Evénements/Festivals

Nos 5 coups de coeur du Festival de la Rochelle 2017

Le Festival de la Rochelle 2017, 19ème édition du nom s’est achevée samedi soir et c’était un excellent cru dont la diversité est extrêmement bien représentée au sein du palmarès du Jury présidé par Sylvie Testud. Si la qualité était au rendez-vous on a sélectionné 5 des programmes inédits à ce jour et qui nous ont le plus touchés lors de cette édition afin de vous les présenter avant qu’ils n’arrivent prochainement (ou pas) sur vos écrans.

Mention Particulière (TF1)

SYNOPSIS: Laura, 21 ans, a décidé de passer son bac comme n’importe quelle jeunes filles de son âge ; sauf que Laura n’est pas tout à fait comme les autres. Trisomique, elle doit braver les difficultés, les doutes de son entourage et le regard parfois cruel des autres ; épreuve après épreuve, entre émotion et comédie, Laura se bat pied à pied pour arracher une chance qu’on voudrait lui refuser et vivre la vie qu’elle s’est choisie.

Sur le papier, un sujet casse-gueule dont le traitement questionnait et une certaine appréhension avant de découvrir si Mention Particulière allait savoir éviter le pathos. A l’arrivée, la surprise totale. Drôle et émouvant, débordant d’humanité, d’une justesse infinie tant dans la gestion des émotions que dans l’interprétation, Mention Particulière ne tombe jamais dans les travers de la télé-réalité ou des manipulations tire-larmes. D’une sincérité totale, porté par une réalisation efficace, une BO enlevée et des dialogues percutants, Mention Particulière est surtout doté d’une distribution étincelante. Hélène De Fougerolles et Bruno Salomone sont magnifiques en parents touchants et débordés, Maïra Schmitt dont c’est le premier rôle est d’un naturel, d’un charme et d’un abattage impressionnants et Marie Dal Zotto emporte tout sur son passage transportée par sa force comique et dramatique qui lui permettent d’être un joyau de comédienne.

La Forêt (France 3)

SYNOPSIS: À Montfaucon, petit village paisible des Ardennes, tout a basculé depuis que Jennifer, une ado du village, a été retrouvée morte dans la forêt. Le lieutenant Musso et le capitaine Decker mènent l’enquête, quand les deux meilleures amies de Jennifer disparaissent à leur tour. Peu à peu, tout le monde soupçonne tout le monde…

Sur le thème archi rebattu de la disparition d’enfant La Forêt qui bénéficie d’une très belle distribution (Samuel Labarthe, Suzanne Clément, Alexia Barlier, Frédéric Diefenthal, Patrick Ridremont, Nicolas Marié…) est une vraie bonne surprise dotée d’une histoire extrêmement bien écrite et qui ménage ses effets. Tendue et efficace, on est happé par l’atmosphère qui se dégage d’une très belle photographie et la mise en scène de Julius Berg, immersive et puissante. Les rebondissements et les fausses pistes nous tiennent en haleine et ce thriller sombre nous embarque de bout en bout. Comme quoi une facture en apparence classique et une thématique souvent traitée peuvent receler une profondeur et une justesse inattendues.

 

Les Bracelets Rouges (TF1)

SYNOPSIS: Dans cette série dramatique, tirée de l’histoire vraie d’Albert Espinosa, les jeunes patients sont les héros.  Malgré leurs maladies qu’ils combattent chaque jour, ils ont décidé de garder espoir en la vie, l’amitié et l’amour et de se construire un quotidien.

Les destins croisés de cinq jeune patients atteints de maladie grave. Drôle et bouleversant à la fois, on pouvait craindre là aussi de tomber dans le pathos mais ce n’est jamais le cas grâce à une gestion parfaite de l’émotion et l’insertion d’une énergie et d’un humour qui contrebalancent sans cesse la tentation de tomber dans la facilité. Hymne à la vie alternant les moments d’espoirs et de désillusions la série est portée par cinq jeunes comédiens remarquables (Audran Cattin, Tom Rivoire, Esther Valding, Louna Espinoza, Azize Diabète) qui en sont les vraies vedettes. Intelligemment, toutes les personnalités reconnues qui sont de l’aventure dans les rôles des soignants et des parents, apparaissent en retrait mais n’en sont pas moins impliqués émotionnellement. Michaël Youn, Pascal Elbé, Natacha Régnier, Christiana Reali, Camille Lou, Mathieu Madenian, Lionel Abelanski, Cécile Rebboah, Jean-François Carrey … sont tous formidables d’humanité. Adaptée d’une série espagnole (Polseres Vermelles) d’après l’histoire d’Albert Espinosa, qui a aussi eu droit à son format américain (Red Band Society), Les Bracelets Rouges que le réalisateur Nicolas Cuche et la scénariste Marie Roussin emmènent très, très haut est une formidable réussite qui prouve que l’audace de TF1 n’est pas vaine.

Ramdam (Sans diffuseur)

SYNOPSIS: Mont-de-Marsan, petite ville tranquille des Landes, ses terrains de rugby, son foie gras arrosé d’Armagnac… et sa mosquée. Une mosquée au cœur d’une cité populaire dont Amine, l’Imam du quartier et parisien d’origine, s’occupe du mieux qu’il peut. Mais entre ses problèmes de couple, des rugbymen qui veulent transformer la mosquée en salle des fêtes pour leur troisième mi-temps et les fidèles plus délirants les uns que les autres, notre Imam regrette parfois la capitale…
LA vraie surprise du Festival ! Une série de 26 minutes sur un sujet très peu traité, hilarante et bien interprété… mais sans diffuseur pour l’instant. Bien qu’un peu tendre et idyllique sur certains des aspects qu’elle dépeint, Ramdam en a sans aucun doute sous le pied, à la fois drôle, sensible et attachante. Primée dans sa catégorie, espérons que cette réussite et le discours empreint de sincérité de son créateur Zangro, inciteront un diffuseur à acheter cette œuvre populaire, énergique et vivifiante où Lyes Salem est juste parfait.

Plan B (Séries +)

SYNOPSIS: Et si c’était possible de faire marche arrière dans le temps pour modi er le cours des événements et changer sa destinée ? Et si une deuxième chance nous était offerte ? Et si c’était possible grâce à Plan B… Le jour où Philippe perd l’amour de sa vie, Evelyne, il découvre une invraisemblable compagnie du nom de Plan B qui offre la possibilité de revenir dans le passé.

Quelle belle surprise que Plan B, finement écrite, impeccablement réalisée, tragi-comédie prenante et saisissante au premier épisode très réussi et prometteur. Extrêmement bien rythmée, la série nous entraine sur des territoires intimes parfaitement dépeints. Si le concept n’est pas révolutionnaire (on pense à Code Quantum notamment sauf que le personnage principal influe sur sa propre vie), le comédien principal Louis Morissette est plein de subtilité et nous émeut par sa vérité et sa sensibilité. La série semble se muer peu à peu en drame à la vision d’un bout à bout d’images des 5 autres épisodes qui composent la saison 1 (une seconde est en écriture et la série sera une anthologie) et on a hâte de vérifier notre superbe première impression devant ce Plan B auquel on donnerait plutôt un A.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s