Critiques Cinéma

VAMPIRES EN TOUTE INTIMITE (Critique)

3 STARS BIEN

vampires en toute intimité affiche

SYNOPSIS: « Version Français Originale écrite et dirigée par Nicolas Charlet & Bruno Lavaine » Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ? C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-il aussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaise soirée quand même ? Comment se retenir de casser la figure à JC, apprenti vampire super sympa mais super pas discret ?Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !

Pour un jeune cinéphile dans les années 80 ou 90 (l’auteur de cette critique est issu de l’une des ces décennies mais ne précisera pas laquelle…) la version originale était un aboutissement. Dans la difficulté de l’avoir chez soi avant l’avènement du dvd et de la diffusion multilingues, elle nécessitait de se déplacer dans des cinémas spécifiques. Et puis, soyons franc, elle donnait un petit plus exotique et presque un peu snob à cette fameuse notion de cinéphilie. Aujourd’hui, à part dans les productions à destination  des enfants les versions doublées ont tendance à être fuies. Il est donc assez surprenant de voir What We Do in the Shadows, un premier film néo-zélandais, doublé par les créateurs des Messages à caractères informatif. Nicolas et Bruno, également de l’équipe de La Classe Américaine, ont donc adapté, et le terme n’est pas trop fort, ce film de vampires assez décalé. Si l’idée de faire aujourd’hui une «VF» très travaillé est surprenante, le choix des deux réalisateurs est par contre très logique. Le film se présente comme un mockumentaire, comme le fit par le passé C’est arrivé près de chez vous, ou plus récemment à la télévision des séries comme The Office dont justement Nicolas et Bruno avaient signé l’adaptation française, sous le titre Le Bureau avec François Berléand.

vampires en toute intimité 1

Mais du coup, pour cette version de Vampires en toute intimité, le spectateur a en permanence l’impression d’assister à deux œuvres simultanées. D’un côté le faux documentaire sur des vampires complètement barrés vivant à notre époque et d’un autre la performance d’acteurs, excellents au demeurant, prêtant leurs voix aux délires du duo Nicolas et Bruno. Sur le premier aspect, le film s’avère donc globalement efficace. Les 4 vampires en colocation font tous partis du folklore cinématographique du genre. Nosferatu, Dracula, Lestat sont notamment présents. Et non seulement ils ont du mal à s’adapter au monde moderne mais en plus la cohabitation est difficile. En découlent beaucoup de gags efficaces et du comique de situation bien pensé, certes pas toujours hyper fin mais l’ensemble reste amusant et les effets spéciaux ajoutent une crédibilité qui nous immerge dans cet univers foutraque. Foutraque parce qu’on verra également des loups garous qui tentent de ne pas être dangereux et des zombies bavards au cours d’une soirée aussi mortelle que ses participants. Là dessus se greffe donc la version française qui n’a pas lésiné sur un casting de tout premier ordre. Alexandre Astier, Fred Testot, Bruno Salomone, Julie Ferrier, Zabou Breitman et Jérémie Elkaïm. Tous font parfaitement bien l’affaire et l’adaptation fonctionne, permettant à chaque personnage de trouver sa personnalité propre. Sauf que comme à leur habitude, Nicolas et Bruno utilisent une technique de doublage qu’on retrouvait déjà dans La classe Américaine ou Les Messages à Caractères informatifs, où l’on sait pertinemment que l’on n’est pas devant un doublage traditionnel ce qui peut en laisser certains en dehors de l’expérience à l’instar des doublages à postériori d’interviews comme ce que l’on peut voir sur certaines chaines documentaires. Cela créé une distanciation dérangeante et fait perdre au film son caractère «pris sur le vif». Finalement, on se retrouve avec l’envie de voir le film original afin de mieux ressentir la volonté d’instantané voulue par les créateurs, ce qui n’empêche pas le combo doublage-adaptation-film de faire passer un bon moment.

vampires en toute intimité affiche

Titre Original: WHAT WE DO IN THE SHADOWS

Réalisé par: JEMAINE CLEMENT, TAIKA WAITITI

Casting VF: Alexandre Astier, Fred Testot, Bruno Salomone 

Julie Ferrier, Zabou Breitman, Jérémie Elkaïm

Genre:  Comédie

Sortie le: 30 octobre 2015 en e-Cinéma

Distribué par: Wild Bunch

3 STARS BIENBIEN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s