L'oeil de @Cityhunternicky

L’œil de @Cityhunternicky – Keijo!!!!!!!! (Séries)

SYNOPSIS: Nozomi Kaminashi, 18 ans, est une exceptionnelle gymnaste. De nombreux lycées avec de bons programmes essayaient de la recruter, mais elle a d’autres projets en tête. Elle vient d’une famille pauvre et l’argent est tout pour elle. C’est pour cette raison qu’elle décide de faire du keijo. Le keijo est une sorte de lutte où seule l’utilisation de postérieur et de la poitrine est autorisée, et qui se pratique sur une plateforme appelée « Land » sur l’eau. Nozomi réussira-t-elle a percer dans ce monde intense qu’est le keijo ?

Keijo!!!!!!!! nous parle d’un sport réservé aux femmes qui se battent à coup de fesses et de seins. Alors, bon, direct, calmez-vous. J’avoue avoir cherché en Keijo!!!!!!!! une petite série fun et sans limites avec une grosse dose de dessins plus tendancieux les uns que les autres. Le début m’a comblé. Fort de sa présentation du sport, des candidates ainsi que des différents obstacles à franchir, on est sur du shonen classique avec des héroïnes venues de nulle part qui tentent de devenir les meilleures dans leur catégorie. Trop classique peut-être, mais au-delà des premiers combats, qui sont légitimes, on tombe dans la parodie puissante et sans complexes.

Les noms les plus inventifs sont donnés aux techniques, et l’inventivité associée au plot de base est surprenante. Les entraînements sont fun et le tout dure sur une courte période permettant d’éviter les moments mous inhérents à ce genre de récit et de situation. Mais évidemment le revers de la médaille est qu’on ne prend pas vraiment le temps de connaitre les héroïnes ou leurs némésis. Il faut enchaîner vite et raconter le strict minimum pour les acolytes et légèrement plus pour l’héroïne principale qui se borne à juste vouloir être la meilleure parce qu’elle a ce rêve depuis des lustres.

A ce léger problème s’ajoute rapidement un second : Ça devient lourd. Si le début savait gérer avec une très grande habilité son côté parodique, on finit par tomber dans un fan service à outrance qui ne cherche qu’à jouer sur le côté voyeur des situations. Les « attaques » et « défenses » deviennent n’importe quoi pour amplifier le côté puissant et infaillible des stars de la compétition et pour toujours en montrer plus. Le tout gardant sa prévisibilité habituelle qui fait qu’en 12 épisodes, on finit quand même par être un peu déçu.

Keijo!!!!!!!! aurait pu être une pépite de détournement du genre, mais elle perd tout son potentiel pour ne devenir qu’un événement oubliable.

12 épisodes de 25 minutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s