Critiques Cinéma

MOI MOCHE ET MÉCHANT 3 (Critique)

SYNOPSIS: Alors que Gru, totalement déprimé par sa mise à pied, tente de trouver une nouvelle voie, un mystérieux individu se présente pour l’informer du décès de son père. Dans la foulée, il lui annonce l’existence d’un frère jumeau prénommé Dru qui a exprimé le désir d’une rencontre. Ébranlé par la nouvelle, Gru interroge sa mère qui avoue son secret: après avoir donné naissance à des jumeaux, elle a divorcé en faisant la promesse à son ex-mari de disparaître totalement de sa vie en échange d’un des enfants. Tout en précisant, en substance, qu’elle n’a pas eu son mot à dire et que Gru n’est somme toute qu’un second choix. Si Gru, tout d’abord enthousiasmé à l’idée d’avoir un frère, se rend avec Lucy et les filles dans son île natale, Freedonia, pour rencontrer son jumeau, il déchante vite quand il découvre que Dru est nettement supérieur à lui, et ce en tout point. Là où Gru est un misanthrope aussi dépourvu d’emploi que de cheveux, Dru arbore une masse capillaire impressionnante, un charisme naturel et une fortune colossale héritée de son père et de son élevage de cochons. Gru est rapidement miné par un sentiment d’infériorité, quand Dru lui révèle sa faille: leur père n’a jamais vu en lui l’étoffe d’un méchant, et de ce fait ne l’a pas formé dans cette direction qui est pourtant la marque de fabrique de la famille. Avec son aide, ils pourraient à eux deux perpétuer la tradition familiale. Gru se sent alors investi d’un rôle de «grand frère» et lui livre les secrets de l’utilisation des gadgets ultra-sophistiqués de leur père avec l’intention d’en profiter pour mettre hors d’état de nuire l’insaisissable Balthazar Bratt. Mais cette alliance se voit sérieusement menacée par un cas aggravé de rivalité gémellaire qui va vite les dépasser et les handicaper face à un ennemi à l’envergure encore inégalée.

Gru et ses minions sont de retours, pour un troisième épisode de cette franchise qui a également produit le film Les Minions  et surfe sur une notoriété et des bénéfices colossaux. Les Minions avait montré que rien n’arrêterait le succès des petits monstres jaunes, pas même la médiocrité, qu’en est-il de la série d’origine et de Gru ? Ce troisième opus part dans tous les sens. Chaque personnage vit une aventure différente ou possède son propre petit arc, Gru et son frère, Lucy, chacune des trois filles séparément et les minions et évidemment celle du méchant, Balthazar Bratt. Certaines de ces histoires sont particulièrement dispensables, notamment celle de la plus grande des filles, teintée d’humour crasse et vaguement raciste qui n’apporte absolument rien à l’histoire. Les minions vivent quant à eux une aventure complètement à part rappelant fortement le début du film qui leur était consacré.

Le personnage le plus intéressant du film est Bratt, éternel ado complexé, ringard et vivant dans sa bulle, critique de la starisation et du merchandising facile, d’autant plus étonnant qu’il s’agit d’un film avec les minions, exemple ultime de la déferlante du marketing à outrance. Le film semble se moquer de cela tout en l’assumant, notamment par les affiches pour le film Onions présentes partout dans les scènes se déroulant à Hollywood, ce qui donne un effet étrange, on ne sait pas vraiment si tout cela est conscient, si c’est une révolte de quelques-uns ou si tout n’est qu’une blague. La volonté de Lucy de devenir une mère pour les petites fonctionne également très bien et ajoute un côté touchant à certaines scènes.

Le long-métrage ne marquera pas l’histoire de l’animation ni par sa technique, son graphisme, son innovation ou son scénario, mais reste un agréable moment de divertissement avec beaucoup d’idées, certaines très bonnes (les minions en prison) d’autres beaucoup moins (la fête de village menant à ce pathétique arc de Margo). La VF est très inégale, Gad Elmaleh et Arié Elmaleh s’en sortent bien, Audrey Lamy dans le rôle de Lucy est excellente, par contre les prestations des trois filles sont très en dessous de la VO et font tomber à plat la plupart de leurs scènes, particulièrement pour la plus petite, Edith dont toutes les scènes en VF se plantent.

Titre Original: DESPICABLE ME 3

Réalisé par: Pierre Coffin, Kyle Balda, Eric Guillon

Casting: Steve Carell, Kristen Wiig, Trey Parker,

Gad Elmaleh, Audrey Lamy, David Marsais…

Genre: Animation, Aventure, Comédie

Sortie le: 5  juillet 2017

Distribué par: Universal Pictures International France

BIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s