Critiques

THE NEGOTIATOR (Critique Mini-Série) Joliment filmé mais un manque de peps.

Vous n’en avez sans doute pas entendu parler, mais la minisérie chinoise The Negotiator est certainement le plus gros succès commercial du moment. Alors que Black Panther vient de passer la barre du milliard d’entrées au box-office mondial, la série écrite par Li Xiaoliang et Fei Huijun a été vue par plus de cinq milliards de téléspectateurs (pour vous donner une idée, la Chine ne compte “que” 1,4 milliard d’habitants), soit un gros coup pour la chaîne Hunan TV. Diffusée depuis le 4 février dernier, The Negotiator s’est très vite imposée comme LA série à voir en Asie. Un succès bienvenu, et que les producteurs étaient en droit d’espérer puisque la série est soutenue par quatre des plus grosses maisons de productions domestiques (Croton Media, Jay Walk Studio, Le.com et T.H. Entertainment), mais néanmoins assez surprenant. Le marché digital est extrêmement compétitif en Chine, où les séries “du terroir” font constamment face à une myriade de programmes venant de l’international, télé-réalité, télé-variété, web-séries et séries étrangère interdites par le gouvernement qui circulent illégalement aux quatre coins de l’Empire du Milieu, ce qui rend la popularité de The Negotiator encore plus remarquable.

Alors, de quoi parle-t-elle cette série qui explose tous les records ? Eh bien, le scénario est basé sur la dichotomie classique du mélodrame : lui, Xie Xiao Fei (Huang Zitao) est un fil à papa qui refuse d’entrer dans le rang et de reprendre les rênes de l’entreprise familiale, préférant sortir avec des starlettes et se faire casser la figure dans des matchs de boxe illégaux. Elle, Tong Wei (Yang Mi) est l’une des meilleures médiatrices de CAE, une entreprise spécialisée dans la négociation de contrats entre grandes compagnies. En dépit de leurs différences, ils tombent amoureux et vont se retrouver confronté à la famille de monsieur, qui ne voit pas du tout d’un bon œil qu’une femme sans pedigree s’immisce dans la vie d’un des héritiers les plus riches du pays. Format oblige, on retrouve les “seconds rôles” obligatoires : Qin Tianyu (Dylan Kuo), qui connait Tong Wei depuis qu’ils sont enfants et qui est, naturellement, follement amoureux d’elle mais empêtré dans ses principes, et Zhao Fenxi (Yang Feixiang), héritière aux dents longues d’une énorme multinationale et qui ne reculera devant rien pour épouser le fil Fei. Rien de nouveau sous le soleil donc, si ce n’est une intrigue qui sent le réchauffé, joliment filmée certes, mais qui manque de peps.

Yang Mi est incontestablement la star de la série (et de loin la meilleure actrice), infusant à son personnage un mélange de courtoisie et de détermination qui la place, peut-être pas dans la cour des grandes héroïnes romantiques, mais certainement dans la cour voisine. Face à elle, Huang Zitao souffre de son manque d’expérience devant la caméra (il est avant tout une pop star, ancien membre du groupe sino-coréen EXO) et leur relation manque quelque peu d’équilibre, même si, rendons à César ce qui lui appartient, les deux acteurs font vraiment de leur mieux pour donner vie aux personnages. Le reste de la distribution flotte allègrement autour de ces deux-là, remplissant leur fonction de manière tout à fait adéquate, mais tellement convenue que ça en devient parfois soporifique. Pourtant, en dépit de ses défauts évidents, la série dégage un charme certain et se laisse regarder sans problèmes. On pourrait s’aventurer à formuler une hypothèse : le scénario prend quelques risques calculés et malmène gentiment les clichés du mélodrame : elle est plus âgée, douée, indépendante, et décidée à venger la mémoire de ses parents, tandis que lui, sous ses airs de playboy et sa coupe de cheveux improbable, ne demande en fait qu’à rentrer dans le rang et devenir l’homme d’affaires dont son paternel avait toujours rêvé. Une prémisse qui ne satisfera certainement pas les amateurs de coups de théâtre et de scénarios qui tiennent la route, mais qui ne gâche rien au plaisir décontracté et un peu absent qu’on peut trouver à regarder cette série. Vous pouvez mettre votre cerveau en veille et vous laisser émerveiller par le teint impeccable des acteurs et les jolies images qui défilent sur l’écran.

Crédits: Hunan TV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s