Critiques

DISJOINTED (Critique Saison 1 Episodes 1&2) Complètement stone …

SYNOPSIS: Une avocate pour la légalisation du cannabis vit enfin son rêve en ouvrant une zone où en acheter à Los Angeles. 

Vous le saviez peut-être déjà, mais la marijuana est très importante aux États-Unis : les activistes se battent jour et nuit pour légaliser sa commercialisation, les artistes (Miley Cyrus, Snoop Dogg, Jennifer Aniston) lui déclarent fièrement leur amour et ses effluves se répandent sur tous les trottoirs de l’État du Colorado, où l’industrie a ramassé presque 2,5 milliards de dollars l’année dernière. Bref, la drogue douce est chère au cœur des américains, et une série se penchant sur son commerce avait à priori tout pour séduire le public. Netflix, ayant flairé la bonne idée, rallie les troupes, achète le script de David Javerbaum (No, You Shut Up !) et Chuck Lorre (créateur entre autres d’une petite sitcom dont vous avez sans doute entendu parler : The Big Bang Theory), et offre le rôle principal à l’inimitable Kathy Bates, nommées aux Emmys quatorze fois. On se frotte les mains dans les bureaux de Hollywood en se disant qu’avec de tels ingrédients, on est en marche vers le succès assuré. Et pourtant, Disjointed, avec son intrigue molle, ses personnages sans profondeur et ses rires préenregistrés se place, avec une vitesse astronomique, tout en haut du podium des grandes déceptions.

Ruth (Bates) est une hippie au cœur d’or qui a ouvert sa boutique de cannabis pour aider les gens à guérir leurs blessures, aussi bien physiques qu’émotionnelles. Son fils Travis (Aaron Clifton Moten), tout frais de son école de business, veut transformer leur petite entreprise ne multinationale. Parmi leurs employés se trouvent Carter (Tone Bell) est leur gardien de sécurité revenant d’Irak et souffrant naturellement de stress post-traumatique, Jenny (Elizabeth Ho) qui a abandonné ses études de médecine pour se lancer dans le commerce de drogue douce, Olivia (Elizabeth Alderfer), la petite amie de Travis et Pete (Dougie Bladwin) qui s’occupe de faire pousser les plantes. Ajoutez à ça les apparitions de Tae Kwon Doug (Michael Trucco) et son aura de racisme plus ou moins perceptible suivant les angles de la caméra et…voilà. C’est à peu près tout ce qu’il y a à dire sur la prémisse de la série. Disjointed veut dire « disloqué » en français, et malheureusement, le titre est bien trouvé. A l’instar d’un meuble Ikea à peine sorti de son carton, la série se présente sous forme démantelée et si l’on voit bien toutes les parties censées former un tout cohérent, il semblerait que la personne en charge de l’assemblage se soit faite porter malade.

Pour une comédie qui se voulait « on the edge », Disjointed tombe complètement à plat. Montée et réalisée comme une sitcom classique genre plus-traditionnelle-tu-meurs-mais-avec-un-petit-truc-en-plus (la weed), la série ne bénéficie pas de cette alchimie mystérieuse qui fait les grandes sitcoms comme Seinfeld, Friends ou The Big Bang Theory. Kathy Bates est une actrice incroyable, mais même ses deux décennies d’expérience ne parviennent pas à repêcher les relations factices des personnages, les dialogues mièvres et le manque général d’énergie qui sévit sur le plateau. Le conflit central, entre la vision capitaliste de Travis et la philosophie peace and love de sa mère, est tellement inconsistant qu’on se demande vraiment comment il pourra soutenir l’intrigue sur plusieurs saisons. Quant à l’humour, il patauge dans un marécage d’influence, entre répliques à tendance « woke » qui se veulent au courant des tensions raciales et sociales aux States (mais qui, soyons francs, tombe à côté de la plaque neuf fois sur dix), et plaisanteries lourdasses à vous coller une indigestion. Une série qu’on vous déconseille vivement donc, et à laquelle, au risque de paraître balourd, on préférera largement Weeds.

Crédits : Netflix

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s