Critiques

DARK CRYSTAL : LE TEMPS DE LA RÉSISTANCE (Critique Saison 1 Épisodes 1×01 – 1×03) Une série honnête et généreuse…

dark crystal le temps de la résistance affiche cliff and co

SYNOPSIS: Le monde de Thra se meurt. Le Cristal est le cœur de Thra, une source de pouvoirs mystérieux endommagée par les Skeksès. Lorsque des Gelfling découvrent l’horrible vérité qui se cache derrière le pouvoir des Skeksès, les feux de la rébellion s’allument et une bataille épique pour la planète commence. 

En 1983, un objet filmique non identifié (aussi appelé OFNI) voit le jour sur les écrans du monde entier. Jim Henson et Frank Oz (les Papas du Muppet Show et de Maître Yoda) transmettent via ce film un univers pullulant de vie et d’intrigues, avec une technique qui impressionne encore aujourd’hui. Ce film, c’est Dark Crystal, et il a marqué une génération entière avec ses marionnettes fascinantes. Dark Crystal racontait l’histoire d’un jeune Gelfling (espèce entre l’elfe et le lutin) nommé Jen, le dernier de sa race. Recueilli et élevé par les Mystiques, il se voit confié une bien étrange et bien obscure mission par ces derniers : récupérer un éclat afin de reformer le Cristal brisé il y a une éternité et ainsi rétablir l’ordre et l’équilibre dans Thra. Il trouvera sur sa route Aughra, une vieille sage astronome qui représente la mémoire et l’avenir du monde de Thra, ainsi que les fameux Skeksès, des créatures affreuses et répugnantes bipèdes à tête de charognard. Suivant le succès public du film, une suite fut évidemment envisagée, mais elle ne vit jamais le jour. En tout cas, pas en prises de vue réelles (l’histoire de ce second volet a été publiée sous forme de bande dessinée). Mais Dark Crystal fait l’actualité du moment, car Netflix vient de sortir une série originale préquelle au film de 1983. Et elle s’appelle Dark Crystal : le Temps de la Résistance.

Tout commence par une nouvelle plongée dans l’univers fantastique et abondant de vie de Thra. Se déroulant bien avant les événements du film original, les Gelflings sont présents absolument partout. Et pour cause, 7 clans de Gelflings se sont formés. On y retrouve entre autres les Guerriers, les Érudits et les Grottans, vivant sous terre sans se faire remarquer. Chacun des trois protagonistes de la série viennent de ces trois clans. Rian est garde au château des Skeksès, chargés de protéger le Cristal de Vérité, confié par Aughra. Mais le Gelfling découvrira de sombres machinations, et sera contraint de fuir après un terrible drame. D’un autre côté, Brea est une princesse qui préfère largement passer ses journées dans l’immense bibliothèque de son clan plutôt que de jouer la fille de la Maudra (la cheffe de son clan). Ce qui va évidemment lui porter préjudice auprès de sa mère quand elle se lancera dans une mission obscure à la suite d’une vision. Et enfin, Deet est une Grottan. Innocente, proche de la nature et gentille, elle découvrira la noirceur qui menace Thra, et grimpera à la surface pour tenter de protéger son monde. A travers ces différentes intrigues liées par les thèmes mais pas encore par ses personnages, la série fait beaucoup. En premier lieu, elle développe comme il se doit l’univers si dense de Jim Henson et Frank Oz à travers des décors magnifiques, dans lesquels se baladent une pléiade de personnages et d’espèces hautes en couleurs. Le Temps de la Résistance a la lourde tâche de compléter un univers décrit dans un film des années 80, et c’était un défi très complexe de mettre du neuf sur cet objet culte. Mais la série prend évidemment -et c’est ça qui fait toute sa promotion et le charme du projet- le risque de continuer les tentatives techniques et artistiques du volet de 83 en utilisant les mêmes systèmes de marionnettes. Et ce qui est brillant, c’est que ça marche terriblement bien.

Dark Crystal était plutôt destiné aux enfants. Malgré son ambiance parfois anxiogène et ses scènes quelques fois glauques, le film se voyait comme une transmission visuelle d’un jeu de rôle à la Donjons et Dragons façon Le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Et la série a compris très exactement ce qu’elle devait faire. Les enfants qui ont grandi avec Dark Crystal n’en sont plus. Et même si l’univers et le ton doit rester tout de même un peu enfantins, on peut -et on doit- se permettre de tenter des thèmes et des scènes plus adultes et plus actuelles. C’est ainsi que la série trouve de parfaites inspirations narratives du côté de récentes histoires de fantaisy, en particulier chez nulle autre que Game Of Thrones. La série de HBO a une influence claire et nette dans le monde de Thra chez Netflix, même si elle garde son aspect tout public, évidemment. Mais certains retournements de situation seront très surprenants et garderont en haleine tout le long de certaines scènes.

Niveau technique, c’est évidemment bluffant. On retrouve à la réalisation Louis Letterier, qui -on le voit- prend un plaisir presque enfantin et nostalgique à adapter l’histoire des Gelflings et des Skèkses en 2019. Visuellement, c’est très propre, et on se plaît énormément à découvrir façon quête de jeu de rôle de nouveaux lieux et de nouveaux personnages. On a aussi de belles surprises au niveau du casting, abondant de personnalités du cinéma et de la télévision qui prêtent leurs voix admirablement bien à leurs personnages (on notera en particulier Simon Pegg, incarnant le Chambellan, et ayant exactement la même voix que l’acteur qui officiait en 83). On retrouve aussi Taron Egerton, Anya Taylor-Joy, Nathalie Emmanuel, Andy Samberg, Mark Hamill, Mark Strong, Lena Headey, Alicia Vikander ainsi que de nombreux autres.

En trois épisodes, Dark Crystal : Le Temps de la Résistance tient absolument toutes ses promesses à la lettre. Aussi accessible pour un néophyte que jouissif pour un fan de la première heure, la plongée mystique et merveilleuse dans l’univers fantastique de Dark Crystal est rafraîchissante. Véritablement honnête et généreuse, la série fascine par une esthétique sublime soutenue par une technique qui nous replonge immédiatement en 1983. Dans tous les cas, on a déjà très hâte de voir la suite des épisodes que nous propose Netflix, déjà disponibles sur la plateforme.

Crédits : Netflix

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s