Critiques Cinéma

JUILLET AOÛT (Critique)

3 STARS BIEN

juillet août affiche cliff and co

SYNOPSIS: C’est l’été. Les familles migrent et se recomposent.
Laura, 14 ans, et Joséphine, 18 ans, partent en juillet avec leur mère dans le Sud, puis en août chez leur père en Bretagne.
La cohabitation entre ados et adultes ne manque ni de tendresse, souvent non-dite, ni d’exaspération, parfois bruyante…
Car les filles ont leurs secrets, qui n’ont pas grand-chose à envier aux problèmes de leurs parents et de leurs beaux-parents.
C’est l’été de tous les dangers ? Pas tout à fait. Quoique. 

Un an après avoir conté la trajectoire d’un skinhead dans le bouillonnant Un FrançaisAlban Lenoir était d’une justesse et d’une intensité inouïe, Diastème revient avec un film avec lequel on ne l’attendait pas forcément. Un film à l’apparence douce et sensible loin de la trajectoire tourmentée et tumultueuse de son opus précédent, un film qui sent bon les vacances, mais qui finalement cache plutôt bien son jeu et est peut-être moins sage qu’il n’y paraît. D’ailleurs Juillet Août débute sur la démarche assurée d’une très jeune fille chaussée de Doc Martens, qui après avoir mis le feu à une boite aux lettres arpente résolument le trottoir. Un début en trompe l’œil car très vite cet aspect gentiment abrasif est gommé, sans pour autant que cela ne soit préjudiciable au film qui se suit avec un grand plaisir. Juillet Août c’est le genre de film dans lequel on se sent bien, où l’identification joue son rôle à fond et qui véhicule des valeurs morales et familiales qui sont de plus en plus négligées, sans doute parce que le contraste est plus coté en ce moment que la valorisation d’éléments positifs. Mais tout cela est fait sans être pontifiant, réac ou volontairement bisounours. Cette jeune fille et sa grande sœur, nous allons les suivre durant leurs vacances, d’abord avec leur mère (Pascale Arbillot, touchante) et leur beau-père, Patrick Chesnais (très bon en bougon au grand cœur), puis avec leur père (Thierry Godard excellent comme toujours). Bien rythmée, joliment filmée, cette comédie douce-amère se regarde plaisamment. Sans rien révolutionner le récit parle des premiers émois pour la plus jeune et des premières vraies relations amoureuses pour la plus âgée des deux sœurs et ça dégage une belle sensibilité et une atmosphère bien agréable.

juillet aout 1 CLIFF AND CO

En passant du soleil de la Côte d’Azur au climat contrasté breton, la photo restitue parfaitement deux moments d’un été d’une famille recomposée dans laquelle le public ne devrait pas avoir de mal à se retrouver. Avec ces deux sœurs, pivot du film et à la périphérie, les parents confrontés à d’autres types de difficultés, Juillet Août a une belle galerie de personnages à sa disposition. Seulement alors que tout roule et que le film suit son rythme de croisière, le scénario a la mauvaise idée de bifurquer vers une pseudo intrigue policière autour d’un vol de bijoux. Un ressort dramatique lourdingue, déjà vu et qui parasite inutilement la belle continuité d’une histoire plaisante et souriante. Du coup la dernière partie du film est plutôt décevante par rapport au capital sympathie qui se dégageait de l’ensemble. Fort heureusement la dynamique du film s’en remet grâce à l’énergie revigorante de ses deux jeunes comédiennes: Luna Lou d’une fraicheur et d’un naturel à toute épreuve est formidable et la splendide Alma Jodorowsky (vue dans la série La vie devant elles, tout comme la géniale Stéphane Caillard présente ici également) possède un véritable tempérament de feu qui se vérifie encore aujourd’hui. Au final, ce film de vacances, frais et agréable, rythmé par de très chouettes mélodies d’Alex Beaupain est un avant goût très plaisant d’une saison qui n’en finit pas de se faire désirer.

juillet août affiche cliff and co

Titre Original: JUILLET AOÛT

Réalisé par: Diastème

Casting : Luna Lou, Alma Jodorowsky, Pascale Arbillot,

Patrick Chesnais, Thierry Godard, Stéphane Caillard…

Genre: Comédie dramatique

Sortie le: 13 juillet 2016

Distribué par: Diaphana Distribution

3 STARS BIENBIEN

 

 

Advertisements

1 réponse »

  1. Très plaisant en effet. J’ai apprécié pour les mêmes raisons que toi, et été déçue tout pareil par l’intrigue policière qui s’invite comme un cheveu sur la soupe. Les interprètes sont fabuleux, le rythme estival, le ton doux-amer… Pas mémorable, mais très plaisant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s