Critiques Cinéma

LA GRANDE COURSE AU FROMAGE (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

la-grande-course-au-fromage-affiche-cliff-and-co

SYNOPSIS : Solan veut participer à la grande course au Fromage qui opposera son village au village voisin et ainsi montrer à tous qu’il est un vrai champion. En secret, il parie même la maison qu’il partage avec Féodor l’inventeur génial et Ludvig le Hérisson timide. Solan et ses amis vont vite découvrir qu’ils auront à affronter de nombreux obstacles et adversaires de taille lors de cette grande aventure ! Pour remporter la course et sauver leur maison, ils vont braver montagnes, lacs gelés et précipices avec un fromage géant.

La Grande Course au Fromage est le deuxième film dû à la même équipe et qui est adapté de l’œuvre de l’auteur et illustrateur norvégien Kjell Aukrust, décédé en 2002. Après De la neige pour Noël, sorti en 2014, Rasmus A. Sivertsen reprend les mêmes personnages, les mêmes décors et marionnettes et réalise une deuxième histoire de Solan, Ludvig et Féodor en stop-motion. La troisième est déjà en production. Ces personnages font partie de la culture norvégienne comme Astérix chez nous. Le plus grand succès du cinéma norvégien reste toujours à priori Flåklypa Grand Prix, film en stop-motion de 1975 qui mettait déjà en scène… Solan, Ludvig et Féodor. Avec 5,5 millions de tickets vendus c’est une performance incroyable pour un pays qui ne compte que 5 millions d’habitants et dont le cinéma s’exporte très peu. Avec un million d’entrées en Norvège, De la Neige pour Noël a confirmé que l’œuvre de Kjell Aukrust est toujours bien présente dans l’imagerie populaire.

la-grande-course-au-fromage-1-cliff-and-co
Depuis la fin des années 70 la stop-motion avait plus ou moins disparu du paysage cinématographique norvégien, il a donc fallu remonter des équipes techniques partant de presque rien avec l’effort du studio Qvisten et du réalisateur Rasmus A. Sivertsen. Après 20 ans d’existence, ils sortent enfin des films d’animation qui, s’ils ne sont pas encore au niveau des références Wallace et Gromit, sont impressionnantes pour leur petit budget (estimé à 4 millions d’euros contre un peu moins de 30 millions pour le dernier long de Wallace et Gromit). La Grande Course au Fromage est un film « d’aventure », se moquant des rivalités, des jalousies et des ambitions mesquines des protagonistes de cette course. Ils découvriront évidemment à leurs dépens que d’autres valeurs sont bien plus importantes et que la solidarité l’emporte. Les personnages sont aussi attachants que dans le premier volet, à l’exception de Solan, qui se comporte bien plus comme un gamin irresponsable et égoïste que comme le fanfaron de De la Neige pour Noël. Ce changement assez net de caractère ne serait pas gênant si il était condamné par la morale du film, hélas Solan semble passer à travers les gouttes à chaque fois, bien qu’il soit imprudent, irresponsable et semble même souvent peu impliqué dans une situation qu’il a pourtant lui-même provoquée.

la-grande-course-au-fromage-2-cliff-and-co
Kjell Aukrust a toujours écrit pour les enfants mais avec des messages adressés aux adultes, ici cela se ressent moins. Encore une fois dans le premier épisode les problématiques des enjeux personnels, de l’égoïsme et de la tricherie étaient présents mais de façon bien plus adulte. Les enjeux sont ici bien moins importants pour les personnages et nous engagent moins en tant que spectateur. Le robot-journaliste n’est par exemple plus qu’un sidekick rigolo dans le deuxième épisode alors qu’il était un symbole bien plus fort dans le précédent. Les personnages agissent d’ailleurs comme si le premier épisode n’avait pas eu lieu, comme deux histoires totalement indépendantes, ce qui ne pose pas de problème si vous n’avez pas vu le premier mais est assez étrange quand on visionne les deux à la suite. Ce deuxième épisode est donc bien plus léger, plus abouti techniquement et avec des personnages toujours aussi attachants, cependant il manque un peu de profondeur pour un public adulte et s’adresse bien plus aux enfants. Le travail d’animation est excellent et rend bien la matière, les personnages parviennent à être expressifs, le tout est remarquablement bien fait et pèche peut-être seulement par son scénario un peu léger.

la-grande-course-au-fromage-affiche-cliff-and-co

Titre Original: HERFRA TIL FLAKLYPA

Réalisé par: Rasmus A. Sivertsen

Casting : Michel Hinderijkx, Philippe Allard, Pascal Racan,

Philippe Resimont, Olivier Cuvellier, Patrick Descamps  …

Genre: Animation, Comédie

Sortie le: 09 novembre 2016

Distribué par: KMBO

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s