Actus

Alors, on regarde quoi ce soir ? (Sélection Sorties Vidéo Mai 2018)

Joli, joli, joli mois de mai, celle que j’aimais m’abandonne. Elle est partie pour longtemps chercher ailleurs son printemps… Bref si toi aussi tu es tout seul chez toi, abandonné, voici 5 films dans les bacs ce mois-ci en blu-ray à déguster pour oublier…   Bon visionnage.

La Vie privée de Sherlock Holmes (1970)

Réalisé par Billy Wilder

Avec : Robert Stephens, Colin Blakely, Geneviève Page, Christopher Lee

Durée : 2h05

Date de sortie : Le 2 mai 2018 chez L’Atelier d’Images

SYNOPSIS : Dans leur appartement de Baker Street, Holmes et Watson voient arriver une jeune veuve sauvée des eaux de la Tamise. Se nommant Gabrielle Valladon, cette dernière semble amnésique mais va vite retrouver la mémoire. Le fin limier et son équipier vont être entrainés dans une enquête hors du commun, où ils croiseront Mycroft Holmes, le frère de Sherlock, la reine Victoria et le monstre du Loch Ness.

Complexé, paralysé par les femmes, cocaïnomane, prisonnier de l’image créé par Watson, écrasé par son frère Mycroft, le Sherlock de Billy Wilder est bien loin de l’imagerie populaire. Au contraire, c’est un personnage passionnant et une œuvre mélancolique et drôle, un chef-d’œuvre d’intelligence que nous propose un Billy Wilder au sommet de son art. Portrait passionnant, complexe et humain de Sherlock Holmes, le film du réalisateur de La garçonnière est un petit bijou d’originalité qui sort en blu-ray dans une très belle version. Et ceci ne fut sans doute pas chose facile en raison du léger voile voulu par Wilder qui recouvre l’image et qui provoque au niveau de la restauration des différences de qualité selon les scènes, mais sans aucun doute la plus belle version disponible actuellement.

Le saviez-vous ? Si le film est un chef-d’œuvre, il s’agit pourtant d’une version tronquée puisque le premier montage durait presque 3h30… dans la version actuelle seules deux enquêtes ont survécus aux coupes des studios sur les 4 d’origine… Et malheureusement il semble que la version originale soit irrémédiablement perdue…

3 billboards – Les Panneaux de la vengeance

Réalisé par Martin McDonagh

Avec : Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell

Durée : 1h56

Date de sortie : Le 23 mai 2018 chez 20th Century Fox

SYNOPSIS : Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Ce film est une claque, une plongée dans l’Amérique profonde, violente et raciste mais également drôle et touchante, une œuvre aride et brillante saupoudrée d’un humour noir qui nous renvoie aux frères Coen, idem pour l’idiot magnifique interprété par Sam Rockwell, aux côtés d’une formidable Frances McDormand et d’un Woody Harrelson émouvant. Après Bons Baisers de Bruges et 7 Psychopathes Martin McDonagh nous prouve son extraordinaire talent et son intelligence avec une œuvre originale et généreuse, une comédie noire et corrosive, qui décrit avec férocité la lutte d’une mère qui réclame justice et au travers d’une galerie de portraits surprenants et complexes où les certitudes vacillent au fil de l’œuvre. C’est un beau et grand film humaniste, certainement l’un des meilleurs films de cette année 2018.

Le saviez-vous ? Si Martin McDonagh a écrit le rôle pour Frances McDormand, celle-ci a beaucoup hésité avant d’accepter, se trouvant trop vieille pour jouer la mère… elle proposera même au réalisateur que le personnage soit une grand-mère. Celui-ci refusa et ce fut Joel Coen, le mari de l’actrice qui la convainc d’accepter le rôle pour lequel elle reçu le Golden Globe, le Bafa et l’Oscar de la meilleure actrice…

La critique complète de Fabrice Sayag ici

Pentagon Papers

Réalisé par Steven Spielberg

Avec : Meryl Streep, Tom Hanks, Sarah Paulson

Durée : 1h55

Date de sortie : Le 29 mai 2018 chez Universal Pictures France

SYNOPSIS : Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre présidents américains, sur une trentaine d’années, destinées à étouffer des affaires très sensibles… Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis…

Thriller politique et féministe, le premier Spielberg de 2018 (Ready Player One est sorti le 28 mars 2018) est une œuvre salutaire, un grand film sur la liberté de la presse, une œuvre virtuose et passionnante, dans la lignée des grands films politiques des années 70, un film essentiel qui résonne étrangement moderne aujourd’hui. Devant la caméra de Steven Spielberg, un formidable duo d’acteurs, Meryl Streep et Tom Hanks, casting charismatique, BO inspirée (John Williams bien sûr…) et mise en scène remarquable, Steven Spielberg réussit une fois de plus un tour de force. Avec Pentagon Papers son premier film sur la presse il nous offre un très beau portrait de femme, une magnifique leçon de courage mais également de démocratie, faisant rimer suspense et émotion dans ce qui restera comme l’un des meilleurs films sur la liberté de la presse, entre Ford, Capra et Pakula

Le saviez-vous ? Autour de Meryl Streep et Tom Hanks, on retrouve une multitude d’acteurs venus du petit écran. Bob Odenkirk (Better Call Saul), Sarah Paulson (American Horror Story), Matthew Rhys (The Americans), Alison Brie (Community), Carrie Coon (The Leftovers), Jesse Plemons (Breaking Bad, Fargo) ou David Cross (Arrested Development).

La critique complète de Fred Teper ici

Pitch Perfect 3

Réalisé par Trish Sie

Avec : Anna Kendrick, Brittany Snow, Rebel Wilson, Hailee Steinfeld, Anna Camp

Durée : 1h32

Date de sortie : Le 2 mai 2018 chez Universal Pictures France

SYNOPSIS : Après avoir remporté les championnats du monde, les Bellas se retrouvent séparées et réalisent qu’il n’existe pas de perspective de travail qui permette de faire de la musique avec sa bouche. Mais lorsqu’on leur offre la chance de se retrouver une nouvelle fois sur scène pour une tournée à l’étranger, ce groupe de nerds se réunit pour une dernière nouvelle aventure musicale.

Que les choses soient claires, si vous n’êtes pas fans des deux premiers opus, passez votre chemin, car ce troisième film ne possède ni la fraicheur du premier ni l’efficacité du second. Et même pour les fans de la saga, les 15 premières minutes paraissent interminables, et le « oh mon père est dans l’armée il cherche des groupes pour une tournée dans les bases militaires américaines en Europe » tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, on sent le manque total d’inspiration… Mais, heureusement, dès la première battle, le film décolle… lorsque les Bellas chantent et dansent, on ne peut se retenir de taper du pied. Certes le soufflet retombe régulièrement mais il y a suffisamment de bonne humeur, musique et de répliques plus ou moins drôles pour passer un agréable moment. On frise même l’absurde dans les scènes finales du bateau, où les scénaristes ont définitivement oublié toute crédibilité pour le plus grand plaisir de nos zygomatiques. Un film à réserver aux fans des Bellas et de la formidable Anna Kendrick, pour les accompagner une dernière fois dans leurs aventures musicales.

Le saviez-vous ? Le couteau Suisse de Pitch Perfect 1, 2 et 3 se nomme Elisabeth Banks. Puisqu’en plus d’y jouer un second rôle, la comédienne est également la productrice de la trilogie, et la réalisatrice du second opus. Il était d’ailleurs prévu qu’elle réalise également le troisième épisode, mais c’est finalement Trish Sie, réalisatrice de Sexy Dance 5 qui s’est retrouvé aux commandes du film.

 

Crazy Day (1978)

Réalisé par Robert Zemeckis

Avec Nancy Allen, Wendie Jo Sperber, Theresa Saldana, Eddie Deezen

Durée : 1h44

Date de sortie: Le 29 mai 2018 chez ESC Editions

SYNOPSIS: Fans des Beatles, six adolescents du New Jersey partent pour New York où, non satisfaits d’assister au concert du groupe britannique, échafaudent les plans les plus dingues pour s’introduire dans leur hôtel, une authentique forteresse imprenable. Reste qu’approcher de près Paul McCartney, John Lennon, Ringo Starr et George Harrison nécessite bien plus d’efforts et de stratagèmes qu’ils ne l’imaginaient…

Premier film de Robert Zemeckis, (Retour vers le Futur, Roger Rabbit, Forrest Gump…), Crazy Day malgré des critiques plutôt positives n’a pas connu un très grand succès en salles. La sortie en Blu-ray chez ESC éditions est donc l’occasion de découvrir ce très sympathique premier long-métrage d’un réalisateur qui marquera le cinéma américain à plusieurs reprises. Cette folle journée au cœur de la Beatlemania est une agréable comédie, qui se regarde au rythme des chansons des Beatles… C’est aussi le portrait de 4 jeunes filles qui vont devoir lutter (principalement contre les hommes) et se libérer d’un certain nombre de carcans pour pouvoir approcher leurs idoles (et atteindre la jouissance…) Crazy Day est un film éminemment sympathique, une première œuvre amusante est un peu folle, scénarisée par le duo Robert Zemeckis/Bob Gale qui se lâcheront totalement l’année suivant en écrivant 1941 pour Steven Spielberg avant de s’attaquer à la trilogie Retour vers le Futur.

Le saviez-vous ? C’est grâce à Steven Spielberg que le film a pu se faire, le nom de Zemeckis ne soulevant pas l’enthousiasme d’Universal, c’est l’assurance que le producteur exécutif, soit Steven Spielberg et qu’il pouvait reprendre le tournage si Zemeckis ne faisait pas l’affaire qui convainquit le studio de lancer le film.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s