Critiques

THE GUEST (Critique Saison 1 Episodes 1×01 & 1×02) Une atmosphère des plus réussies…

SYNOPSIS: Derrière une façade de simple chauffeur de taxi, Hwa-pyung cache des pouvoirs chamaniques dont il se sert pour traquer l’esprit maléfique qui s’est attaqué à sa famille il y a vingt ans. Son destin croise ceux de la détective Gil-young et du prêtre exorciste Choi-yoon. Tous semblent liés à la même entité mystérieuse. Une série d’horreur portée par un trio d’interprètes charismatiques.

OCN a encore frappé ! La chaîne coréenne, abréviation de Orion Cinema Network, qui appartient au groupe CJ E&M tout comme tvN, si chérie par Netflix, s’est spécialisée dans les thrillers, polars et autres séries sombres qui ravissent le public depuis le début des années 2000. C’est à eux qu’on doit l’excellent Tunnel, le très bon remake de la série américaine Life on Mars et enfin, le sujet de cet article, The Guest (L’Invité), sorti en Corée l’année dernière et sur le point de faire son entrée en Europe avec le festival Séries Mania. Pour ceux qui n’auraient pas tellement l’habitude des formats coréens, sachez que les séries ne se déclinent quasiment jamais sur plus d’une saison et que chaque saison dure en général entre douze et vingt-quatre épisodes. Les séries fantastiques abondent, encore plus qu’aux États-Unis, et il n’est pas rare de retrouver toutes sortes de créatures magiques, de la sirène de Legend of the Blue Sea à la Grande Faucheuse amnésique de Goblin : The Lonely and Great God, en passant également par diverses mécaniques telles que le voyage dans le temps, la réincarnation ou le body-swap (comme dans Freaky Friday). The Guest, créé par Seo Jae-Won et Gwon So-Ra et réalisé par Kim Hong-Sun, nous entraîne lui, à la chasse au démon.

Yoon Hwa-Pyeong (Kim Dong-Wook) est né dans une famille de shamans et démontre très tôt un talent de medium certain : il voit les esprits, communique avec les morts, et quand le démon Sohn (“invité” en coréen) fait son apparition, le jeune Hwa-Pyeong réalise rapidement à quel point la menace est sérieuse. Sohn est capable de contrôler les autres démons et leur ordonne de s’infiltrer dans le corps de faibles humains, les poussant à commettre les meurtres les plus atroces. Il n’hésite pas à éliminer toute la famille de Hwa-Pyeong, éveillant de fait un brûlant désir de vengeance dans le cœur de notre protagoniste. Vingt ans après ce massacre, le démon recommence à tuer, et Hwa-Pyeong, devenu chauffeur de taxi, décide qu’il est temps d’affronter son passé et de vaincre Sohn une bonne fois pour toutes. Bon gré mal gré, il va faire équipe avec Choi Yoon (le fantastique Kim Jae-Wook), un prêtre catholique spécialisé dans les exorcismes et l’agent de police Kang Gil-Yeong (Jung Eun-Chae) pour éliminer Sohn. Chaque membre du trio ayant été affecté par le démon et cette quête pour défaire le mal est éminemment personnelle, et prête à la série un certain poids émotionnel qui gélifie les différents fils de l’histoire en un tout parfaitement harmonieux. On n’est pas dans une optique du “démon de la semaine”, mais dans une soif de vengeance motivée par un traumatisme enfantin dont aucun des personnages n’a vraiment réussi à se défaire. Une idée brillante de la part des scénaristes, parce que s’il est vraiment une chose que l’horreur, en tant que genre télévisé, s’attache à faire bien, c’est justement de stimuler cette part de nous qui a trait à l’enfance, aux angoisses inexplicables des monstres sous le lit et des ombres sur les murs.

L’atmosphère de The Guest est sans doute l’une des plus réussies de la télévision : sanglante à souhait, baignant dans une lumière surnaturelle qui fait froid dans le dos et qui ne lésine pas sur l’hémoglobine et le gore. Les performances sont d’une extrême beauté également, et on prendra le temps de noter le travail impeccable de tous ces acteurs de troisième ou quatrième rôle, qui n’ont aucune réplique et qui pourtant, font plus pour établir la puissance du démon que n’importe quelle ligne de dialogue. La Corée n’a plus besoin de prouver sa maestria en films d’horreur, mais c’est encore un genre trop rare à la télévision. Comme toutes les séries de genre, The Guest ne fera pas que des heureux et si vous êtes plutôt sensibles à la violence, à l’hémoglobine ou aux scènes terrifiantes, on vous conseille d’éviter ce projet-ci. Pour les amateurs de Deux Sœurs et de J’ai Rencontré Le Diable, la série de Seo Jae-Won et Gwon So-Ra sera l’occasion de se replonger avec délice dans un univers fantastique incroyablement réaliste, produit par quelques-uns des meilleurs scénaristes du moment. De quoi vous faire craindre à nouveau les monstres qui se cachent sous votre lit.

Crédits: OCN / Studio Dragon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s