Pugsley se bat pour essayer de mémoriser la chorégraphie de la fameuse Mazurka, Mercredi passe de son côté par une terrible crise d’adolescence. Elle se lie d’amitié avec Parker, la lle de Margaux, et tente de briser aussi bien les limites de son style de vie que celles de la patience de sa mère Morticia, avec des lubies poussant le mauvais goût jusqu’à vouloir intégrer une école publique, devenir PomPom girl et avoir l’audace de porter des barrettes licornes roses. 

A priori, ce n’est jamais une mauvaise idée de faire revenir La famille Addams pour de nouvelles aventures. L’excentrique famille au goût immodéré pour le noir, les ténèbres et le morbide, est de retour dans une nouvelle aventure animée par les créateurs aux tendances alimentaires ayant fait débat il y 3 ans : Conrad Vernon et Greg Tiernan, les réalisateurs de Sausage Party. Avec un casting vocal 4 étoiles (Charlize Theron, Oscar Isaac, Chloe Grace Moretz…) et une patte graphique déjantée, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce film un petit moment sympathique avec l’une des familles les plus attachantes de la pop culture. L’introduction part à ce titre plutôt bien. Le mariage funèbre entre Morticia et Gomez est célébré, mais au prix de l’hostilité d’un village qui ne comprend pas leur différence et les chasse eux et toutes leurs familles sans ménagement.

On se dit alors que la thématique de la différence face à la normalité telle que voulue et assénée par la société sera présente. En ces temps troublés où toute forme de non-normalité est encore punie, quoi de plus pertinent que d’utiliser cette famille pour en parler ? Le film prend vite l’aspect d’un Edward aux Mains d’Argent en 3D. Le manoir des Addams surplombe une banlieue flambant neuve et colorée, chapeautée par une star de la télévision (doublée par l’excellente Allison Janney), adepte comme Valérie Damidot des ravalements de façade. Pourtant, derrière le rythme effréné et l’humour slapstick voulant à tout prix faire rire toutes les trente secondes, la machine Addams se grippe très vite. Loin d’une cohérence souhaitée, l’histoire part dans tous les sens. Le film aborde certes le thème de la différence, mais aussi le passage à l’âge adulte via le fils Addams, sur le point de passer un rite important pour tous les hommes de sa famille. On aurait pu penser que cet arc servirait à déconstruire ces habitudes propres à la masculinité pour faire d’un fils un homme, mais que nenni. Contre toute attente, malgré la courte durée du film, l’ennui pointe vite le bout de son nez.

A force de multiplier les sous-intrigues, le tout sans aucune finesse, La Famille Addams s’enlise dans l’hystérie et semble constamment avoir le nez sur la montre, comme si le film ne savait pas conclure correctement ses arcs et décide donc de tout emballer dans un final amusant mais qui, comme toute l’heure précédente, lasse très vite. Qui plus est, le film ne sait pas doser correctement ses références et ses parodies. On se retrouve du coup avec Mercredi Addams qui sort une référence à Watchmen sans aucune justification. Les enfants ne comprendront pas, et seuls les parents calés en comics pourront rire : autant dire que c’est un échec pour le grand public. C’est on-ne-peut-plus dommage quand on voit le sérieux du casting vocal : longtemps voulu par ses fans comme Gomez Addams dans un nouveau live-action, Oscar Isaac se contente ici de faire rouler les « r » comme jamais sans avoir rien d’autre à jouer. Charlize Theron et Chloe Grace Moretz ont davantage de présence, et si les actrices s’en sortent correctement, on aurait préféré les voir à l’œuvre dans le même live-action imaginaire qu’Oscar Isaac. A noter aussi que Snoop Dogg s’occupe de doubler Cousin Machin. Sur un malentendu, ce choix de doublage vous fera rire (ou pas). Le bilan est donc contrasté pour cette version 2019 de La Famille Addams. Derrière les graphismes sympathiques et le casting vocal excellent, l’ensemble tourne vite à vide, accumulant les références sans aucune justification ni cohérence, et s’enlise dans un comique lourd et lassant. C’est au final bien sage, ça ne prend jamais son sujet sérieusement… Et surtout, le peu que le film raconte est du réchauffé qui nous ferait relativiser les précédentes aventures cinématographiques, menées par les excellentes Angelica Huston et Christina Ricci. Comme quoi, on avait peut-être sous-estimé les bienfaits du gang-bang de nourriture qui clôturait Sausage Party.

Titre Original: THE ADDAMS FAMILY

Réalisé par: Conrad Vernon, Greg Tiernan

Casting : Kev Adams, Mélanie Bernier, Alessandra Sublet…

Genre: Animation, Famille

Sortie le: 04 décembre 2019

Distribué par: Universal Pictures International France

2 STARS PAS GENIAL

PAS GÉNIAL

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s