Critiques Cinéma

LE MONDE DE DORY (Critique)

3 STARS BIEN

le monde de dory affiche

SYNOPSIS: Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique, retrouve ses amis Nemo et Marin. Tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ? 

Inutile de le cacher, lorsque l’on a appris que 13 ans après Le Monde de Nemo, Andrew Stanton allait lui donner une suite, nous n’avons pas sauté au plafond d’excitation. L’excellence du premier film devenu depuis un classique parmi les classiques laissait peu de place au doute et rien ne semblait accréditer qu’une suite puisse être à tout le moins égale, si ce n’est supérieure. C’est donc un brin circonspect que l’on a découvert Le Monde de Dory avec des à priori pas très positifs et une inquiétude légitime de subir une nouvelle mouture de l’ordre d’un Cars 2, de sinistre mémoire et ce même si des contres exemples de suites extrêmement réussies existent évidemment (la trilogie Toy Story en étant l’exemple le plus probant). Et c’est finalement en ne centrant pas son récit sur Nemo, un choix qui a pu décontenancer au départ, qu’Andrew Stanton a pris  la meilleure décision. On se trouve donc avec un projet hybride entre la suite et le spin-off, mais du coup on s’épargne la comparaison stricto-sensu même si il est inévitable de tenter des rapprochements. Et l’on s’évite également un plongeon dans les abîmes marins. Car Marin justement et Nemo, s’ils ont un rôle prépondérant dans le film, ne sont pas au centre de l’histoire qu’a choisie de raconter Andrew Stanton.

Si vous vous souvenez de Dory (elle non), c’était le personnage secondaire du premier film, affublée d’une perte de mémoire immédiate qui lui compliquait bien la vie. Mais sa gentillesse et sa bonne volonté rattrapaient le certain agacement qu’elle pouvait provoquer. Et bien en inversant le postulat du premier film et en faisant de Dory la pièce maitresse de ce second volet, Stanton et les équipes de Pixar  contournent habilement le problème qui se posait à eux. Ils en profitent pour nous offrir quelques flashbacks sur l’enfance de Dory et sur la dimension dramatique de son passé ce qui humanise considérablement le propos en évoquant des problématiques familiales qui ne manqueront pas de toucher parents et enfants. Marin et Nemo viennent donc en en aide à Dory comme cette dernière les avait aider au moment de leur rencontre et ça fonctionne plutôt bien. Dans cette ambiance bon enfant, on est vite à l’aise et on plonge sans retenue une fois qu’on comprend qu’on n’essaye pas de nous resservir la même soupe.

Le Monde de Dory est donc plutôt efficace, certes dénué de l’effet de surprise qui faisait le prix du Monde de Nemo, mais on est dans un film frais et drôle qui n’est pas une simple redite et trouve son ton propre, fait d’un humour peut-être plus important. En terme de mise en scène on sait Andrew Stanton capable du meilleur et il ne déçoit pas, le film en mettant plein les yeux grâce à une fluidité de l’animation et une palette de couleurs du plus bel effet. Si on est en terrain connu dans le monde sous-marin qui n’offre pas de nouveauté fracassante, dès que nos héros sont propulsés en dehors de leur univers, on s’éloigne un peu plus d’une zone de confort dans lequel le film reste peut-être un peu trop longtemps. Certains des nouveaux personnages sont vraiment très drôles (le poulpe et les lions de mer se partageant la Palme de circonstance), l’humour n’est peut-être pas des plus raffinés mais il contentera sans problème un public familial qui n’aime rien tant que se réfugier derrière des valeurs sûres. On est loin du très grand film mais ce serait vraiment faire la fine bouche que de dédaigner cet opus sympathique en diable. Au final ce banc de poissons n’a rien de surgelé! Si la surprise n’est plus là on passe un bon moment dans la quiétude d’un film frais, idéal pour démarrer l’été.

le monde de dory affiche

Titre Original: FINDING DORY

Réalisé par: Andrew Stanton, Angus MacLane

Casting : Céline Monsarrat, Franck Dubosc, Mathilde Seigner,

Philippe Lellouche, Kev Adams, …

Genre: Animation, Comédie

Sortie le: 22 juin 2016

Distribué par: The Walt Disney Company France

3 STARS BIENBIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s