Critiques Cinéma

SPOTLIGHT (Critique)

4 STARS EXCELLENT

spotlight affiche

SYNOPSIS: Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.

A l’arrivée du nouveau rédacteur en chef du Globe, Marty Baron (Liev Schreiber) Walter « Robby » Robinson (Michael Keaton) craint que ce dernier ne veuille démanteler « Spotlight » son équipe de spécialistes de l’investigation – Sacha Pfeiffer (Rachel McAdams), Michael Rezendes (Mark Ruffalo) et Matt Carroll (Brian d’Arcy James) dont les enquêtes nécessitent des mois de travail. Au contraire ce dernier leur suggère de faire suite à un article sur un prêtre local accusé d’avoir abusé de jeunes paroissiens, Un an plus tard, le Globe aura révélé  plus de 70 prêtres pédophiles rien qu’à Boston, ainsi que la corruption systémique qui leur a permis de continuer à agir. Robinson a conscience que dans une ville majoritairement catholique, l’opinion publique est peu encline à entendre ces révélations. L’enquête ébranle même les membres de son équipe tous élevés dans la foi catholique. Mais il sait aussi que le Globe doit prendre ses responsabilités face à cette histoire  qu’elle traite tardivement. Rachel McAdams, Mark Ruffalo, Brian d’Arcy James, Michael Keaton ,John Slattery interprètent les membres de la rédaction du Boston Globe. Bien sur l’ombre tutélaire des Hommes du Président  plane sur Spotlight qui aborde le scandale pédophile comme le  film de Pakula traitait du Watergate. Si le crime et sa dissimulation, les pressions et les menaces, représentent un aspect important des deux films  c’est bien la recherche obstinée de la vérité aussi terrible soit elle qui en est  le cœur. Le réalisateur Tom McCarthy  a choisi  de raconter cette histoire, qui aurait pu verser dans le mélodrame au vu des témoignages terribles des victimes, de manière très sobre, et mis à part une brève scène ou le personnage de Ruffalo craque, il y a peu d’émotion dans Spotlight. La force du film tient à ce que McCarthy se concentre sur  l’enquête des journalistes sans vouloir élargir son propos et tire le meilleur d’une succession de scènes, courtes et efficaces qui donnent un rythme au film malgré sa densité. Spotlight porte un regard sur des professionnels tenants d’un journalisme méticuleux et responsable qui semble en voie d’extinction à l’ère d’internet et des chaines d’info, bien que l’enquête du Globe ait reçu le prix Pulitzer en 2003. On en saura bien peu malgré quelques aperçus de leur vie privée mais cela n’a pas d’importance tant leur métier les définit.
spotlight 1
Il faudrait créer une catégorie du « Meilleur Ensemble Cast » pour rendre justice à l’excellence de sa distribution, le film n’a pas d’acteur principal, et même si quelques performances se détachent -celles de Michael Keaton et Mark Ruffalo – les acteurs jusqu’aux plus petit rôles sont si excellents qu’il n’y a pas de maillon faible dans cette chaîne. Keaton, apporte à Robinson un mélange d’humour et d’autorité , il n’est jamais aussi bon que dans la sobriété, peu d’acteurs parviennent comme lui à faire ressentir les tourments intérieurs de leurs personnages dans un silence ou un regard.  Ruffalo incarne l’archétype du reporter qui ne lâche jamais. Stanley Tucci est -encore une fois – parfait et touchant dans le rôle de l’avocat des victimes et le jeu de Billy Cruddup qui apporte de la nuance dans un rôle d’avocat vedette est également très appréciable. Techniquement le film est sobre mais irréprochable avec un superbe thème musical au piano d’Howard Shore (les films de Cronenberg, Le Seigneur des Anneaux) Conclusion : Par la force de son sujet , la sobriété de sa mise en scène, son montage précis et surtout son casting  d’une justesse incroyable, Spotlight est une réussite totale dans son genre.
spotlight affiche

Titre Original: SPOTLIGHT

Réalisé par: Tom McCarthy

Casting : Michael Keaton, Mark Ruffalo, Liev Schreiber,

Rachel McAdams, John Slattery, Brian D’Arcy James …

Genre: Drame, Thriller

Sortie le: 27 janvier 2016

Distribué par: Warner Bros.France

4-stars-excellentEXCELLENT

Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s