Critiques Cinéma

LOVE, SIMON (Critique)

SYNOPSIS: On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore et entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret: personne ne sait qu’il est gay et il ne connait pas l’identité de son premier coup de cœur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante… Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour. 

Le teen-movie est un genre très codifié, usé jusqu’à la corde durant les années 2000, notamment avec la saga des American Pie et d’autres films très oubliables. Mais c’est dans ses explorations plus sensibles (Adventureland) ou outrancières (Superbad) que se cachent les véritables pépites. Genre peu à peu mis de côté par l’industrie en même temps que les salles sont désertées par les spectateurs et que le nombre de productions explose, il est donc de plus en plus courant d’assister à une migration du genre vers les plateformes de streaming, avec par exemple The Kissing Booth sorti en mai sur Netflix. Mais ici, c’est bien Love, Simon qui nous intéresse, dans un pli bien plus sensible et à fleur de peau, et qui a le droit à une sortie en salles. Si la construction reste classique, c’est bien le sujet de ce film qui le démarque. En effet, le héros, Simon, nous annonce dès les premières minutes qu’il a un énorme secret : il est gay.

Ses amis, sa famille, son lycée, personne ne le sait. L’objet de ce film sera donc un rite de passage, là encore symptomatique du teen-movie, mais bien moins équitable que pour les hétéros : le coming-out. Comme il nous le fait bien remarquer, pourquoi la norme devrait-elle être l’hétérosexualité? Dans une scène très juste (et drôle), on assiste même au coming-out rêvé de ses ami.e.s hétéros auprès de leurs parents. Le film ne brille pas par son inventivité, mais a assez de mérite pour appliquer les codes du teen-movie sensible à un sujet profondément actuel et plus ou moins inédit. Comme souvent, le casting de ce genre de production calibrée joue pour beaucoup dans la qualité du produit fini : Nick Robinson (vu dans Jurassic World et dans un chef-d’œuvre teen The Kings of Summer), Katherine Langford (13 Reasons Why), Alexandra Shipp (X-Men Apocalypse et Dude, un super teen-movie féminin sur Netflix), ainsi que Jennifer Garner (Alias, Juno) et Josh Duhamel (Transformers, Las Vegas), tous sont tops.

Mais le rôle le plus drôle et original revient probablement à Tony Hale (Veep, Arrested Development), qui interprète ici un proviseur complètement investi et décalé, à la fois pote et pilier de tous ses élèves, Simon en tête. Réalisé par Greg Berlanti, créateur des aventures super-héroïques DC à la télé (Arrow, Supergirl et consorts), le film n’a pas grand chose à voir avec ses travaux cathodiques, et rempli poliment son contrat sur l’aspect narratif, mais c’est bien tonalement qu’il assure. En effet, si la mise en scène est somme toute assez classique, on ne boude pas notre plaisir à suivre tous ces personnages bien incarnés par un casting bien dosé, et ce même si l’écriture et les péripéties sont un poil prévisibles. Alors c’est sûr que l’on est à mille lieues de l’autre coming-of-age gay de l’année – l’Oscarisé Call Me by your Name, et dans le traitement et dans l’écriture, mais le propos, la portée et le genre ne sont bien évidemment pas les mêmes. Mais in fine, Love, Simon est un film teen assez plaisant, qui se veut universel, grand public, sensible et juste, jamais larmoyant, adapté d’un livre de Becky Albertalli. Et si le film, comme il l’a déjà fait outre-Atlantique, peut aider des jeunes gens à s’accepter et ne plus avoir honte de dire ce qui ne devrait plus être une différence, ça sera déjà beaucoup.

Titre Original: LOVE, SIMON

Réalisé par: Greg Berlanti

Casting : Nick Robinson, Katherine Langford, Jennifer Garner …

Genre: Drame, Comédie, Romance

Date de sortie: 27 juin 2018

Distribué par: Twentieth Century Fox France

3 STARS BIEN

BIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s