Critiques Cinéma

ATLANTIQUE (Critique)

SYNOPSIS: Dans une banlieue populaire de Dakar, les ouvriers d’un chantier, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, qui laisse derrière lui celle qu’il aime, Ada, promise à un autre homme. Quelques jours après le départ en mer des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage d’Ada et de mystérieuses fièvres s’emparent des filles du quartier. Issa, jeune policier, débute une enquête, loin de se douter que les esprits des noyés sont revenus. Si certains viennent réclamer vengeance, Souleiman, lui, est revenu faire ses adieux à Ada. 

Pour son premier passage à Cannes, qui plus est en sélection officielle, la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop n’a pas fait les choses à moitié puisque son premier long-métrage Atlantique en est reparti avec le prestigieux Grand Prix. Résumer Atlantique en quelques mots n’est pas évident. Tout juste peut-on dire qu’il s’agit d’un Roméo et Juliette se déroulant à Dakar. La jeune Ada étant une Juliette, bientôt mariée de force à un homme d’affaires, tandis que Souleiman est un Roméo ouvrier sur le chantier d’une immense tour. Un amour impossible qui va prendre fin d’une manière brutale, un soir, lorsque Souleiman décide de s’embarquer dans une pirogue pour atteindre l’Espagne en traversant l’Atlantique. Un océan dont il ne ressortira pas, à moins que…

ATLANTIQUE 1 CLIFF AND CO

Toute la force d’Atlantique réside dans la fusion de ses deux parti-pris : à la fois un style documentaire, pour raconter la réalité de la ville de Dakar, scindée entre ses classes pauvres et sa richesse en l’espace de quelques rues. Mais aussi un style diablement romantique, où l’on suit la jeune Ada en plein tourment. C’est lorsqu’ tlantique bascule dans le fantastique qu’il prend toute sa force. Avec une économie de moyens salutaire, le film plonge dans un conte fantastique inquiétant où il est question de fantômes et de fièvres mystérieuses. On ne vous révèlera pas les tenants et aboutissants de ces présences étonnantes. Tout juste dira-t-on que le film se révèle bien plus politique et revendicatif qu’on pourrait le croire. Mati Diop crée une ambiance envoûtante et mélancolique en diable. Grâce au superbe travail de la directrice de la photographie Claire Mathon, déjà à l’œuvre sur les bleus incroyables de Portrait de la Jeune Fille en Feu, Diop crée un Dakar fantomatique, piégé sous le brouillard, hanté par ses morts autant que par ses vivants qui ne vivent pas réellement. Jeux de miroirs et de lumières sont au diapason d’une proposition esthétique forte, sensible quand il le faut, et douce envers son héroïne.

ATLANTIQUE 2 CLIFF AND CO

Certains diront du rythme d’Atlantique qu’il est trop lent : c’est vrai, mais c’est pour mieux laisser infuser les thématiques et l’atmosphère languissante d’une ville qui se perd à vouloir s’élever, à l’instar de cette tour noire, sombre et sinistre, pour laquelle des ouvriers occupés à la construire ne sont pas payés – ce n’est pourtant pas l’argent le problème pour ses investisseurs. C’est aussi pour mieux détailler le parcours intime de son héroïne, déchirée entre son amour pour le mauvais garçon (on pourrait aussi dire le mauvais immigré, son futur mari immigrant régulièrement vers l’Italie pour ses affaires) et la perspective de ne pas décevoir sa famille et ses amies. Au-delà du conte de fantômes, ce film est son itinéraire, qui raconte comment elle s’émancipe et devient une femme, capable de prendre sa vie en main. Plus généralement, le film est une galerie de portraits de jeunes femmes, chacune avec des aspirations différentes.

ATLANTIQUE 3 CLIFF AND CO

Si l’on peut reprocher quelques effets trop souvent appuyés, une voix-off mal dosée et une deuxième partie plus molle que la première, Atlantique reste une très belle réussite, un film qui reste en mémoire et fait froid dans le dos malgré sa fin belle et provocatrice. On peut aisément comprendre que le film ait parlé au jury cannois d’Alejandro Inarritu, tant l’identité du film oscillant entre documentaire et fantastique est la fusion des deux styles du cinéaste mexicain. Découverte comme actrice chez Claire Denis, Mati Diop s’impose aussi comme une cinéaste à suivre. On a en tout cas hâte de découvrir la suite de son parcours.

Titre Original: ATLANTIQUE

Réalisé par: Mati Diop

Casting : Mama Sané, Amadou Mbow, Ibrahima Traore …

Genre: Drame

Sortie le: 02 octobre 2019

Distribué par: Ad Vitam

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s