Tip/Top

LES TOPS DE LA RÉDACTION : TOP 10 Thrillers – Polars – Films noirs

Dans cette nouvelle rubrique, régulièrement, la rédaction des Chroniques de Cliffhanger & Co se réunit pour dévoiler ses tops 10 sur des thématiques diverses et variées. Pour cette première, nous avons visé large en choisissant de vous faire part de nos goûts en matière de thrillers, polars et films noirs. Très voire trop difficile de devoir écarter certains titres incontournables pour les uns tandis que d’autres n’auraient jamais fait les mêmes choix. Évidemment la perception est différente selon les rédacteurs et nos goûts, forcément subjectifs, ne reflètent qu’une vision parcellaire et personnelle. L’exercice du classement est souvent l’occasion de confrontations enflammées entre cinéphiles. Entre les pour et les contre, les absences inexcusables, les oublis ou le choix de certains titres qui feront hurler les puristes, chacun a son avis, souvent bien tranché… Voici les nôtres. Vos commentaires pondérés et vos propres choix sont évidemment les bienvenus en commentaire.

Le top 10 de Robin Fender

1 Zodiac de David Fincher

zodiac_ver2

Parce que c’est un thriller qui rend fou, qui questionne, bouleverse, et change la donne.

2 Heat de Michael Mann

heat

Parce que Michael Mann sait filmer les fusillades comme personne

3 Seven de David Fincher

seven_ver1

Parce que Fincher réalise un travail d’orfèvre pour créer une ambiance singulière et poisseuse

4 Les Affranchis de Martin Scorsese

goodfellas

Parce que c’est la référence ultime en termes de films mafieux

5 Serpico de Sidney Lumet

serpico

Parce qu’Al Pacino livre là sa performance la plus habitée de sa carrière

6 Oldboy de Park Chan-wook

oldboy

Parce que Park Chan-wook maîtrise son sujet de A à Z et fait preuve d’une ambition folle

7 Memories of Murder de Bong Joon-ho

memories-of-murder-2003

Parce que Bong Joon-Ho réalise un polar sec, sombre et poignant

8 French Connection de William Friedkin

french_connection

Parce que l’immense William Friedkin a révolutionné l’histoire des courses-poursuites au cinéma avec ce film

9 Fargo de Joël et Ethan Coen

fargo

Parce que l’écriture millimétrique des Coen bros et la beauté des paysages filmés nous emportent complètement

10 The Raid 2 de Gareth Evans

raid_two_berandal_ver2

Parce que Evans filme des bastons vraiment impressionnantes et uniques.

Le top 10 de Rehouven Street

1 Collateral de Michael Mann

collateral_ver3

Les décors nocturnes de L.A, Foxx en taxi driver fuyant ses rêves, Cruise en coyote errant. Une atmosphère électrique et mélancolique unique dans le genre.

2 Seven de David Fincher

seven_ver2

On a beau savoir ce qu’il y a dans la boîte, on reste happé par ce voyage haletant au fin fond de la psyché humaine.

3 Psychose d’Alfred Hitchcock

psycho

Parce que plus de 50 ans après, on n’a toujours pas fini de s’interpeller devant cette scène de douche.

4 Fight Club de David Fincher

fight_club_ver4

Œuvre puissante et subversive sur la brutalité du réel et la société de consommation, Fight Club démonte en un clin d’œil toute l’idée qu’on se fait du cinéma.

5 Le silence des agneaux de Jonathan Demme

silence_of_the_lambs_ver1

Pour le regard impénétrable et la diction effrayante d’Anthony Hopkins, alias l’un des bad-guys les plus réussis du cinéma.

6 L’impasse de Brian de Palma

carlitos_way

Pour la réflexion sur le passé et la rédemption, cette mise en scène minutée et cette classe qui se dégage d’Al Pacino. Et bien sûr pour le fameux « Benny Blanco from the Bronx !».

7 The Game de David Fincher 

game

Le jeu interminable de David Fincher : semer le doute et la paranoïa même quand l’on connaît le fin mot de l’histoire.

8 Shutter Island de Martin Scorsese

shutter_island

A double lecture, un magistral thriller sur la folie qui exploite avec brio les capacités de jeu de DiCaprio.

9 Old Boy de Park-Chan Wook

oldboy_ver2

Revenge-movie noir, tragique et tortueux jusqu’à la dernière seconde, Old-Boy contient probablement la séquence de combat la plus mémorable.

10 Sin City de Robert Rodriguez et Frank Miller 

sin_city_ver9

Via une esthétique graphique folle et un casting irréprochable, Sin City démontre tout le potentiel du numérique en terme de story-telling.

Le top 10 de Joël Crest

1 Dead again de Kenneth Branagh
dead_again
On oublie trop souvent que Kenneth Branagh a commencé sa filmographie par un coup de maître : le film noir d’une vengeance qui traverse le temps. Du meurtre vu sous l’angle de la réincarnation. A découvrir d’urgence !
 2 Frenzy d’Alfred Hitchcock
frenzy
Sir Alfred Hitchcock nous livre en fin de son immense carrière son film le plus malsain : nudité, viol, strangulation. Pas étonnant que De Palma vénère le grand Hitch.
3 Blow Out de Brian De Palma
blow_out
Difficile de choisir dans la filmo de Brian De Palma mais la prestation de John Travolta et le montage du film le propulsent directement dans ce top 10.
4 Memento de Christopher Nolan
memento
Raconté à l’envers, en commençant par le dénouement, cette histoire d’amnésie tient en haleine jusqu’à la révélation apportée par la toute dernière scène : la première, donc !
5. Les diaboliques d’Henri-Georges Clouzot
les diaboliques
C’est un plaisir pour moi de citer dans ce top 10 l’un des plus grands thrillers de tous les temps. D’autant plus que celui-ci est un film français en noir et blanc. Henri-Georges Clouzot n’avait rien à envier à Hitchcock.
 
6 Hitcher de Robert Harmon
hitcher
Parce que ceux qui ont découvert le film en 1986 n’oublieront jamais le regard halluciné de Rutger Hauer. L’autre « hollandais violent ». A ne surtout pas prendre en stop.

7 Gone Girl de David Fincher

 gone_girl_ver3
Décidément, les histoires de faux-semblants font souvent de bons thrillers. Rosamund Pike rejoint la longue liste des femmes fatales du cinéma.
 8 La mort aux trousses d’Alfred Hitchcock
north_by_northwest
Une autre histoire d’innocent accusé à tort, toujours filmée par Alfred Hitchcock. De tous les classiques du maître, celui qui reste inoubliable car parfait.
9 Minority Report de Steven Spielberg
minority_report
Pas souvent le premier film cité dans la filmographie de Steven Spielberg, mais une réussite totale sur le plan du suspense, porté par un scénario (inspiré de Philip K Dick (librement certes, mais ça aide).
10 Stoker de Park Chan-wook
stoker_ver3
L’inquiétante relation entre une jeune femme et son oncle, accessoirement amant de sa mère. Plus tordu, c’est pas simple à trouver !

Le top 10 de Marine Sialelli

1 Les Enchaînés d’Alfred Hitchcock

notorious_ver3

Comme on n’oublie jamais son premier amour, on n’oublie pas son premier Hitchcock. Le maître du suspense distille la tension comme personne et le couple Cary Grant – Ingrid Bergman fait des étincelles.

2 Le Faucon Maltais de John Huston

maltese_falcon

S’il y avait des Jeux Olympiques du film classique, Le Faucon Maltais ferait partie des grands favoris à chaque fois. Femme fatale, l’iconique détective alcoolo, complots à gogo, une mystérieuse statuette… bref, film culte.

3 Le Grand Sommeil de Howard Hawks

big_sleep

Difficile de croire que ce petit bijou de noirceur ait été réalisé par le type qui a fait Les Hommes Préfèrent Les Blondes. Lauren Bacall confirme son talent et Bogart est, comme toujours, parfait.

4 Les Tueurs de Robert Siodmack

lestueurs_772

Premier film de Burt Lancaster et premier rôle sérieux d’Ava Gardner, Les Tueurs est une adaptation plutôt libre d’une nouvelle d’Ernest Hemingway. Du grand art.

5 Ne le dis à personne de Guillaume Canet 

ne le dis à personne

Polar à la française, adapté d’un roman de Harlan Coben. Rondement mené, magnifiquement interprété, haletant, oppressant, voire cauchemardesque par moments. Formidable.

6 Chinatown de Roman Polanski

chinatown

Forget it Jake, it’s Chinatown… need I say more ? On est dans le néo-noir des années 70, dans un film à la morale relative, porté par un Jack Nicholson au sommet de sa forme et une Faye Dunaway plus marmoréenne que jamais.

7 Repulsion de Roman Polanski

Repulsion_(1965_film_poster)

Si la jeunesse de Catherine Deneuve est pour vous synonyme de Les Demoiselles de Rochefort et autres Parapluies de Cherbourg, arrangez-vous pour voir ce film, elle y est exceptionnelle.

8 LA Confidential de Curtis Hanson

la_confidential_ver2

Remarquable sur toute la ligne. Adapté d’un roman de James Ellroy par le réalisateur de 8 Mile et le scénariste de Chevalier, le film nous entraîne dans le monde inquiétant et sinistre des studios de Hollywood dans les années 50.

9 Touchez pas au grisbi de Jacques Becker

Touchez_pas_au_grisbi

Jean Gabin et Lino Ventura s’affrontent pour une poignée de lingots d’or sur les délicieux dialogues d’Albert Simonin, également auteur du roman dont est tiré le film.

10 De battre mon cœur s’est arrêté de Jacques Audiard

DE BATTRE MON COEUR S'EST ARRETE

Sous la direction nerveuse de Jacques Audiard, Romain Duris offre ce qui est sans doute l’une de ses plus belles performances. Rédemption de la violence par la musique.

Le top 10 de Guillaume Gas

1 La nuit du chasseur de Charles Laughton
night_of_the_hunter
Parce que ce film hante à tout jamais tous ceux qui l’ont vu
2 Gone Girl de David Fincher
gone_girl_ver4
Parce qu’on a rarement fait aussi pervers dans le genre
3  L’année du dragon de Michael Cimino
year_of_the_dragon

Parce qu’il représente encore le point culminant du très grand Cimino dans sa réflexion amère sur l’Amérique et sa constitution

4 Old Boy de Park Chan-wook
oldboy_ver3
Parce que nous faire avaler un poulpe pareil réussit autant à écœurer qu’à sidérer
 
5 Passion de Brian de Palma
passion_ver4
Parce que, mine de rien, c’est peut-être ce que De Palma a fait de plus tordu dans sa carrière.
6 Le troisième homme de Carol Reed
third_man_ver3
Parce que l’expressionnisme ne se résume pas à Fritz Lang.
7 Le procès d’Orson Welles
LE PROCES
Parce qu’on finit le film avec un incroyable mal de crâne.
8 Le grand sommeil de Howard Hawks
big_sleep_ver3
Parce que Bogart a la classe et que cette intrigue totalement incompréhensible nous les casse avec classe.
9 Laura d’Otto Preminger
laura
Parce que Gene Tierney… ai-je besoin de développer ?
10 Assurance sur la mort de Billy Wilder
assurance sur la mort
Parce que c’est le film préféré de Woody Allen et que c’est la quintessence du film noir hollywoodien classique.

Le top 10 de Fred Teper

1 Heat de Michael Mann

heat_ver3

Un chef d’œuvre fascinant de bout en bout, tant par sa mise en scène virtuose que par son interprétation exemplaire!Inégalable, indémodable! 

2 Serpico de Sidney Lumet

serpico 2

La corruption dans la police des 70’s, le combat de la justice et de l’intégrité filmé magistralement par Lumet. Pacino au sommet!

3 L’inspecteur Harry de Don Siegel

dirty_harry

Et Harry entra dans la légende en cynique virtuose de la punchline,adepte du 357 Magnum! Ce polar roi doit tout autant à Siegel qu’à Eastwood.

4 La mort aux trousses de Alfred Hitchcock

la mort aux trousses 2

L’un des nombreux chef-d’œuvre du Maître du Suspense. Avec un Cary Grant prodigieux dans les nuances qu’il déploie! Des moments d’anthologie pour un thriller qui non seulement atteint la perfection mais la dépasse!

5 Seven de David Fincher

seven 3

Fincher réussit la conjonction parfaite entre film d’auteur et thriller noir d’encre. Un sommet de cinéma irrespirable, formellement sublime! 

6 Basic instinct de Paul Verhoeven

basic_instinct

Thriller érotique haut de gamme, tendu et démoniaque entre perversité et troubles du désir. Michael Douglas est parfait et Sharon Stone électrise l’écran et explose en femme fatale incandescente.

7 Le silence des agneaux de Jonathan Demme

silence_of_the_lambs_ver2

Tortueux et brillant, stylistiquement élégant, la confrontation entre Jodie Foster, faussement fragile et le mal absolu incarné par le diable Anthony Hopkins reste inoubliable.

8  36 quai des orfèvres de Olivier Marchal

36 quai des orfevres affiche

Sublime polar, romantique, touffu, sombre, une œuvre qui transpire l’amour du cinéma. Olivier Marchal est notre Michael Mann.

9 L’arme fatale de Richard Donner

lethal_weapon

La quintessence du buddy movie avec un Mel Gibson allumé génial et un Danny Glover parfait en papa flic! Drôle et violent, Shane Black dynamite le polar que Donner met en images magistralement.

10 Le dernier samaritain de Tony Scott

last_boy_scout

Shane Black dynamite -encore- le buddy movie avec ce film incroyable qui trône en première place au royaume des vannes badass! Bruce forever!

Le top 10 de Patrice Steibel

1 Heat de Michael Mann
1995-heat-poster2
L’une des grandes méditations de Michael Mann sur la vie urbaine, la masculinité et de l’honneur parmi les hommes des deux côtés de la loi, tout cela emballé dans une épique saga  criminelle. Et le gunfight le plus réaliste jamais filmé.
2 Seven de David Fincher
DN_SE7EN_A2
Sublimant à chaque fois les clichés (le tueur à gimmick, le duo de flics mal assortis) Fincher signe un des films les plus noirs et désespérés tout en imposant une esthétique révolutionnaire.Et cette fin..
3 Usual suspects de Bryan Singer
usual_suspects_ver1
Ce qui commence comme un thriller standard va s’avérer un des puzzles les plus complexes vus à l’écran et une métaphore du pouvoir des histoires et se termine par un des plus grands twists de l’histoire du cinéma.
4 Le silence des agneaux de Jonathan Demme
silence_of_the_lambs_ver3
Jonathan Demme codifie le sous-genre du « film de serial killer », en 20 minutes à l’écran Anthony hopkins fait entrer Hannibal Lecter au panthéon des monstres au même titre qu’un Dracula. Chef-d’œuvre.
 
5 Blow Out de Brian DePalma
blow out 2
DePalma au sommet de son art du suspense.
6 L’Inspecteur Harry de Don Siegel
dirty_harry_ver2
Certes le film marque la naissance d’un des personnages les plus iconiques de l’écran mais c’est avant tout un immense thriller.
7 French Connection de William Friedkin
french_connection_ver2
William Friedkin applique les techniques du documentaire pour donner un aspect urgent et réaliste qui trouve son sommet dans une course poursuite légendaire sous le métro aérien, sans doute la meilleure jamais filmée et révolutionne le film policier aidé par la performance charismatique de Gene Hackman.
8- Marathon Man de John Schlesinger
marathon_man
Il est sans danger de dire que ce film  est aux dentistes ce que Jaws est aux requins. Modèle de thriller paranoïaque ciselé par l’immense scénariste William Goldman il oppose dans un duel au sommet deux écoles de jeu « le method acting » de Dustin Hoffman contre l’école classique incarnée par Sir Laurence Olivier.
9 La mort aux trousses de Alfred Hitchcock
la-mort-aux-trousses
Le plus divertissant de tous les Hitchcock, la matrice de tous les thrillers à grand spectacle qui suivront.
10 Chinatown de Roman Polanski
chinatown_ver3
Roman Polanski fait la synthèse de 30 ans de films noir dans ce film qui est devenu l’égal des classiques qui l’ont inspiré.

Le top 10 de Fabrice Sayag

1 Blow Out de Brian de Palma

blow out 3

S’il ne devait en rester qu’un, ce serait lui. C’est à la fois une condensé de tout ce qui fait le style et le brio de De Palma mais aussi son film le plus déchirant, le plus émouvant, peut-être le plus sincère ; porté vers les sommets par la composition sublime de Pino Donaggio et 3 acteurs dans leur meilleur rôle (John Travolta, Nancy Allen et John Lithgow)

2 Marathon Man de John Schlesinger

marathon man 2

“Is it Safe?” Au-delà de cette scène qui me fait frissonner à chaque fois, des anecdotes célèbres sur les rapports tendus entre Dustin Hoffman et Laurence Olivier, Marathon Man est un film d’une efficacité diabolique qui prend son temps pour tisser une toile dont il est impossible de s’échapper.

3 French Connection de William Friedkin

french_connection_ver3

Cette course poursuite insensée entrée dans la légende du cinéma, le style réaliste quasi documentaire de la mise en scène de Friedkin et l’interprétation fiévreuse de Gene « Popeye » Hackman, flic obsessionnel, raciste, antipathique, traquant sans répit l’élégant et glaçant Fernando « Charnier » Rey : MIND BLOWING

4 Entre le ciel et l’enfer d’Akira Kurosawa

entre le ciel et l'enfer

Aussi noir pour son intrigue que lumineux pour son propos sur la société japonaise. Kurosawa détaille avec autant de soin et d’intelligence les états d’âme du riche homme d’affaires qui perdra tout s’il paye la rançon demandée pour libérer le fils de son chauffeur, l’enquête qui emmènera les policiers dans les bas fonds de Tokyo et les motivations d’un kidnappeur au profil inattendu

5 Serpico de Sidney Lumet

serpico 3

D’une efficacité et d’une intelligence bluffante, il fallait un réalisateur de la trempe de Sidney Lumet pour rendre aussi passionnant et édifiant, ce récit sur le combat de Frank Serpico contre la corruption qui gangrénait la police new yorkaise dans les années 70.

6 Heat de Michael Mann

heat poster

Plus qu’un grand film, un monument sur lequel le poids des années n’a aucune prise. Comme tous les films de Mann, je l’apprécie davantage à chaque nouvelle vision. Si on parle à raison de la maestria de sa mise en scène, c’est la qualité de son écriture, le soin apporté à chaque personnage qui ne cessent de m’émerveiller.

7 Mildred Pierce de Michael Curtiz

mildred pierce

Mélodrame féminin qui endosse les habits du film noir, bénéficiant de tout le savoir- faire technique de la Warner et porté par deux actrices exceptionnelles (Joan Crawford qui reçut l’oscar de la meilleure actrice et Ann Blyth), Mildred Pierce est un chef-d’œuvre incontournable.

8  I Saw the devil de Kim Jee Won

akmareul_boattda

Dans un genre exploré et revisité ad nauséum par le cinema sud coréen, I Saw The Devil est un « Revenge movie » implacable, jouant avec les nerfs de ses personnages et de ses spectateurs. On en sort éblouit par la mise en scène et traumatisé par sa violence, avec une furieuse envie de prendre une douche puis de prendre un chocolat chaud devant un épisode de Dawson.

9 Miami Vice deMichael Mann

miami vice affiche

Que n’aurais-je pensé si au moment de sa sortie, on m’avait dit que 10 ans plus tard, je le mettrais dans ce top … Sa première vision fut une heureuse surprise, la deuxième une confirmation puis vint la révélation. Sous ces gros muscles, cette promesse/crainte d’un film bourrin, se cache un immense film, capable d’offrir des moments de grâce au milieu de morceaux de bravoure qui n’ont pas grand-chose à envier à Heat

10 Un après-midi de chien de Sidney Lumet

un après midi de chien

2 ans à peine après Serpico, la collaboration Sidney Lumet – Al Pacino fait à nouveau des étincelles dans un film aussi juste et précis dans le portrait qu’il dresse de ses personnages qu’efficace dans le suspense qu’il maintient de bout en bout. Mention spéciale à l’immense John « Sal » Cazale et à sa passion pour le Wyoming.

Ce fut un crève coeur de ne pas les citer dans ce top:

Assurance sur la mort (Billy Wilder) et Boulevard du Crépuscule (Billy Wilder)

Le Top 10 de Fred Wildgunslinger

1 Seven de David Fincher

seven 4

Parce qu’il aurait été trop facile de le classer 7e. La maîtrise ultime du suspense par David Fincher et un final renversant.

2 Psychose de Alfred Hitchcock

psycho_ver2

Hitchcock a marqué des générations de cinéphiles grâce à une scène culte et à un twist parfait.

3 Usual suspects de Bryan Singer

usual suspects 2

Parce que tout le monde s’est fait avoir.

4 Funny Games de Michael Haneke

jacquette Funny Games

Haneke a glacé le sang du monde entier avec ce film.

5 The Game de David Fincher

1997-the-game-poster2

Fincher nous retourne le cerveau avec ce thriller bourré de fausses pistes et de bonnes idées.

6 Shutter Island de Martin Scorsese

shutter_island-5

Scorsese s’inspire d’une histoire brillante pour livrer un film époustouflant, emmené par un DiCaprio au sommet de son art.

7 Mulholland drive de David Lynch

69217309_af

Parce qu’on se pose encore des questions près de 20 ans après ce rêve filmé par David Lynch.

8 Les infiltrés de Martin Scorsese

les infiltrés

Le remake qui surpasse l’original, pour un résultat fracassant, aux nombreuses surprises.

9 Basic instinct de Paul Verhoeven

The copyright of this movie poster is held by the holders of the respective property rights.

Verhoeven n’a peut-être pas réalisé un film parfait, mais il aura marqué les esprits avec ce thriller érotique et révélé le talent de Sharon Stone.

10 ex-aequo Identity de James Mangold /Sens unique de Roger Donaldson

IDENTITY

Identity est riche et tortueux et il faut avoir vécu cette expérience au moins une fois.

SENS UNIQUE

Sens Unique (No way out) est un plaisir coupable, efficace en 1987, certes peut-être un peu dépassé aujourd’hui.

Le Top 10 de Stéphanie Gaillard

1 Zodiac de David Fincher

zodiac
Clairement mon Fincher préféré, à ce jour, pour son ambiance, sa reconstitution impressionnante, la retranscription exhaustive de l’enquête , le casting de malade, l’incertitude constante…. Je peux me le repasser inlassablement avec un plaisir toujours intact.

2 Identity de James Mangold

IDENTITY
Le huis-clos le plus sombre que j’ai vu à ce jour, ambiance dark, personnages à cran et relecture diabolique des 10 petits nègres. Passionnant jusqu’au twist final, renversant.

3 Seven de David Fincher

seven_ver2
Il mériterait incontestablement d’être n°1, mais ce classique absolu, sans faute aucune, a heurté un tout petit peu trop ma sensibilité pour que j’ai plaisir à le voir et revoir autant que Zodiac, par exemple. Un monument quoi qu’il en soit.

4 Panic Room de David Fincher

panic room

Parce que huis-clos (encore), Fincher (encore), et Jodie Foster, héroïque. Un thriller implacable.

5 Le Fugitif de Andrew Davis

le fugitif
Harrisson Ford en cavale, ça a marqué le début d’une grande histoire d’amour entre lui et moi. Une traque haletante.

6 L’affaire Pélican de Alan J. Pakula

l'affaire pelican

Journalisme d’investigation, scandale politique, meurtres en série, Denzel Washington et Julia Roberts en duo de choc… What else?

7 La corde d’Alfred Hitchcock

la corde

Un huis-clos (mais elle mate que ça la nana!) vénéneux, véritablement machiavélique, avec une intrigue en forme de diable qui sort de sa boîte… Il était impossible de ne pas citer Hitchcock!

8 Bone Collector de Phillip Noyce

bone collector

Qu’est-ce qu’il a pu me marquer celui-là! Un criminologue paralytique qui coince un sérial killer depuis son lit de malade, c’est hyper fort. Les meurtres, eux, sont hyper glauques.

9 Le crime était presque parfait d’Alfred Hitchcock

le crime était presque parfait

Une machination de haut vol, un thriller théâtral de grande classe, et Hitchcock aux commandes. Que du bonheur!

10 Gothika de Mathieu Kassovitz

Descente aux enfers avec la belle Halle Berry pour cette plongée au cœur de l’horreur d’un asile prétendument au-dessus de tout soupçon. C’est dérangeant à souhait, sans verser dans l’exagération.

Ce sont des morceaux choisis, mais j’aurais pu (voulu) aussi citer Taking Lives, Psychose, Millenium, Prisoners, Ne le dis à personne, The X-Files le film, Le silence des agneaux, Basic, Les Rivières Pourpres

Le Top 10 de Quentin Delahaye

1 Seven de David Fincher

seven 7

Parce que David Fincher impose un chef-d’oeuvre esthétique, à l’ambiance oppressante, au scénario magistral, et porté par un trio d’acteurs au sommet.
2 Ne le dis a personne de Guillaume Canet
ne le dis a personne
Pour son deuxième film seulement en tant que réalisateur, Guillaume Canet frappe très fort, en adaptant avec brio le polar éponyme de Harlan Coben. François Cluzet y est époustouflant
3 Usual suspects de Bryan Singer
usual suspects 3
Doublé pour Kevin Spacey, qui place deux films dans le trio de tête de ce top (pour deux rôles qui lui ont valu chacun un oscar). Usual suspects reste un classique intemporel,  avec son casting brillant, et son scénario génial.
4 The Game de David Fincher
THE GAME
David Fincher encore, qui nous plonge dans un jeu tortueux ultra efficace. L’un des meilleurs rôles de Michael Douglas.
5 Headhunters de Morten Tyldum
headhunters
Parce qu’on oublie trop souvent que les scandinaves sont les rois du thrillers, Headhunters ballade son spectateur sans se soucier de sa santé mentale.
6 Le Silence des Agneaux de Jonathan Demme
THE SILENCE OF THE LAMBS
L’un des films les plus dérangeants de ces 30 dernières années, Le Silence des Agneaux traumatise à sa sortie toute une génération de spectateurs, la faute à un Anthony Hopkins plus que flippant dans son rôle désormais culte d’Hannibal Lecter.
7 Old Boy de Park Chan-wook
old-boy-12781
Dans la catégorie film sans concessions, Old Boy trouve une place de choix : un thriller violent, à la réalisation inventive (la scène de la bagarre au marteau) et nerveuse, un acteur habité, un scénario tortueux.. Grand Prix au Festival de Cannes du Président Tarantino.
8 Blow Out de Brian DePalma
blow out 1
Il fallait bien un De Palma dans un top des thrillers, et c’est bien son classique Blow Out qui reste un modele du genre, où le son joue un rôle tout aussi important que l’image.
9 Chinatown de Roman Polanski
chinatown 4
L’hommage de Polanski au film noir, Chinatown est un film aux niveaux de lectures infinis. Jack Nicholson y est,  forcément, excellent.
10 Gone Girl de David Fincher
gone girl
Troisième Fincher dans ce top, Gone Girl transpose brillamment le livre de Gillian Flynn à l’écran. Ben Affleck, qui se bonifie, en tant qu’acteur, avec le temps, impose tout son charisme d’Americain moyen face à une Rosamund Pike particulièrement inspirée.
Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s