Critiques Cinéma

PERSONA NON GRATA (Critique)

PERSONA NON GRATA AFFICHE CLIFF AND CO

SYNOPSIS: José Nunes et Maxime Charasse sont amis et associés minoritaires dans une entreprise de BTP en difficulté. Devant la nécessité de protéger leurs intérêts, ils prennent une décision radicale et se retrouvent liés par un sombre secret. Alors qu’ils commencent à entrevoir un avenir meilleur, un étrange personnage fait irruption dans leurs vies, leur rappelant que rien ne peut complètement s’effacer. 

Le nouveau film de Roschdy Zem s’appelle Persona Non Grata, et tout son propos est d’ores et déjà établi dans le titre. Remake du film brésilien O Invasor (« L’envahisseur », « L’intrus »), le long-métrage met en scène deux hommes, José et Maxime, qui commettent un crime, et qui vont devoir se coltiner le tueur à gages qu’ils avaient embauchés, qui commence à prendre ses aises dans l’entreprise des deux hommes. Prenant place dans l’univers du BTP, Persona Non Grata n’en reste pas moins un thriller psychologique lorgnant violemment vers le film noir de par son esthétique et son rythme. Le film prend la forme d’une gigantesque spirale qui se tend tout au long de l’intrigue, aspirant au fur et à mesure ses deux personnages dans leur propre erreur. Car l’histoire ne s’intéresse pas moins au crime en lui-même qu’aux conséquences de ce dernier sur les vies respectives des deux protagonistes. Ils se retrouvent hantés par leurs actes, allégorisés par ce personnage singulier de Moïse, un être cynique et possessif qui prend de plus en plus de place dans le film et chez les deux personnages. Persona Non Grata est un film tendu, où Roschdy Zem insiste sur ses deux protagonistes, dévoilant ainsi leurs vies afin de mieux les malmener et les détruire au fil de l’intrigue. Il y a un aspect fataliste dans l’œuvre, incarné par cette spirale qu’on aperçoit tout du long (métaphoriquement). José et Maxime se retrouvent emprisonnés dans une machine/machination sans pitié qu’ils ont eux-mêmes provoquée.

persona non grata 3 cliff and co

Comme nous l’évoquions précédemment, Persona Non Grata emprunte beaucoup au film noir, et cela se voit surtout visuellement. En effet, Roschdy Zem et son directeur de la photographie Renaud Chassaing font des choix esthétiques radicaux avec des plans aux couleurs ternes, menés par des teintes bleutées ou jaunes qui tranchent avec les habituelles esthétiques de ce genre de film. De plus, ils posent rarement la caméra, préférant ainsi le mouvement de la caméra-épaule. On notera également que le film se veut très bavard, dévoilant ainsi quelques informations importantes parfois noyées dans des lignes de dialogues sans fin. On y installe ainsi une ambiance singulière qui peut perturber (voire ennuyer) le spectateur lambda. Cependant, on appréciera le casting, qui arrive à insuffler au tout une atmosphère morbide et dérangeante qui appuie les thèmes du film de manière plutôt astucieuse. Même si on peut reprocher à Persona Non Grata d’au final ne pas dire grand chose de son sujet, on ressent quand même cette tension et cette ambiance pesante sous-jacente qui traverse tout le long-métrage. Et on trouvera ça dommage d’offrir au spectateur un climax assez mou, qui aurait gagné à être un peu plus long.

persona non grata 1 cliff and co

Au casting de ce film, on retrouve en tête d’affiche Nicolas Duvauchelle et Raphaël Personnaz, incarnant Maxime et José. Ils se retrouvent dans des rôles complexes car traversés par pleins de sous-intrigues et d’émotions. Au milieu des deux se dresse un Roschdy Zem habillé d’une chemise rouge à fleur qui semble se balader à travers le film à sa guise. Il incarne ce persona non grata du film en en faisant un « touriste » menaçant, qui va même jusqu’à symboliquement casser le rythme et la tension du film en y injectant de l’humour. On notera également la belle distribution avec tous les seconds rôles du film : Nadia Tereszkiewicz, Anne Charrier, Sarah Pasquier, Hafsia Herzi et Fred Ulysse.

persona non grata 2 cliff and co

Pour résumer, Persona Non Grata pourra perturber par son esthétique et par son rythme mais c’est une proposition française singulière et audacieuse, qui tente de dresser un portrait d’un milieu traversé par les magouilles et le crime via ses deux protagonistes qui se plongent eux-mêmes dans une machine qui les mènera probablement droit à leur perte. Malgré ses points positifs, on pourra clairement lui reprocher l’utilisation qu’il fait de ses personnages féminins, simplement désignés par les notions de « femme de » et « amante de », et qui ne s’en démarquent jamais. Certes le film évoque surtout les vies respectives de José et Maxime via les gens qui les entourent, mais jamais les femmes ne sont traitées dans le scénario au-delà de leurs fonctions d’épouses. En conclusion, Persona Non Grata est particulièrement maladroit à certains égards, traitant trop peu certaines thématiques au profit d’autres qui auraient gagnées à être réduites.

PERSONA NON GRATA AFFICHE CLIFF AND CO

Titre Original: PERSONA NON GRATA

Réalisé par: Roschdy Zem

Casting : Nicolas Duvauchelle, Raphaël Personnaz, Roschdy Zem…

Genre: Drame, Thriller, Policier

Sortie le : 17 juillet 2019

Distribué par: Mars Films

3 STARS BIENBIEN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s