Critiques Cinéma

LE COUP DU SIÈCLE (Critique)

SYNOPSIS: Deux femmes escrocs – de deux catégories différentes – s’unissent afin de mener la vie dure aux hommes qui les ont bafouées. 

Un casting peut-il sauver un film ? Parfois oui, on a déjà eux de flagrants exemples de cast qui se donnaient tellement en jouant sur leur capital sympathie dans le passé qu’on se souvient encore de ces films. Mais lorsqu’on voit Le Coup du Siècle, la question peut se poser. Mais revenons à la base. Le Coup du Siècle raconte l’histoire de Penny et Josephine, deux arnaqueuses « que tout oppose ». Penny joue à un niveau inférieur, est plutôt maladroite mais sait se sortir de situation délicate avec astuce. Josephine est riche, parfois hautaine, et est une grande manipulatrice qui joue avec ses victimes. Évidemment leur rencontre provoque quelque chose chez les deux, qui vont « s’allier » pour plumer d’autres malheureux riches pas forcément très malins. Mais leur rivalité éclate pourtant, et les deux vont se confronter sur un défi commun : voler le jeune milliardaire Thomas Westerburg, un jeune entrepreneur à la Mark Zuckerberg.

Le coup du siècle 1 cliff and co

Le Coup du Siècle est une comédie américaine typique, jouant avec ses personnages maladroits, se fracassant la figure par terre sous le regard humiliant d’un autre protagoniste d’une classe sociale supérieure. Le film s’enfonce encore et toujours dans un ridicule risible et gênant, multipliant les gags maladroits et peu subtils. Pas aidé par une photographie terne et plate au possible, on a du mal à voir ce qui pourrait sauver la mise. Car dans cet océan de situations burlesques et de comique de situation mal gérés, seul le casting pouvait relever le niveau. Et on pouvait espérer, lorsque l’on voit Anne Hathaway, Rebel Wilson et Alex Sharp, que le capital sympathie du cast serait suffisant pour au moins assurer un moment agréable. Mais que nenni. Les comédiennes principales s’enferment dans des caricatures forcées et plus du tout drôles, allant même jusqu’à rendre les personnages détestables et annulant l’alchimie qui pouvait se trouver entre les deux. D’un côté, Rebel Wilson incarne Penny, une arnaqueuse en herbe maladroite, qui ne trouve ni évolution ni vrai retournement de situation au cours de l’intrigue. Et de l’autre, Anne Hathaway (pourtant excellente d’habitude) semble surjouer son personnage de riche hautaine clichée. Si bien qu’elle en devient assurément détestable. Et à l’image de sa comparse, elle n’a absolument aucune évolution flagrante pendant le récit, faisant tourner la machine à vide. En effet, on ne sait jamais ce que le film veut nous dire, quel est le message final. De plus, le côté « arnaque » est très maladroitement assuré par un scénario sans queue ni tête où les retournements de situation sortent de nulle part et où on ne sait jamais si les personnages arrivent à leur fin grâce à leur extrême intelligence ou par leur inestimable chance. Car le ton comique et absurde du film jure complètement avec les tentatives de lorgner vers le film de braquage.

Le coup du siècle 2 cliff and co

C’est particulièrement injuste de voir un projet ayant pour but de montrer deux personnages féminins complets (avec leurs qualités et leurs défauts, comme tout bon personnage se doit de l’être) se planter de la sorte en calquant les comédies les plus indigestes et les plus impersonnelles du moment. Le Coup du Siècle passe totalement à côté de son propos en détruisant tout ce qu’il comptait faire à coup de gag. On notera malgré tout Alex Sharp (qu’on avait adoré dans le fantasque et punk How to talk to Girls at Parties de John Cameron Mitchell) qui s’en sort en jouant un personnage largué dans l’univers invraisemblable et tanguant du film. Mais évidemment, ce personnage est gâché par la fin du film, aussi improbable que maladroite, qui est le point culminant de l’absurde de l’ensemble.

le coup du siècle 3 cliff and co

Et en parlant de la mise en scène (ou du moins de son absence), le réalisateur et scénariste du film Chris Addison (dont c’est le premier film) ne transmet rien en terme d’intention et d’esthétique, s’abandonnant à une tentative d’efficacité, qui marchera probablement de l’autre côté de l’Atlantique, chez un public très friand de ce genre de comédie. On aurait aimé aimer, mais ce Coup du Siècle n’a clairement rien du… coup du siècle…

LE COUP DU SIECLE AFFICHE CLIFF AND CO

Titre Original: THE HUSTLE

Réalisé par: Chris Addison

Casting : Rebel Wilson, Anne Hathaway, Alex Sharp (II)…

Genre: Comédie

Sortie le : 17 juillet 2019

Distribué par: Universal Pictures International France

PAS GÉNIAL

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s