Critiques Cinéma

LE NOUVEAU (Critique)

3 STARS BIEN

le nouveau affiche 2

SYNOPSIS: La première semaine de Benoit dans son nouveau collège ne se passe pas comme il l’aurait espéré. Il est malmené par la bande de Charles, des garçons populaires, et les seuls élèves à l’accueillir avec bienveillance sont des « ringards ».
Heureusement, il y a Johanna, jolie suédoise avec qui Benoit se lie d’amitié et tombe sous le charme. Hélas, celle-ci s’éloigne peu à peu pour intégrer la bande de Charles. Sur les conseils de son oncle, Benoit organise une soirée et invite toute sa classe. L’occasion de devenir populaire et de retrouver Johanna.

Porté par une grosse promotion et un bouche à oreille plutôt positif, Le nouveau s’affiche comme un teen movie, genre pas si souvent exploité en France. L’affiche nous montre 5 collégiens aux grands sourires et effectivement on ne verra qu’eux pendant tout le film. Le réalisateur voulait raconter une part de son enfance, et c’est d’ailleurs ce qui explique la présence de Max Boublil au générique. En effet les deux hommes étaient des amis de collège et c’est un peu leur histoire qui nous est raconté. Enfin d’histoire il n’y en a pas trop puisque l’on assiste plus à  des tranches de vies. Tout le film est raconté du point de vue de Benoît et l’on suit ses tentatives de socialisation, ses amours et ses peines. Il nous permet de découvrir une petite galerie de personnages secondaires, plutôt classiques comme le looser, le barré, le frimeur, etc… Rudi Rosenberg a choisi de ne pas montrer d’adultes dans son film. Les profs sont à peine présents et n’interagissent que rarement avec les élèves. On évolue donc parmi ces jeunes avec leurs langages, leurs codes, leurs problèmes et leurs délires. Et il faut reconnaitre que le casting est absolument surprenant et épatant. Tous sont plus vrais que nature et nous font rire avec leur candeur qui se teinte de faux semblants dans ces années ou les relations sociales sont si compliquées à gérer.

le nouveau 1

Le film est volontairement assez flou dans sa temporalité, seules quelques allusions aux réseaux sociaux nous prouvant que cela se passe aujourd’hui, sans doute afin que l’histoire d’amitié paraisse universelle, sauf que du coup il en vient à manquer de personnalité. Impossible à qualifier socialement et à la fois très parisien, Le Nouveau souffre du défaut de ces films de trentenaire, qui en voulant que leurs récits parlent à tous, en viennent à le coincer dans une espèce de bulle qui les tiendrait éloignés à la fois d’une certaine réalité, où la mixité raciale et les vrais problèmes s’estompent sous un vernis qui reste trop lisse. Le film ne se sert malheureusement pas de cette identité locale dont il aurait pu jouer à son avantage. Little Manhattan  de Mark Levin sorti en 2006 traitait d’un sujet un peu similaire mais son héros était profondément lié à son quartier et cela donnait au film une authenticité supplémentaire. Lors d’une soirée dans Le Nouveau, des parisiens du collège de Benoît lui parle d’une boite de nuit «dans le 6» (le 6ème arrondissement) et l’expression laisse le jeune garçon perplexe alors qu’en exploitant cette veine de la découverte d’un univers différent du sien, le film aurait probablement gagné en épaisseur et en identité.

LE NOUVEAU 2

De la même manière les lieux sont filmés de manière extrêmement simpliste et cela ne permet pas au spectateur de s’immerger dans un univers visuel qui aurait pu conférer plus de cachet à cette histoire. En choisissant de conter des tranches de vies, le film manque aussi d’une vraie construction narrative et l’histoire d’amour de Benoît pour une jeune suédoise et son amitié chaotique avec Joshua ont du coup un peu de mal à nous émouvoir. On en oublie d’ailleurs les personnages secondaires qu’on aimerait pourtant voir plus et connaitre mieux. Reste l’essentiel, le casting de jeunes comédiens excellents et extrêmement bien dirigés qui nous font passer un bon moment. Une mention particulière à Géraldine Martineau qui joue une handicapée avec une justesse incroyable et Guillaume Cloud Roussel dont la folie sérieuse fait beaucoup rire.

le nouveau affiche 2

Titre Original: LE NOUVEAU

Réalisé par: Rudi Rosenberg

Casting :Max Boublil, Rephael Ghrenassia, Joshua Raccah

Johanna Lindstedt, Guillaume Cloud Roussel, Géraldine Martineau…

Genre: Comédie

Sortie le: 23 décembre 2015

Distribué par: Mars Distribution

3 STARS BIENBIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s