Le Festival de Cam

Lettre au Père Noël

Cher Père Noël

Certains diront que tu es une ordure. Je ne vois pas du tout pourquoi. Vraiment. D’ailleurs, parmi les cadeaux par milliers que tu dois livrer encore plus vite qu’Amazon, je suis sûre que tu n’oublieras pas mes petits souliers à paillettes. Voici donc ma modeste liste.

Pour commencer, pourrais-tu rendre à Hollywood ses lettres de créativité ? Je sais que c’est un peu ambitieux comme cadeau, je ne suis pas sûre de l’avoir mérité. Mais je t’assure que je sens l’overdose de franchises à la sauce Disney poindre le bout de son nez. J’ai eu du mal à digérer le passage de Star Wars du côté obscur de Mickey. L’annonce des 20 films Marvel qui pourraient bien arriver après Avengers 4 me laisse sans voix. Manquerait plus qu’Alien tombe entre les mains (ou les griffes, question de point de vue) de la firme aux grandes oreilles pour m’achever…

J’aime à penser que, fut un temps, Hollywood savait donner leur chance aux audacieux et n’aurait jamais laissé les créateurs filer vers les Netflix, Amazon Prime et Cie. Bien sûr, je ne leur jette pas la pierre, Pierre. Bien au contraire, étant la première à en profiter, ce serait quelque peu déplacé. Je préfère cependant imaginer qu’il est encore possible de rêver devant un grand écran, dans une salle obscure, en découvrant une vraie œuvre originale made in Hollywood signée David Fincher, Baz Luhrmann, Lana et Lilly Wachowski, Spike Lee ou Martin Scorsese (pour ne citer qu’eux).

Toujours dans cet esprit de créativité, mon cher petit papa Noël, quand tu descendras du ciel, pourrais-tu demander à la nostalgie d’aller voir ailleurs si j’y suis ? Parce que, même si je suis la première à jubiler devant la madeleine de Proust qu’est Stranger Things, autant que ma fille ne grandisse pas dans MES années 1980. J’aimerais plutôt qu’elle découvre sur (grand) écran de vraies créations, 100 % années 2010. Des créations qui deviendront ses propres références, ses films cultes. Tout cela pour qu’elle fabrique sa propre nostalgie.

En parlant de nostalgie, j’en viens au troisième cadeau de ma liste. Pourrais-tu empêcher le temps de désacraliser tous mes amours de jeunesse ? Han Solo a du mal à courir après Chewie, Mickey (des Goonies) est devenu le bon copain joufflu, Jordan Catalano s’est transformé en Joker, et Johnny Castle a définitivement laissé bébé dans son coin…

Cela fait déjà pas mal de joujous que je vois en rêve. Mais, quitte à gratter, j’ai encore quelques commandes rapides à te passer.

Cher père Noël, pourrais-tu faire en sorte :

– Qu’Idris Elba soit finalement le prochain James Bond ?
– Que Grissom reforme Les Experts Las Vegas ?
– Que Ryan Gosling soit toujours beau, et fort, et merveilleux ? (désolée pour la rature, mon amoureux a mis la main sur ma liste)
– Que, pour une fois, je ne m’endorme pas devant 2001 : l’odyssée de l’espace ?
– Que David Lynch réalise un épisode de Black Mirror avec Krysten Ritter et Matt Smith ?
– Que Mad Max : Fury Road ait finalement décroché la Palme d’or après avoir été en compétition à Cannes ?
– Que les marcheurs blancs arrivent enfin à Westeros ?
– Que 120 battements par minute soit nommé et remporte l’Oscar 2018 du meilleur film étranger ?
– Que Joséphine ange gardien prenne sa retraite ?

Allez, je vais m’arrêter là. Il ne faut avoir les yeux plus gros que l’envie de cinéma. Cher père Noël, je n’ai plus qu’à te dire merci d’avance, la bise et joyeux Noël quand même !

PS : ah oui, et si tu pouvais me ramener Jean Rochefort et Carrie Fisher au passage parce que bon, quand même, enfin, tu sais quoi…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s