Critiques Cinéma

LE CHRIST AVEUGLE (Critique)

SYNOPSIS : Chili. Michael, jeune mécanicien, est convaincu d’avoir eu une révélation divine. Lorsqu’il apprend l’accident d’un ami d’enfance, il entame un pèlerinage pour aller à son chevet accomplir un miracle. Les villageois l’érigent alors en nouveau Christ capable de soulager leur pénible vie dans le désert.

Le Christ Aveugle est un film du réalisateur chilien Christopher Murray se déroulant au Chili dans la Pampa del Tamarugal, une partie du désert d’Atacama, dans le nord du pays. Cette région a subi le désastre de la désindustrialisation et compte de nombreuses villes fantômes et usines abandonnées, la population s’y trouve dans une situation particulièrement précaire. C’est au milieu de toute cette pauvreté et désenchantement que se déroule l’histoire de Michael, persuadé depuis l’enfance que Dieu s’adresse a lui, et qui décide d’entamer un périple à travers la pampa désertique pour tenter de réaliser un miracle. Il veut soigner Mauricio, son ami d’enfance, blessé dans un accident de mine. Le Christ Aveugle retrace en les adaptant de nombreux thèmes christiques dans une sorte de Gloubi-boulga théiste. Le film est une fable hallucinée et mystique, mais au contraire du classique voyage initiatique, il s’agit ici d’un voyage d’initié. Michael perçoit des choses que nous ne sentons ni ne voyons. Entraîné par une foi sans faille, il avance en pénitent et transforme le monde autour de lui plutôt que le contraire. Il vient en se prenant pour un prophète, considéré par les autres comme un fou et s’en retourne considéré par les autres comme un prophète, pensant lui-même qu’il n’est qu’un fou. Persuade d’avoir échoué, il a cependant changé la vie de tous. Il apporte de l’amour, de la foi, un aspect spirituel dans une région et dans des vies désertes et désertées. Le film est animé par la foi, comme une faible lumière au cœur de tout ce désespoir, que Michael permet de faire survivre, qui permet à chacune de ses rencontres de vivre, d’endurer.

Christopher Murray a choisi de n’engager qu’un seul « vrai » acteur en la personne de Michael Silva, préférant caster des habitants de la région dans laquelle le film est tourné pour tous les autres rôles. Le fait que seul Michael soit interprété par un acteur de métier renforce la puissance émotionnelle du film, dans lequel plusieurs personnages (notamment le gardien de l’église ancien sicario et le mineur estropié) racontent leur véritable histoire.

Si le film est entouré de mystique, la réalisation et l’image se cadrent sur le réel, lumière naturelle, vrais lieux, vrais gens, ancrant la pellicule dans la réalité, presque le documentaire si ces scènes n’étaient pas si pleines de poésie, d’une lente mélancolie et de cette attente constante qui suit Michael. Contemplatif, lent mais jamais ennuyeux, laissant constamment planer le mystère sur la signification de ses scènes, Le Christ Aveugle réussit cependant à être complexe et peu évident sans être hermétique, tout comme semble être la croyance de Michael. Il en reste une poésie touchante et mélancolique, ode a la fois triste et pleine d’espérance à cette région oubliée d’un monde qui l’a créée.

Titre Original: EL CRISTO CIEGO

Réalisé par: Christopher Murray

Casting : Michael Silva, Bastian Inostroza, Ana Maria Henriquez …

Genre: Drame

Date de sortie : 10 mai 2017

Distribué par: Jour2fête

EXCELLENT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s