champs-elysées film festival 2016

Focus: A redécouvrir au CEFF 2016 #2

Parmi la sélection de plus de 80 films sélectionnés pour le Champs-Elysées Film Festival, certaines pépites sont à redécouvrir ou à découvrir pour certains, pour la première fois sur grand écran. On s’arrête aujourd’hui sur un mélodrame au casting étincelant signé de la Présidente du Jury, Nicole Garcia.

PLACE VENDÔME de Nicole Garcia (1998)

place vandôme affiche

 

 

 

 

 

 

 

 


SYNOPSIS: A la mort de son mari, le joaillier Vincent Mallivert, Marianne qui a sombré depuis longtemps dans l’alcoolisme, retrouve dans son coffre sept magnifiques diamants. En les examinant, Marianne, qui fut autrefois une courtière active et ambitieuse, retrouve les gestes et les instincts qu’elle avait perdus. Ces pierres, d’autres les cherchent, les convoitent. Malgré les pressions obscures qui se dessinent autour d’elle, Marianne ne lâche pas les diamants, comme si elle sentait que dans leur énigme sa vie se jouait. 

C’est véritablement une œuvre que construit Nicole Garcia depuis ses débuts de réalisatrice en 1990 avec Un week-end sur deux où elle dirigeait Nathalie Baye. Une œuvre qui s’ingénie à disséquer la complexité des rapports humains au travers de films profonds et souvent graves. Un cinéma où la place des comédiens est primordiale et où les acteurs se livrent totalement. Que ce soit le trio Giraudeau-Lanvin-Barr dans Le Fils préféré à Daniel Auteuil dans L’Adversaire, de Benoît Poolevoerde dans Selon Charlie à Jean Dujardin dans Un balcon sur la mer, la réalisatrice a offert de très beaux rôles à des acteurs renommés. Les actrices ont été gâtées dans une moindre mesure elles aussi. Nathalie Baye dans Un Week-end sur deux et Catherine Deneuve dans ce beau et rutilant Place Vandôme. D’apparence seulement nous sommes dans un polar tortueux dans le milieu hautement romanesque de la joaillerie parisienne où les escrocs en costards cravates tentent d’escroquer d’autres hommes d’affaires de haut rang entre les alcôves des palaces et les bijouteries de luxe. Mais ce récit n’est qu’un écran de fumée pour mettre à jour une trahison amoureuse que le personnage de Deneuve n’a jamais pu surmonter et c’est à cet aspect que la réalisatrice s’intéresse surtout. Intrigue implacable et rondement menée (co-écrite avec Jacques Fieschi, scénariste des derniers films de Sautet notamment), le film est passionnant quand il nous promène dans ce milieu opaque et feutré et sachant brouiller les pistes pour mieux nous perdre. Autour d’une Deneuve stratosphérique, géniale pour jouer sur tous les registres avec classe et intensité, Emmanuelle Seigner est le miroir dans lequel elle se replonge dans son passé tandis que Jacques Dutronc, Jean-Pierre Bacri et Bernard Fresson ont pour elle les yeux d’un amour qui revêt des aspects différents. Ils constituent tous les différentes facettes de ce diamant envoûtant aux multiples éclats.

Place Vandôme est à redécouvrir au Champs-Elysées Film Festival après la Masterclass de Nicole Garcia le 11 juin 2016

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s